Embassy-Hill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Embassy-Hill
logo

Discipline Formule 1
Localisation Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Pilotes Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Drapeau du Royaume-Uni Guy Edwards
Drapeau de l'Allemagne Rolf Stommelen
Drapeau du Royaume-Uni Peter Gethin
Drapeau du Royaume-Uni Tony Brise
Drapeau de la France François Migault
Drapeau de l'Australie Vern Schuppan
Drapeau de l'Australie Alan Jones
Caractéristiques techniques
Châssis Shadow DN1
Lola T370
Hill GH-1
Moteurs Ford-Cosworth DFV V8
Pneumatiques Goodyear
Résultats
Début en CM F1 Grand Prix d'Espagne 1973
Dernier GP Grand Prix des États-Unis 1975
GP disputés 38
Points marqués 4
Titres constructeurs 0
Titres pilotes 0
Podiums 0
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0

Embassy-Hill (ou plus exactement Embassy Racing With Graham Hill) est une ancienne écurie de Formule 1, qui a participé au championnat du monde entre 1973 et 1975. L'équipe a disputé 38 GP et inscrit un total de 4 points. Le meilleur résultat en course de l'écurie est une 5e place obtenue par Alan Jones au GP d'Allemagne au Nürburgring 1975.

Historique[modifier | modifier le code]

La Shadow DN1 de la saison 1973 à Goddwood en 2008
La Lola T370 de la saison 1974 exposée au Haynes International Motor Museum

Fondé par le double champion du monde de Formule 1 Graham Hill avec le soutien de la marque de cigarettes Embassy, l'écurie Embassy-Hill débute en championnat du monde en 1973, en engageant des Shadow DN1 privées. L’écurie de Don Nichols a obtenu des résultats notables en Can-Am mais est débutante en Formule 1 et la DN1 n’est pas particulièrement performante. Si Shadow parvient à inscrire quelques points (et même décrocher la troisième place au GP d’Espagne puis au Canada), jamais Hill ne parviendra à réaliser une telle performance (à Zandvoort, lors du GP des Pays-Bas il termine même à 16 tours du vainqueur Jackie Stewart). La meilleure performance de l’année est une modeste 9e place au GP de Belgique. À la fin de la saison, Hill choisit mettre un terme à son contrat avec Shadow qui n'a pas assez d'envergure pour gérer une écurie officielle et une écurie client. Hill souhaite disposer d'un châssis exclusif et travailler avec une structure qui pourra en assurer le développement.

En 1974, Graham Hill mandate l'officine de conception de châssis Lola pour concevoir la nouvelle monoplace de l'écurie Embassy-Hill, mais Lola n'a plus travaillé pour la Formule 1 depuis 1968, et la T370 n'est pas à la hauteur de la concurrence. Les monoplaces sont souvent en fond de grille en qualifications (la meilleure qualif est une 13e place par Rolf Stommelen au GP d'Autriche) et en course, elles terminent dans le ventre mou du classement, entre la 7e et la 15e place. Graham Hill réussit tout de même à inscrire un point grâce à une 6e place sur le circuit d'Anderstorp en Suède, devant son coéquipier.

En 1975 l'écurie devient constructeur à part entière en concevant son propre châssis, toutefois la saison débute à l'aide de la Lola T370, engagée lors des quatre premiers GP. La nouvelle GH-1, dessinée par Andy Smallman, un ingénieur en provenance de chez Lola, reste directement inspirée de la voiture de la saison précédente. Elle est engagée à partir du GP d'Espagne et confiée à Stommelen et François Migault, tandis que Graham Hill décide de raccrocher le volant pour se consacrer uniquement à la direction de son écurie (sauf pour une pige pour "son" GP à Monaco où il raccroche tristement et définitivement les gants en essuyant une sévère non-qualification). Les pilotes du début de saison sont rapidement remplacés. Migault, en manque de résultat et d'argent, cède son baquet à Vern Schuppan, lui-même remplacé par Alan Jones. Stommelen lui, est victime d’un grave accident au GP d’Espagne lorsque, suite à une rupture d'aileron, il perd le contrôle de sa monoplace : l'accident cause la mort de 5 spectateurs tandis que le pilote allemand est assez sérieusement blessé et doit être remplacé par Tony Brise. Les performances décollent enfin sous l'impulsion des prometteurs débutants Tony Brise et Alan Jones. Brise termine 6e au GP de Suède, 7e aux GP de France et des Pays-Bas et réussit par ailleurs plusieurs coups d'éclat en qualifications. Quant à Jones, il offre à l'écurie le meilleur résultat de sa jeune existence avec sa cinquième place au GP d'Allemagne. Avec 3 points inscrits, l'écurie réussit sa meilleure saison en se classant à la 11e place du championnat des constructeurs.

Malheureusement la saison 1975 sera la dernière de l’écurie. Fin novembre 1975, l’avion privé de Hill, qu’il pilote lui-même, est victime d’un crash aux abords d'Elstree alors qu’il ramène une partie des membres de son équipe de retour du circuit du Castellet après des essais privés au Paul Ricard. Graham Hill, Tony Brise et ses mécaniciens décèdent. L'équipe Hill est décapitée et disparaît définitivement.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats de l'écurie Embassy-Hill en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Grands Prix disputés Points inscrits Classement
1973 Drapeau : Royaume-Uni Embassy Racing Shadow DN1 Ford-Cosworth DFV V8 Goodyear Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill 12 0 Non classé
1974 Drapeau : Royaume-Uni Embassy Racing Lola T370 Ford-Cosworth DFV V8 Goodyear Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
Drapeau du Royaume-Uni Guy Edwards
Drapeau du Royaume-Uni Peter Gethin
Drapeau de la France François Migault
Drapeau de l'Allemagne Rolf Stommelen
15 1 12e
1975 Drapeau : Royaume-Uni Embassy Racing
Drapeau : Royaume-Uni Embassy Racing With Graham Hill
Lola T370
Hill GH-1
Ford-Cosworth DFV V8 Goodyear Drapeau du Royaume-Uni Tony Brise
Drapeau de l'Australie Alan Jones
Drapeau de l'Australie Vern Schuppan
Drapeau de la France François Migault
Drapeau de l'Allemagne Rolf Stommelen
Drapeau du Royaume-Uni Graham Hill
13 3 11e