François Brunery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une conférence pénible

François Brunery est un peintre italien, né à Turin en 1849, actif à Paris de 1898 à sa mort vers 1926[1].

Il expose au Salon des Artistes français de 1898 à 1914. Il s'est spécialisé dans la peinture de genre représentant des cardinaux s'occupant à des distractions frivoles dans des intérieurs palatiaux.

De 1898 à 1912 son atelier est situé au 43 avenue Victor Hugo à Paris. En 1914 le catalogue du salon des Artistes français cite son domicile au 3 rue Leroy à Suresnes.


Envois aux Salons[modifier | modifier le code]

  • 1898, n° 330 À la santé du chef!, n° 331 L’étude interrompue.
  • 1899, Dilettantisme.
  • 1900, n° 208 Le monologue.
  • 1901, n° 330 Le singe de son éminence.
  • 1903, n° 280 Le retour d’un civilisateur.
  • 1904, n° 291 Le sourd.
  • 1905, n° 289 Chaque âge a ses plaisirs, n° 290 A la santé de son Eminence.
  • 1906, n° 265 Mieux vaut faire envie que pitié.
  • 1907, n° 264 Ah la vilaine bête!
  • 1908, n° 270 Le toast du marié.
  • 1909, n° 284 Un baiser qui s’envole.
  • 1912, n° 286 Le distrait.
  • 1914, Le retard du fiancé.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Considéré comme frivole cette peinture caricaturant les prélats a peu été étudiée, on mentionnera cependant: Cavaliers and Cardinals, exposition au Taft museum, Cincinnati, 1992.

Note[modifier | modifier le code]

  1. La date de 1926 est traditionnelle, cependant dans le catalogue du salon des artistes français de 1939 il est cité dans la Liste des artistes étrangers récompensés encore en vie le 1er avril 1939.

François Brunery est décédé le 10 aout 1926 à Aix les Bains (source: généalogie familiale).