Médine (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Médine (homonymie).

Médine

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Médine en concert à Sevran

Informations générales
Nom de naissance Médine Zaouiche
Naissance 24 février 1983 (31 ans)
Le Havre
Activité principale Rappeur, Ecrivain
Activités annexes Parolier
Genre musical Rap conscient
Années actives depuis 2002
Labels Din Records
Because Music
Site officiel medine.tv

Médine, de son vrai nom Médine Zaouiche, est un rappeur français né le 24 février 1983 au Havre. Il est l'auteur de quatre albums solos.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts (2002-2004)[modifier | modifier le code]

Il commence par des apparitions sur certains albums de La Boussole et des artistes qui la composent (Ness & Cité, Bouchées Doubles, Samb, Koto, Enarce, Aboubakr).

11 septembre (2004)[modifier | modifier le code]

Sorti en 2004, 11 septembre, récit du 11e jour est le premier album de Médine. Dans le livret du CD, 11 personnes (dont Abd Al Malik, Christophe de Ponfilly, Wallen, Tariq Abdul-Wahad) interviennent sur le thème des attentats du 11 septembre 2001.

Dans ce premier album, il commence le story-telling (petites histoires souvent tragiques) avec notamment la saga Enfant du destin. La première partie d'Enfant du destin, Sou Han, raconte l'histoire d'une petite fille vietnamienne lors de la guerre du Viêt Nam, dont le père meurt au combat, tué par un soldat américain « ennemi poseur de mines », et qui, par la suite, fait exploser une bombe dans un bordel pour G.I pour se venger.

L'autre Enfant du Destin, David, raconte l'histoire d'un jeune israélien David, dont les parents, soldats de Tsahal, s'apprêtent à partir au front. Moins convaincu que ses parents, il veut leur faire part de son opinion sur cette guerre, mais il sera victime d'un attentat-suicide avant d'avoir pu le faire.

Jihad, le plus grand combat est contre soi-même (2005)[modifier | modifier le code]

Huit mois après son premier album solo, et cinq mois après la sortie de l’album de La Boussole, Médine sort son second album, Jihad, le plus grand combat est contre soi-même….

L’album contient Petit Cheval, l'histoire tragique d'un Indien d'Amérique témoin de l’assassinat de tout son village par des Blancs. Sur cet album figure aussi Du Panjshir à Harlem, un texte de plus de six minutes racontant la vie de deux figures connues du XXe siècle : Malcolm X et le commandant Massoud, Combat de femme, Besoin de résolution. La réédition contient Anéanti (feat. Soprano) et Double Discours.

Table d'écoute (2006)[modifier | modifier le code]

Un album contenant diverses apparitions sur mixtape ou compilations sort. L'album est vite disponible sur le net, piraté sous le nom d'Album Blanc.

Un disque de dix titres inédits sort le 21 novembre 2006, Table d'Écoute sort : à l'intérieur, en plus des dix titres, le CD contient le clip de Bvd Vincent Auriol, ainsi que divers bonus tels que des photos. Table d'écoute est un album concept ou hors-série autour de la table d'écoute, sur lequel neuf personnalités (parmi lesquelles Diam's, Rim-K du 113, Tiers Monde de Bouchées Doubles, Soprano, Kayna Samet…) introduisent le morceau suivant de l'album. L'album contient notamment 17 Octobre, racontant cette fois-ci le massacre du 17 octobre 1961, où des centaines d'Algériens furent massacrés par la police française et jetés dans la Seine alors que le préfet de police était Maurice Papon.

Une chanson sur cet EP est Lecture Aléatoire, hommage aux artistes qui ont fait la grandeur du rap français depuis 1998 : IAM, les « suprêmes triples lettres » NTM, Lunatic, Arsenik, et Ideal J.

L'EP contient aussi la chanson Hotmail, qui répond aux détracteurs de Médine qu'il a rencontré sur divers forums, notamment celui du CSA.[1]

Table d'écoute se serait placé dans le top album dans la semaine de sa sortie[réf. nécessaire].[2]

L'épisode « Boulevard Vincent Auriol »[modifier | modifier le code]

Dans la nuit du 25 au 26 août 2005, dans un immeuble situé au 20, boulevard Vincent-Auriol, Paris 13e, un incendie dont l’origine est inconnue mais suspecte a fait 17 morts, dont 14 enfants, âgés de 3 mois à 10 ans, 30 blessés, dont deux dans un état très grave.

Choqué par cet événement, Médine décide de sortir une chanson leur rendant hommage : Boulevard Vincent Auriol. Aucun bénéfice ne fut tiré de cette chanson qui est en libre téléchargement sur le site de Médine et dont le clip figure sur l'album Table d'écoute.

