Filbert Bayi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Filbert Bayi Portail athlétisme
Informations
Disciplines Demi-fond
Nationalité Drapeau : Tanzanie Tanzanien
Naissance 23 juin 1953 (61 ans)
Lieu Arusha
Taille 1,83 m
Records
Ancien détenteur du record du monde du 1 500 m et du mile.
Palmarès
Jeux olympiques 0 1 0
Jeux du Commonwealth 1 1 0
Jeux africains 2 0 0

Filbert Bayi Sanka (né le 23 juin 1953 à Arusha) est un athlète tanzanien spécialiste des courses de demi-fond. Médaillé d'argent du 3 000 m steeple lors des Jeux olympiques d'été de 1980, il est l'ancien détenteur des records du monde du 1 500 m et du mile.

Biographie[modifier | modifier le code]

Militaire de carrière à Dar es Salam, Filbert Bayi dispute sa première compétition internationale à l'âge de dix-neuf ans en 1972 à l'occasion des Jeux olympiques de Munich. Il est éliminé dès les séries du 1 500 m et du 3 000 m steeple. Il se distingue dès l'année suivante lors des Jeux africains de Lagos, au Nigeria, en remportant l'épreuve du 1 500 mètres devant le favori de la course, le champion olympique kényan Kip Keino (3 min 37 s 23 contre 3 min 39 s 63).

En février 1974, à Christchurch, le Tanzanien décroche le titre des Jeux du Commonwealth britannique devant le Néo-zélandais John Walker et le Kényan Ben Jipcho. Il établit à cette occasion un nouveau record du monde du 1 500 m en 3 min 32 s 16, améliorant de près d'une seconde l'ancienne meilleure marque mondiale détenue depuis 1967 par l'Américain Jim Ryun[1]. Victime d'une chute en juillet 1974 à Oslo, il est contraint de mettre un terme à sa saison. De retour sur les pistes d'athlétisme en début d'année suivante, Filbert Bayi établit un nouveau record du monde du Mile le 17 mai 1975 à Kingston en parcourant la distance en 3 min 51 s 0, soit un dixième de seconde de mieux que Jim Ryun en 1967[2]. Figurant parmi les favoris des Jeux olympiques de 1976 au même titre que John Walker, le Tanzanien doit renoncer suite au boycott décidé par la quasi-totalité des pays africains.

Il conserve son titre continental lors des Jeux africains de 1978, en 3 min 36 s 21, et s'incline face à l'Anglais David Moorcroft aux Jeux du Commonwealth d'Edmonton. En 1980, Bayi choisit de s'aligner sur 3 000 m steeple lors des Jeux olympiques de Moscou. Il obtient sa première médaille olympique en terminant deuxième de la course en 8 min 12 s 5, devancé au final par le Polonais Bronisław Malinowski (8 min 09 s 7)[3]. Il fait partie des deux athlètes tanzaniens a remporter une médaille olympique avec Suleiman Nyambui, deuxième du 5 000 m lors des mêmes Jeux de 1980.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
1973 Jeux africains Lagos 1er 1 500 m
1974 Jeux du Commonwealth britannique Christchurch 1er 1 500 m
1978 Jeux du Commonwealth Edmonton 2e 1 500 m
Jeux africains Alger 1er 1 500 m
1980 Jeux olympiques Moscou 2e 3 000 m steeple

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Épreuve Performance Lieu Date
800 m 1 min 45 s 32 Christchurch 29 janvier 1974
1 500 m 3 min 32 s 16 Christchurch 2 février 1974
Mile 3 min 51 s 0 Kingston 17 mai 1975
3 000 m steeple 8 min 12 s 48 Moscou 31 juillet 1980

Records du monde[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Progression du record du monde du 1 500 m », sur trackfield.brinkster.net (consulté le 3 décembre 2011)
  2. (en) « Progression du record du monde du Mile », sur trackfield.brinkster.net (consulté le 3 décembre 2011)
  3. (en) « Résultats du 3 000 m steeple des Jeux olympiques de 1980 », sur todor66.com (consulté le 3 décembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]