Forêt de Bonifatu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forêt de Bonifatu
Forêt territoriale de Bonifatu
Forêt territoriale de Bonifatu
Localisation
Coordonnées 42° 26′ 20″ N 8° 51′ 10″ E / 42.438889, 8.852778 ()42° 26′ 20″ Nord 8° 51′ 10″ Est / 42.438889, 8.852778 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Département Haute-Corse
Géographie
Superficie 3 013 ha
Altitudes mini. 300 m — maxi. 1951 m
Compléments
Statut Forêt domaniale
Essences pin maritime, chêne vert, pin laricio

Géolocalisation sur la carte : Corse

(Voir situation sur carte : Corse)
Forêt de Bonifatu

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Forêt de Bonifatu

La forêt de Bonifatu est un massif forestier du Nord-ouest de la Corse. Elle occupe une superficie de plus de 3 000 hectares[1]. C'est une forêt territoirale, propriété de la Collectivité territoriale de Corse.

Géographie[modifier | modifier le code]

La forêt de Bonifatu est située sur le territoire de la commune de Calenzana, au sud de Moncale, dans l'arrière-pays calvais. 20 kilomètres la séparent de Calvi et de la mer.

La forêt de Bonifatu se trouve « à cheval » sur les limites Nord-ouest du Parc naturel régional de Corse. Elle est traversée par la Figarella. Enclavée dans sa partie Nord-est dans la vaste forêt communale de Calenzana – Moncale, elle occupe avec celle-ci les flancs aux pentes souvent très abruptes de tout le cirque de Bonifatu, s'étendant entre 300 et 2 000 m d'altitude.
Les sols sont siliceux peu profonds (sols bruns acides), la roche mère étant principalement du granulite.

Le cirque de Bonifatu[modifier | modifier le code]

Il est formé par une ligne de crête composée de hauts sommets qui sont du nord au sud :

  • Capu Ghiovu (1 629 m)
  • Monte Corona (2 144 m) - Refuge de Ortu di u Piobbu (1 560 m)
  • Capu Ladroncellu (2 145 m)
  • Punta Ghialla (2 085 m)
  • Capu à u Carrozzu (2 139 m) - Refuge de Carrozzu (1 260 m)
  • Capu di a Marcia (2 154 m)
  • A Muvrella (2 148 m)
  • Cappu Penne Rosse (1 992 m)
  • Capu di Meta di Filu (1 819 m)
  • Capu à u Ceppu (1 951 m), point culminant du domaine de la forêt territoriale de Bonifatu
  • Capu Formiculaghiu (1 713 m)
  • Punta di Bonassa (1 179 m).

Cette ligne de crête qui délimite le bassin versant de la Figarella, est entrecoupée de barres rocheuses et de cols dont parmi les plus réputés :

  • Bocca di Tartagine (1 852 m)
  • Col d'Avartoli (1 898 m)
  • Bocca di a Muvrella (2 025 m)
  • Bocca di Maghine (1 798 m)
  • Bocca di Bonassa (1 152 m).

Ces cols escarpés permettaient autrefois la communication avec les vallées voisines de Tartagine, d'Asco et du Fango pour des activités pastorales et rurales, comme la transhumance aujourd'hui abandonnée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois, le prince Pierre-Napoléon Bonaparte y possédait un chalet aujourd'hui ruiné.

La forêt de Bonifatu est gérée par l'ONF.
Le site n'est pas habité. Hormis la maison forestière, seule une auberge gîte d'étape est ouverte en saison touristique.

Accès[modifier | modifier le code]

La Figarella dans la partie basse de Bonifatu

Situé dans l'arrière-pays de Calvi, une station balnéaire prisée durant la saison estivale et proche d'une vingtaine de kilomètres, le site est très fréquenté en été.
Seule la route D251 permet d'y accéder. Cette petite route longe en remontant la rivière Figarella, conduit jusqu'à l'entrée du site peu après la maison forestière de Bonifatu et s'y termine en cul-de-sac. Parking payant à l'entrée, face à une auberge bivouac-gîte d'étape, à 538 m d'altitude.
Particularité de la D251 : elle traverse le champ de Tir de Campanella.

Essences[modifier | modifier le code]

En montant vers le cirque de Bonifatu, on rencontre d'abord à l'étage inférieur en exposition Sud, les pins maritimes (pini en langue corse) (16 %) au milieu du maquis, puis les chênes verts (lecce) (5 %) en fond de vallon humide. À l'étage supérieur jusqu'à une hauteur maximale de 900 mètres, ne subsistent en exposition Nord que les pins laricio (largi) (10 %) comme partout ailleurs dans les montagnes de Corse. Le restant de la superficie soit 69 % est composé d'autres essences et de rochers.

Faune[modifier | modifier le code]

La faune sauvage est remarquable. L'aigle royal et le gypaète barbu planent quelquefois au-dessus des crêtes. La sittelle corse, petit oiseau endémique, niche dans les vieux pins laricio. Elle se reconnait aisément car elle parcourt les troncs des pins la tête en bas.
Si le sanglier est abondant dans la forêt, les mouflons se font plus discrets, ne fréquentant que les zones non boisées en altitude.

Dangers[modifier | modifier le code]

Bonifatu-u focu No.jpg

Comme toutes les forêts de Corse, la forêt de Bonifatu est très vulnérable au feu. Aussi est-elle placée sous haute surveillance tous les étés. Une signalétique a été mise en place pour avertir les visiteurs et les randonneurs des dangers en forêt et en montagne, mais aussi sur le cours d'eau de la Figarella en raison de crues d'orage possibles l'été. Par le passé, elle a connu des périodes douloureuses avec des incendies meurtriers. En 1982 quatre randonneurs avaient péri dans un incendie.

Randonnées[modifier | modifier le code]

La forêt de Bonifatu offre plusieurs possibilités de randonnées avec le GR Tra Mare e Monti qui la traverse, et deux variantes du GR 20 qui permettent de le rejoindre, soit par le refuge de Piobbu (1 564 m) sous Monte Corona (2 144 m), soit par le refuge de Carrozzu (1 259 m) sous Punta di Spasimata (1 863 m).
Des circuits en boucle balisés sont également indiqués à l'entrée.

Possibilité de bivouaquer à l'auberge et dans les refuges en montagne.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • BONNIEUX F., CARPENTIER A., PAOLI J.C., 2006. Priorités des résidents et des visiteurs pour la protection et l’aménagement de la forêt en Corse: exemple de la forêt de Bonifatu. Revue Forestière Française, vol. 58 n°2, pp. 167–181

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dépliant Découverte La Forêt de Bonifatu de la Direction Régionale Corse – Office National des Forêts