Don't Panik Tape[modifier | modifier le code]

Le 14 avril 2008 sort « Don't Panik Tape » : la mixtape regroupant sa discographie parallèle avec trois inédits, deux titres live et une vidéo de sa tournée « Don't Panik Tour ». Le disque se tient à la trentième place du top album en faisant la troisième meilleure entrée de la semaine[réf. nécessaire]. La chanson « Don't Panik » a été sélectionnée pour faire partie des musiques présentes sur la station radio K-Rhyme dans le jeu vidéo Saints Row: The Third[3].

Arabian Panther (2008)[modifier | modifier le code]

En 2008, Médine continue d'apparaître sur diverses mixtapes (Explicit Politik, entre autres) et compilations (BO de Taxi 4 avec le titre Les Contraires) et sort le titre Besoin de révolution.

L'album Arabian Panther contient un nouveau chapitre Enfant du Destin. Cette fois ci, Médine raconte l'histoire de Kunta Kinte selon le livre Racines d'Alex Haley (dont une série télévisuelle a été tirée).

Depuis la sortie de son album Arabian Panther, Médine a poussé plus loin son engagement politique. Ainsi, il a participé au concert-meeting du mercredi 10 décembre 2008 organisé à Paris par le Mouvement des indigènes de la République pour célébrer le vingt-cinquième anniversaire de la Marche pour l’égalité et contre le racisme, appelée plus communément la Marche des beurs.[4]

Le 23 novembre 2009 sort l'édition collector de l'album Arabian Panther, un mini coffret comportant l'album initial, 3 titres inédits, un poster, et un t-shirt (taille L) « On peut tuer le révolutionnaire mais pas la Révolution ».

À ce jour l'album de Médine, l'Arabian Panther, a été vendu à plus de 25 000 exemplaires, ce qui est plus qu'honorable pour un rappeur issu d'un label d'indépendant ; il reste l'album le plus vendu de ce dernier.

Sais-tu vraiment ce qu’est le rap français? Pas une machine à sous mais une machine à penser.

(Médine, Lecture aléatoire, Arabian Panther (2008).)

Table d'écoute 2 (2011)[modifier | modifier le code]

Médine sort le deuxième volume du projet Table d'écoute sur lequel apparaissent Brav', Tiers Monde & Koto de Din Records. Il réunit plusieurs rappeurs afin de réaliser le morceau Téléphone arabe sur lequel apparaissent notamment Salif, Keny Arkana, Rim'K, Tunisiano, Mac Tyer, Ol Kainry ou encore La Fouine.

Made In (2012)[modifier | modifier le code]

Lors d'une longue interview[Laquelle ?], Médine parle d'un nouvel album du nom de Made In pour octobre 2012 mais n'exclut pas de faire Protest Song pour plus tard. Le 21 juin, il sort le premier extrait Biopic feat Kayna Samet d'une durée de onze minutes. Le 5 juillet 2012, il sort le second extrait Alger pleure pour les cinquante ans de l'indépendance algérienne. Son titre Trash Talking sort le 11 septembre 2012. Ces trois morceaux font partie d’un EP de cinq titres sorti fin octobre 2012, du nom de Made In, accompagnant la sortie du livre Don't Panik le 18 octobre, en compagnie de Pascal Boniface. À cette occasion, Pascal Boniface adresse une lettre au Maire du Havre en indiquant ne pas vraiment comprendre les attitudes du Maire vis-à-vis de l’artiste, Médine, « extrêmement populaire », et dont le message qu’il tente de faire passer se retrouve « aussi bien dans ses chansons que dans ses différentes interventions dans des cercles associatifs[5]. »

Protest Song (2013)[modifier | modifier le code]

5 ans après son dernier album, Arabian Panther, Médine sort le 24 juin 2013 son 4e album : Protest Song. Il se classe no 9 du Top Albums la première semaine de sa sortie[6]. A plus de deux mois de la sortie de ce projet, Medine dévoile le contenu de cet opus comprenant 14 titres. Parmi eux plusieurs featuring en compagnie d'artistes de la scène rap hexagonale tels que Youssoupha, Orelsan, Brav', Tiers monde, Nassi ou encore Kayna Samet.

Le premier extrait est "Protest Song", le titre éponyme.

Le second est "Iceberg". Le clip est très explicite et toujours dans l'univers de Médine[7].

Le morceau ‘'home est le troisième extrait de l'album puis Blockkk Identitaire le morceau traite du racisme noir/arabe, algérien/marocain etc...et des extrémistes[8]. Le clip sort le 4 juillet 2013 et comporte des images violentes sous forme de court-métrage sur plus de 9 minutes.

