Ernest Pépin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ernest Pépin

Activités Poète, Écrivain
Naissance 25 septembre 1950
Lamentin, Drapeau de la Guadeloupe Guadeloupe
Langue d'écriture Français
Genres Poésie, Roman
Distinctions Prix Casa de las Americas (1990)
Prix littéraire des Caraïbes (1993)

Œuvres principales

  • L’Homme-au-bâton (Roman, 1992)
  • Tambour-Babel (Roman, 1996)

Firmin Ernest Olaüs Pépin[1], né le 25 septembre 1950 au Lamentin, en Guadeloupe, est un écrivain et poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avant de se consacrer pleinement à l'écriture, Ernest Pépin commence sa carrière en tant que professeur de français, puis il sera critique littéraire, animateur d’émissions littéraires sur France 3, et homme politique (consultant à l’Unesco…). De 1985 à 1995, il occupe le poste de Chargé de mission au Cabinet du Conseil général de la Guadeloupe, avant d'y être promu Directeur-adjoint. Il occupera ce poste pendant cinq ans. Puis, en mars 2001, il sera nommé Directeur des affaires culturelles, toujours au Conseil général de Guadeloupe.

Conférence La Scène des Auteurs avec Ernest Pépin, François-Guillaume Lorrain, Johanna Luyssen, Edouardo Berti et Hanne Orstavik au Salon du livre de Paris, France – Mars 2011.

En 1984, il publie son premier recueil de poésie: Au verso du silence. Sept ans plus tard, paraît Boucan de mots libres, un recueil publié aussi en espagnol sous le titre : Remolino de palabras libres et qui obtient le Prix Casa de las Americas. Mais c'est son premier roman, L' homme au bâton, paru l'année suivante (en 1992), qui lui apporte la reconnaissance. Suivront Tambour-Babel, sélectionné pour les Prix Goncourt et Renaudot, et Le Tango de la haine, tous deux romans publiés chez Gallimard. Ce dernier, Le Tango de la haine (Gallimard, 1999) est le « récit d’une danse infernale, celle de la séparation douloureuse d’un couple, Abel et Nika qui ont vécu 20 ans ensemble. Lorsque Abel, le mari, reprend sa liberté et refait sa vie, Nika se mue en tigresse …. »[réf. nécessaire]

Puisant son inspiration dans son île natale, avec une œuvre alternant poésie et prose créole, Ernest Pépin s’est affirmé comme une plume majeure de la Guadeloupe et de la Caraïbe, couronnée à plusieurs reprises, notamment par le Prix Casa de las Americas en 1991 ; le Prix littéraire des Caraïbes en 1993 et le Prix RFO du livre en 1997.

Après avoir été membre fondateur du Prix des Amériques insulaires et membre du jury du Prix RFO du livre, Ernest Pépin siège aujourd'hui comme membre du jury du Prix Carbet de la Caraïbe, fondé par Édouard Glissant.

Il a été nommé au grade de Chevalier des Arts et des Lettres par le Ministre de la Culture et de la Francophonie. Il a été fait Chevalier de l’Ordre national du Mérite. En 2007, Il est élevé au grade de Chevalier de la Légion d'honneur[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans
  • L’Homme-au-bâton, Paris, Gallimard, 1992 (OCLC 26147982)
  • Tambour-Babel, Paris, Gallimard, 1996 (OCLC 34978492)
  • Le Tango de la haine, Paris, Gallimard, 1999 (OCLC 41506561)
  • Cantique des tourterelles, Paris, Écriture, 2004 (OCLC 57056674)
  • L'envers du décor, Du Rocher/ Le serpent à Plumes, 2006
  • Toxic Island, Desnel 2010 (OCLC 611405424)
  • Le Soleil pleurait, Vents d'Ailleurs, 2011 (OCLC 711039301)
  • La Darse rouge, Martinique : Caraïbeditions, 2011 (OCLC 819164630)
Poésie
  • Au verso du silence, Paris, L’Harmattan, 1984 (OCLC 11596929)
  • Salve et salive (éd. bilingue), La Habana, Casa de las Américas, 1991 (OCLC 18997476)
  • Boucans de mots libres / Remolino de palabras libres (éd. bilingue), La Habana, Casa de las Américas, 1991 (OCLC 470445243)
  • Babil du songer, Kourou, Ibis Rouge, 1997 (OCLC 40450456)
  • Africa-Solo, Ivry-sur-Seine, Éditions A3, 2001 (OCLC 469713299)
  • Hurricane, cris d'insulaires, (collectif) Ed. Desnel.2005
  • Dit de la roche gravée, Montréal, Mémoire d'encrier, 2008 (OCLC 191759816)
  • Jardin de nuit, Paris, L'Harmattan, 2008 (OCLC 468201125)
  • Pour Haïti, (collectif) Ed.Desnel, 2010
  • Solo d'îles. Odyssée de la ville / Solo de islas. Odisea de la ciudad / Um solo de ilhas. Odisseia da cidade. Illustrations de Michel Rovelas. Note préliminaire de Nilo Palenzuela. Traduction espagnole de José M. Oliver. Traduction portugaise de Ana Isabel Moniz et Thierry Proença dos Santos. Islas Canarias, Horizontes insulares, Septenio (Gobierno de Canarias), 2010 (OCLC 868838071).
  • Le bel incendie, Paris, B. Doucey, 2012 (OCLC 812526621)
pour la jeunesse
  • Coulée d’or, Paris, Gallimard jeunesse, 1995 (OCLC 34654280)
  • L’Écran rouge, Paris, Gallimard jeunesse, 1998 (OCLC 41427452)
  • La Soufrière, co-écrit avec Claire Mobio, Paris, Agence de la francophonie CEDA, Hurtubise, 2001 (OCLC 48531337)
  • Lettre ouverte à la jeunesse, Pointe-à-Pitre, Éditions Jasor, 2001 (OCLC 49416508)
  • Le Chien fou (en collaboration avec la plasticienne Marielle Plaisir), Éditions HC, 2006
Nouvelles 
  • « La Revanche d’Octavie », in Ralph Ludwig (éd.), Écrire la ‘parole de nuit’ ; la nouvelle littéraire antillaise, Paris, Gallimard, Folio essais, 1994
  • « La Bourrique du Diable », in Noir des Iles (collectif), Paris, Gallimard, 1995
  • L'envers du décor.Paradis Brisé, nouvelles des Caraibes.Collection Etonnants Voyageurs.Paris : Hoebeke, 2004 (OCLC 65201922)
  • La femme-fleuve, Nouvelles de Guadeloupe. Paris : Magellan & Cie/ Fort de France: Desnel, 2009
Beaux livres 
  • Le goût de la Guadeloupe, Paris : Mercure de France, 2007 (OCLC 470604575)
  • Scènes des Antilles antan lontan : scènes de la vie quotidienne aux Antilles à travers la carte postale ancienne, Paris : HC, 2009 (OCLC 469634690)
Essai, Publication
  • Échos de liberté : coffret commémoratif des évènements de 1802, Basse-Terre, Conseil général de la Guadeloupe, 2005 (OCLC 470376610)
  • Quelques lignes sur Aimé Césaire, Saint-Jean-des-Mauvrets : Éd. du Petit pavé, 2008 (OCLC 470991940)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Paule Berrander (dir.), « Ernest Pépin », in Poètes d'outre-mer, Université Paris 10, Nanterre, 1998, p. 203
  • Tim Laenen, Éloge de la créolité dans la littérature antillaise : le cas d'Ernest Pépin, Université d'Anvers, 1999, 114 p. (mémoire de Langues et littératures romanes)
  • Teodor-Florin Zanoaga, Contribution à la description des particularités lexicales du français régional des Antilles. Étude d’un corpus de littérature contemporaine : les romans LʼHomme-au-Bâton (1992) et L’Envers du décor (2006) de l’auteur antillais Ernest Pépin

Liens externes[modifier | modifier le code]