Ernst Friedrich Richter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richter.

Ernst Friedrich Richter

alt=Description de l'image EFE Richter.jpg.
Nom de naissance Ernst Friedrich Eduard Richter
Naissance 24 octobre 1808
Großschönau en Saxe, Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Décès 9 avril 1879 (à 70 ans)
Leipzig, Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Activité principale théoricien, organiste, pédagogue, compositeur
Famille Victor Klemperer (cousin)
Werner Klemperer (fils)

Ernst Friedrich Eduard Richter est un théoricien, organiste, pédagogue et compositeur allemand, né à Großschönau en Saxe le 24 octobre 1808 et mort à Leipzig le 9 avril 1879.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ernst Friedrich Richter était le fils d'un instituteur. Il a fait ses études au Gymnasium de Zittau; il a ensuite étudié la théologie à l'Université de Leipzig. Il a reçu sa formation musicale du Thomaskantor Christian Theodor Weinlig. Sa réputation était telle qu'en 1843, il est devenu professeur d'harmonie et de contrepoint au conservatoire de musique nouvellement fondé par Felix Mendelssohn. À la mort de Moritz Hauptmann le 3 janvier 1868, il a été nommé Thomaskantor de l'Église Saint-Thomas de Leipzig, conduisant le Chœur de l'église Saint-Thomas, un poste qu'il a tenu jusqu'à son décès.

Écrits[modifier | modifier le code]

Compositions[modifier | modifier le code]

Richter a composé des Psaumes pour Chœur et Orchestre, des Motets, deux Messes, un Stabat mater, des Lieder, des pièces pour piano et pour Orgue et des quatuors à cordes, dont:

  • Oratorio: Christus der Erlöser (créé le 8 mars 1849). `
  • Hymne zur Jubelfeier der Erfindung der Buchdruckerkunst.
  • Cantate pour la fête de Schiller (1859).
  • Prière pour Soprano et Alto avec Orgue.
  • 6 Hymnes pour Alto ou Mezzosoprano avec accompagnement d'un Quintette.
  • Une Ouverture pour grand Orchestre,
  • des Psaumes avec Orchestre:
    • Ps.126. Op. 10;
    • Ps.116. Op. 16;
    • Ps.131. Op. 17.
  • Hymnes:
    • Heilig und hehr, pour Chœur et Orchestre, Op. 8
    • Ecce quomodo moritur, pour Chœur et Orchestre, Op. 57.
  • Psaumes et Motets sans accompagnment
    • Op. 22, 3 Motets;
    • Op. 36, 4 Motets 8st. (Ps. 100, 95, 114, 7);
    • Op. 40, 3 Motets;
    • Op. 42, Ps. 22;
    • Op. 45, Motet (Herr, höre mein Gebet);
    • Op. 56, Ps. 68, 2 chœurs
  • Motets pour voix d'hommes (Wie lieblich sind deine Wohnungen),
    • Op. 38. Messe,
    • Op. 44; Messe, 2 chœurs
    • Op. 46;
    • Salvum fac regem, Op. 23;
    • Stabat mater, Op. 47;
    • Agnus Dei, Op. 49;
    • 6 geistl. Gesänge, 6st. Op. 50.
  • 40 vierstimmige geistl. Gesänge für gemischte Stimmen: Op. 24, 41, 43, 52, 53, 54 et 55;
  • 5 pour voix d'hommes Op. 32 et 39;
  • Dithyrambe v. Schiller pour Chœur et Clavier Op. 48;
  • 16 Lieder pour voix mixtes (Op. 12, 14 et 18)
  • 10 pour voix d'hommes (Op. 1 et 51);
  • 8 zweistimmige Lieder mit Clavier Op. 13 et 35;
  • 16 einstimmige Op. 9, 11 und 15.
  • Quatuor à cordes (mi mineur), Op. 25;
  • Sonate pour piano et Violon (la mineur), Op. 26;
  • Sonate pour piano et violoncelle (la majeur) Op. 37.
  • Variations sur un thème original, Op. 34
  • 6 Clavierstücke, Op. 58, à 4 mains.
  • Sonate pour piano (ut dièse mineur), Op. 27
  • Sonate pour piano (mi bémol), Op. 33. Op. 19;
  • 3 Präludien und Fugen, Op. 21;
  • 6 u. 3 Trios oder Choralvorspiele, Op. 20 et 29.
  • Präludium zum Chorale: Gott des Himmels und der Erden.

Liens externes[modifier | modifier le code]