La saga enfant du destin est ici continuée, avec le morceau Daoud qui fait écho à celui de David. En effet Daoud n'est autre que le kamikaze de l'attentat suicide du bus de David (héros du titre Enfant du Destin, David) issu du premier album de Médine. Dans ce titre, le rappeur raconte l'histoire de Daoud, jeune homme qui perdit son frère après une dispute avec des soldats. Daoud décide donc de faire un attentat suicide dans un bus, où David perdit donc la vie…

Dans sa vidéo Youtube Besoin d'Évolution[9], Médine déclare "Jamais un album ne m'aura pris autant de temps". En effet, cet album nécessita plus de 5 ans d'élaboration pour voir le jour. Cet album est donc particulièrement élaboré, mais aussi très différent du reste de la discographie du rappeur, puisqu’il diffère des 3 autres albums. En effet, il déclare lors d'un interview pour Trace Urban[10] qu'il cherche, dans Protest Song, non pas à faire ressortir la beauté de sa plume, mais surtout de diffuser des émotions, des sentiments ainsi que de traiter des sujets qui concernent les gens, et plus particulièrement "les français". Cet album est un donc une œuvre qui diffère du genre initial de Médine, et comporte donc un vrai risque.

La ligue (2015)[modifier | modifier le code]

Le rappeur Kery James a annoncé qu'il prévoyait de sortir un album en commun avec Médine et Youssoupha, ce groupe nouvellement formé s’appellera La Ligue. Cet album est prévu pour 2015.

Style et influences[modifier | modifier le code]

Le rap de Médine se caractérise par une voix rauque et des textes originaux, percutants et qui souvent, ne laissent pas indifférent[réf. nécessaire].

Il tire ses sujets notamment de sa propre histoire et de sujets historiques qui l'ont marqué (et qui le marquent toujours), comme par exemple la situation de l'Algerie vis-à-vis de la France ainsi que sa "double nationalité" franco-algérienne <ref>https://www.youtube.com/watch?v=BgPigYk-YCI</ref>, mais aussi le conflit israëlo-palestinien, la situation de l’Afrique[11] , l'islamophobie... Médine est considéré aujourd’hui comme l'un des plus grands rappeur engagé de son époque [12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums Studio[modifier | modifier le code]

Compilations[modifier | modifier le code]

Album EP[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2004 : 11 Septembre - 12e titre de l'album "11 Septembre"
  • 2005 : Besoin de résolution - 6e titre de l'album "Jihad"
  • 2006 : Boulevard Vincent Auriol - 8e titre de la compilation "L'album blanc"
  • 2006 : Table d'écoute - 4e titre de la compilation "Lecture aléatoire"
  • 2008 : Code barbe - 10e titre de l'album "Arabian panther"
  • 2008 : Camp delta - 11e titre de l'album "Arabian panther"
  • 2008 : Besoin de révolution - 12e titre de l'album "Arabian panther"
  • 2008 : Don't panik - 2e titre de la compilation "Don't panik tape"
  • 2008 : Rappeur de force - 17e titre de la compilation "Don't panik tape"
  • 2011 : Trône (Réalisé par Nocturne et Iceland-Film) - 13e titre de la compilation "Table d'écoute 2"
  • 2011 : Sourcing - 1er titre de la compilation "Table d'écoute 2"
  • 2012 : Biopic (Avec Kayna Samet) (Réalisé par Alexis Delahaye) - 1er titre du maxi "Made in"
  • 2012 : Made in (Réalisé par Brav pour Horizon design) - 2e titre du maxi "Made in"
  • 2012 : Alger pleure (Réalisé par Brav pour Horizon design) - 3e titre du maxi "Made in"
  • 2012 : Trash talking (Réalisé par Brav pour Horizon design) - 4e titre du maxi "Made in"
  • 2012 : Le bruit qui pense (Réalisé par Brav pour Horizon design) - 5e titre du maxi "Made in"
  • 2012 : Sinik - Les 16 vérités (Avec Médine)
  • 2012 : Kayna Samet - Ghetto tale (Remix) (Avec Youssoupha, Médine et Leck)
  • 2013 : Protest song (Réalisé par Brav pour Horizon design et oeil du tigre) - 1er titre de l'album "Protest song"
  • 2013 : Blockkk identitaire (Avec Youssoupha) (Réalisé par Jean-Luc Herbulot) - 4e titre de l'album "Protest song"
  • 2013 : Home (Avec Nassi) (Réalisé par Leila Sy pour Suther Khane Films) - 10e titre de l'album "Protest song"
  • 2013 : Iceberg (Réalisé par Kub Cristo) - 11e titre de l'album "Protest song"
  • 2013 : Paria - Ultime espoir (Avec Médine)
  • 2013 : Kery James - Contre nous (Avec Youssoupha et Médine)

Apparitions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :