Droit des royaumes barbares

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le droit romano-germanique comme système juridique, voir droits de tradition civiliste.
Justitia, déesse du panthéon romain, statue érigée à Francfort.

Le droit des royaumes barbares, ou les leges barbarorum, apparait suite aux grandes invasions dans les royaumes dits « barbares » qui se sont constitués dans l'Occident chrétien.

Les lois originelles des peuples de la civilisation germanique, alors qu'ils ne sont pas encore entrés sur les aires culturelles de l'Empire romain moribond, sont de type oral et transmis par la tradition des anciens. Deux courants viennent influencer ensuite les premiers codes écrits : le droit canonique, via l'évangélisation (conversion religieuse) et le droit romain, par l'acculturation. La synthèse amène les bases du droit des États européens.

Applications[modifier | modifier le code]

Depuis le Saint-Empire romain germanique, les lettrés ont effectué une fusion des codes de droit primitif issus des peuples ayant envahi l'espace de culture latine, et le droit romano-canonique. Cette fusion constitue la base du ius commune et de là du droit occidental moderne dans ses conceptions.

Dans la mesure où les Saliens légifèrent également sur la problématique de la faide et du wergeld (compensation monétaire empêchant la vengeance, principe des peuples germaniques), ces opérations valent également comme base du droit du royaume de France.

Charlemagne opéra une telle synthèse à partir des codes issus des francs mérovingiens, modernisant la structure de son empire (terme de renaissance carolingienne valable aussi pour les arts).

Cette opération fut réalisée par l'ensemble des peuples germaniques placés au contact de la civilisation romaine, tels les Wisigoths d'Hispanie avec, à titre d'exemple, le bréviaire d'Alaric.

Premiers royaumes[modifier | modifier le code]

Codes de droits promulgués par les royaumes du Haut Moyen Âge
Royaume Désignation du code Promulgation Domaine d'application
Royaumes francs pactus legis salicæ[1] Années 490 Wergeld, puis loi successorale
Royaume burgonde Lex gundobada 501-502 Synthèse du droit romain et du code germanique
Royaume wisigoth (Euric) Codex Euricianus 476 fixe par écrit les lois orales germaniques (coutumes)
Royaume wisigoth bréviaire d'Alaric 506 interprétation du Code de Théodose
Royaume wisigoth Liber Iudiciorum [2] 654 remplace le bréviaire d'Alaric
Royaume lombard Leges langobardorum 643 loi successorale

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. référence pour le Haut Moyen Âge.
  2. (en) Forum judicium, le code de droit romano-germanique instauré en Ibérie sous les wisigoths.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]