Firmin Viry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viry.

Firmin Viry est un chanteur réunionnais de maloya. Il a développé ses talents musicaux dans les champs de cannes à sucre après avoir exercé toute sa vie le métier de coupeur de cannes entre Saint-Pierre et Le Tampon. Il est proche du Parti communiste réunionnais depuis sa fondation : il proposa alors, selon Françoise Vergès, le premier maloya chanté et dansé en public[1].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Ti Mardé, Indigo, 1998.
  • Ile de la Réunion : maloya, Ocora, 1999.
  • Memwar in pep, 2006.

Polemique[modifier | modifier le code]

En octobre 2009, Firmin Viry a annulé une invitation faite à Dieudonné pour le Kabar du 20 décembre[2] au cours duquel il devait présenter en avant-première son film Sans forme de politesse : regard sur la mouvance Dieudonné. La diffusion à Paris de ce film avait été elle-même annulée suite au désaccord du maire, Bertrand Delanoë[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Monsters and Revolutionaries: Colonial Family Romance and Métissage, Françoise Vergès, Duke University Press, 1999ISBN 978-0822322948.
  2. Journal de l'ile et Quotidien de la Réunion du 16 octobre 2009
  3. Lors de son spectacle J'ai fait le con, Dieudonné avait fait monter sur scène Robert Faurisson, le promoteur du négationnisme, pour lui remettre "le prix de l'infréquentabilité et de l'insolence", par un comédien déguisé en déporté juif. Le tout, sous les yeux notamment de Jean-Marie Le Pen et de son épouse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens vidéos[modifier | modifier le code]