Espaces d'Abraxas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Espaces d'Abraxas
Présentation
Période ou style Postmodernisme
Architecte Ricardo Bofill
Date de construction 1978-1983
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-Saint-Denis
Localité Noisy-le-Grand
Localisation
Coordonnées 48° 50′ 25″ N 2° 32′ 35″ E / 48.84028, 2.5430648° 50′ 25″ Nord 2° 32′ 35″ Est / 48.84028, 2.54306  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Espaces d'Abraxas

Les espaces d'Abraxas sont un ensemble immobilier situé à Noisy-le-Grand, en France.

Description[modifier | modifier le code]

L'ensemble immobilier regroupe 600 logements dans trois bâtiments : le Théâtre à l'ouest, l'Arc au centre et le Palacio à l'est.

Le Palacio est un bâtiment massif de 18 étages d'inspiration néo-grecque et de forme orthogonale. Il est composé de quatre cages d'escaliers (de deux cabines et d'un escalier de service en colimaçon) accueillant chacune environ 250 appartements.

Le Théâtre est un bâtiment d'allure plus modeste entourant une place évoquant les formes des théâtres antiques. Il est composé d'une petite dizaine de cages d'escaliers (d'un ascenseur et un escalier de service) et accueille une vingtaine d'appartements par cage. L'ensemble prend la forme d'un demi cylindre creusé en son centre.

L'Arc est composé de deux cages d'escaliers qui se rejoignent au septième étage pour former une arche. Cet arc est entouré par le Palacio et le Théâtre.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'édifice est situé dans le département français de la Seine-Saint-Denis, sur la commune de Noisy-le-Grand, dans le quartier du Mont-d'Est.

Historique[modifier | modifier le code]

La conception du projet est confiée à l'architecte espagnol Ricardo Bofill en 1978. L'ensemble est inauguré en 1983.

Dans un entretien en 2014, l'architecte indique que sa démarche était opposée à celle de Le Corbusier[1]. Il estime que son projet a échoué, malgré le succès technique (l'utilisation du préfabriqué, innovante à l'époque, ayant été reprise plus tard), du fait que ses idées n'ont pas été reprises pour la construction d'autres ensembles, et que les barres d'immeubles ont continué à être construites à la place. Il attribue une part de l'erreur au fait que le quota de 20 % d'immigrés dans les logements, qui était prévu par les théories sur l'intégration en vigueur à l'époque, n'a pas été respecté, ainsi qu'au manque de commerces et d'équipements, et au caractère refermée sur elle-même de la construction, qui n'a pas plu à tous.

Annexes[modifier | modifier le code]

Le lieu a été utilisé pour le tournage d'une des scènes de Brazil de Terry Gilliam en 1985, pour le film Mais qui a tué Pamela Rose ? ainsi que pour le début du clip Ouragan interprété par Stéphanie de Monaco, et le troisième volet du film Hunger Games en 2014.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ricardo Bofill : « Je n’ai pas réussi à changer la ville » Le monde, 08/02/2014.