François

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir François (pape)
François Ier, duc de Bretagne et premier souverain de ce nom, représenté priant sous le patronage de François d'Assise.

François est un nom propre qui entre dans la désignation de personnes, de familles, de lieux et d'œuvres artistiques.

Sens, origine et diffusion du nom[modifier | modifier le code]

François est un prénom français masculin et une forme ancienne du mot Français, dont il partage l'origine latine et germanique. Le passage du gentilé au nom de baptême est historiquement lié à la canonisation de François d'Assise.

Étymologie - François, Francia, Frank[modifier | modifier le code]

François est un dérivé de France, anciennement Francie, du bas-latin Francia dont le sens premier est « pays des Francs ». C'est l'homologue en français du latin médiéval Franciscus, « de France »[1], lequel suit lui-même le germanique frankisk[2] et a donné par ailleurs la forme savante Francisque. Il renvoie au bas-latin Francus, nom de peuple emprunté à l'ancien bas-francique Frank[3] et aussi nom commun signifiant « homme libre », d'où provient le français franc, franche[4].

L'étymologie fait ainsi de François (et du Français) « l'homme de France », soit au sens premier « l'homme du pays des Francs » ou encore « l'homme du pays des hommes libres ».

Histoire - Francesco, François, Français[modifier | modifier le code]

Si le mot, sous la forme initiale franceis, est attesté en français dès le XIe siècle[5], son usage comme nom de personne est plus tardif : c'est au XIIIe siècle qu'il apparaît, d'abord sous la forme italienne Francesco, dans certaines régions d'Italie en relations d'échanges avec la France. Il connaît à partir de là une expansion qui reflète celle de la popularité de François d'Assise[6]. On sait que celui-ci naquit et fut baptisé Giovanni en l'absence de son père, lequel ne voulait pas de ce prénom : de retour, il fit appeler son fils Francesco, « petit Français », en hommage au pays où il menait de fructueuses affaires et qui était aussi, croit-on, celui de sa femme, Dame Pica[7]. Plus tard, la réputation grandissante du saint et l'influence des Franciscains assurèrent le succès du nom bien au-delà de sa terre natale.

En France, c'est le rayonnement de la culture italienne au XVe siècle qui favorisa son adoption. En moins de cent ans, il se hissa au rang des prénoms les plus courants ; porté par des saints (François de Paule, François de Sales), des souverains (en France comme dans d'autres dynasties européennes : Bretagne, Lorraine, Toscane, Modène, Transylvanie, Parme, Saint-Empire, Autriche, Deux-Siciles, Liechtenstein), des écrivains (Villon, Rabelais, Malherbe, La Rochefoucauld, Fénelon, Voltaire, Chateaubriand), des musiciens (Couperin), des peintres (Boucher), des hommes politiques (Arago, Mitterrand), il resta près de quatre siècles durant parmi les dix prénoms les plus donnés[6].

Au XVe siècle, la graphie François est commune au gentilé et au nom de personne, qui se prononcent encore tous deux [fʁɑ̃.swɛ] (« fransouè »). Mais pour le premier et suivant une tendance globale et ancienne dans l'usage populaire, la prononciation [fʁɑ̃.sɛ] (« fransè »), qui se diffuse particulièrement à partir du XVIe siècle, tend au XVIIe siècle à prévaloir et devient au XVIIIe siècle d'usage général. Parallèlement le prénom conserve la prononciation antérieure qui devient [fʁɑ̃.swa] (« fransoua ») à la fin du XVIIIe siècle. Ces évolutions divergentes se traduiront tardivement dans l'écriture : ce n'est qu'avec la réforme de l'orthographe appliquée à partir de l'édition de 1835 du dictionnaire de l'Académie française que l'on pourra distinguer, à l'écrit comme à l'oral, Français et François[5].

Popularité actuelle du prénom[modifier | modifier le code]

La longue popularité du prénom a commencé à décroître à partir du début du XXe siècle et la tendance s'est fortement accentuée depuis les années 1960. Selon les chiffres de l'Insee, en France 389 473 personnes ont été prénommées François au cours du siècle dernier ; de 1900 à nos jours, le prénom se classe au 19e rang parmi les prénoms masculins[6].

Variantes du nom[modifier | modifier le code]

En langue française[modifier | modifier le code]

  • Francis, forme usuelle en anglais et également bien établie en français.
  • Francisque, forme savante du prénom.
  • Frantz, transcription française de la forme allemande Franz.

Francie et Françoise[8].

Remarque : Franck, directement formé sur la racine germanique Frank, est un prénom apparenté et non une variante[9].

Dans d'autres langues[modifier | modifier le code]

Prénoms composés[modifier | modifier le code]

François entre dans plusieurs prénoms composés, parmi lesquels :

Voir aussi les noms d’articles commençant par François-.

François comme anthroponyme[modifier | modifier le code]

François comme nom de personne[modifier | modifier le code]

Saints chrétiens[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saint François.

Pape[modifier | modifier le code]

Article détaillé : François (pape).

Souverains et seigneurs[modifier | modifier le code]

François comme prénom[modifier | modifier le code]

François est un prénom très courant.

Voir les noms d’articles commençant par François.

François comme nom de famille[modifier | modifier le code]

François est un nom de famille notamment porté par :

François comme toponyme[modifier | modifier le code]

François est un nom de lieu notamment porté par :

François comme titre d'œuvre[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Article étymologique « FRANÇAIS, AISE » du TLFi sur le portail lexical du CNRTL (consulté le 23/03/2009).
  2. (de)+(fr) Gerhard Ernst, Martin-Dietrich Glebgen, Christian Schmitt, Wolfgang Schweickard, Romanische Sprachgeschichte: Histoire linguistique de la Romania, Walter de Gruyter, Berlin - New-York, 2003 (ISBN 9783110146943), p. 810, en ligne (aperçu) sur Google Recherche de livres (consulté le 23/03/2009).
  3. Article étymologique « FRANC, FRANQUE; FRANK, FRANKE » du TLFi sur le portail lexical du CNRTL (consulté le 23/03/2009).
  4. Article étymologique « FRANC, FRANCHE » du TLFi sur le portail lexical du CNRTL (consulté le 23/03/2009).
  5. a et b Article lexicographique « -AIS, -AISE, -OIS, -OISE » du TLFi sur le portail lexical du CNRTL (consulté le 23/03/2009).
  6. a, b et c Article « François » sur http://www.tous-les-prenoms.com (consulté le 23/03/2009).
  7. Julien Green, Frère François, Éditions du Seuil, Paris, 1983 (ISBN 2.02.006454-5), pp. 14-15.
  8. Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des prénoms, Paris, Larousse,‎ 16 septembre 2009, 675 p. (ISBN 978-2-03-583728-8), p. 257.
  9. (en) Mike Campbell, « Related Name Tree for François », sur Behind the Name.