Royaumes barbares

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Invasions barbares.

Les royaumes barbares désignent les premiers royaumes fondés par les peuples responsables des invasions barbares après leur sédentarisation.

Énumération[modifier | modifier le code]

À partir des grandes invasions, les nouveaux peuples parvenus sur les terres de l'Occident romain installent des royaumes qui furent qualifiés à tort de barbares[1], ensembles mal définis à partir desquels la royauté se structurera.

Ni barbares, ni royaumes[modifier | modifier le code]

À compter du Ve siècle, les peuples conquis forment la population de ces ensembles, appelés potentats par certains[Qui ?] auteurs. Ils sont dirigés par une aristocratie dominante qui se distingue de la masse dite "romaine", à l'origine, par sa langue, ses coutumes, son rôle social (classe guerrière) et dotée de lois successorales, dont la tradition est transmise oralement. L'appellation de "barbares" est quelques fois contestée. C’est néanmoins le nom que leur donnent les annalistes de l'Empire byzantin, puisque Constantinople perpétue la civilisation romaine, même si la Ville est tombée[2] .

Le terme de « royaume » prête aussi à discussion, puisque les foedus les instaurant ont disparu, et les papes ne sacrent pas encore les rois. Certains groupes sont radicalement séparés de la culture romaine par leur mode de vie nomade et leur religion païenne : on parle d'« Empires nomades », ce qui induit une différenciation entre les barbares.

Ces pouvoirs locaux connaissent des fortunes diverses, la plupart étant éphémères[3]. Correspondant à la phase de stabilisation de peuples en migration, ces royaumes entretiennent des codes de droit et un embryon d'administration (péages, monnaie, etc.). Ceux qui survivent à cette période troublée deviennent les Royaumes médiévaux.

Premiers royaumes[modifier | modifier le code]

Par ordre chronologique de l'Antiquité aux invasions des Hommes du Nord[4]:


Liste synoptique des royaumes du Haut Moyen Âge en Occident
Ensemble géographique Désignation du royaume Aristocratie dominante Liste de rois cat
Afrique du nord Royaume vandale d'Afrique Vandales rois vandales cat
Europe continentale Royaumes goths - royaume wisigoth Wisigoths rois wisigoths cat
Royaumes goths - royaume ostrogoth Ostrogoths rois ostrogoths cat
Royaume burgonde Burgondes Roi des Burgondes cat
Royaume suève Suèves rois suèves cat
Royaumes francs cat
-Royaume de Metz Francs rhénans
- Royaume d'Austrasie Francs rhénans rois d'Austrasie
-Royaume de Cologne Francs rhénans rois de Cologne
-Royaume d'Orléans Francs Saliens
- Royaume de Paris Francs Saliens rois de Paris
-Royaume de Bourgogne Burgondes et Francs Saliens
- Royaume de Neustrie Francs Saliens
-Lotharingie Carolingiens
- Royaume d'Aquitaine Carolingiens Pépin Ier ; Pépin II
Royaume alaman Alamans rois alamans cat
Royaume lombard (fondation tardive) Lombards rois lombards cat
Premier duché de Bavière Bavarois ducs bavarois


Prolongements

Âges sombres sur les îles Britanniques[modifier | modifier le code]

Voir aussi: Histoire de la Bretagne#L'évolution de la situation en Grande-Bretagne

L'isolement par rapport au continent amène à une évolution locale en vase clos. Les premiers royaumes faisant suite à l'incursion des tribus pictes sur les terres des Bretons insulaires après le départ des Romains, qui rencontrent des Anglo-saxons face à eux, sont extrêmement éphémères et nécessitent un recensement à part[5].

Liste des royaumes du Haut Moyen Âge sur les îles occidentales
Ensemble géographique Désignation du royaume Aristocratie dominante Liste de rois
île de Bretagne
Armorique Armorique (HMA) Armoricains puis Bretons continentaux[6] Chefs d'Armorique
Royaume de Cornouaille princes de Cornouaille
Domnonée princes de Domnonée
Bro Waroch (formé par conquête) princes de Broërec
Irlande Irlandais rois irlandais HMA

Empires nomades[modifier | modifier le code]

En Europe danubienne, l'espace laissé vide par les Huns est vite occupé par d'autres nomades venus des steppes eurasiennes, les Avars et les Bulgares, qui deviennent une menace à la fois pour les royaumes germains sédentaires et pour l'Empire byzantin. Le khanat avar est détruit par Charlemagne autour de 800, tandis que le khanat bulgare, sédentarisé et christianisé, cesse d'être une menace pour la civilisation chrétienne. Mais d'autres envahisseurs nomades, les Magyars, prolongent l'âge des migrations de peuples jusqu'à la fin du Xe siècle.


Liste synoptique des potentats du Haut Moyen Âge en Europe de l'Est
Ensemble géographique Désignation du potentat Aristocratie dominante Liste de souverains
Danube en Europe (jqa 455), Asie centrale Empire hunnique Huns "Souverains" huns
Dacie Royaume gépide (lire 455) Gépides Rois gépides
Empire avar (voir : prise carolingienne du Ring) Avars khans avars
Carpates, jusqu'en Ukraine Royaume magyar Hongrois rois magyars
plaine du sud du Danube, puis Balkans Premier empire bulgare (681-1018), suite du khanat bulgare (fondé par Asparoukh) Bulgares Liste de tsars bulgares

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'emploi du terme barbare est abusif, la citation donnée le montre, l'emploi d'un terme tel que les temps barbares pour décrire dans les manuels d'histoire les années de 400 à 600 l'illustre, et l'article principal explique pourquoi.
  2. confère note liminaire de l'article Histoire de l'Empire byzantin
  3. L'historiographie en France a examiné la raison pour laquelle les Royaumes francs se muèrent en Royaume de France alors que les autres disparurent. Cet examen mêle idéologie et historiographie.
  4. les derniers Barbares identifiés par l'historiographie française.
  5. (en) The History Files
  6. contemporaine de l'émigration des celtes brittoniques de l'île de Bretagne, jusque l'adoption du toponyme Breizh.
L'épitaphe de Cheldofrida, reconstituée depuis les restes de sa pierre tombale.

Citation[modifier | modifier le code]

« Au Ve siècle, la Gaule est divisée en plusieurs royaumes barbares : Entre la Loire et l'Espagne, se trouve le Royaume Wisigothique de Gaule (419-507). Dans la vallée du Rhône, les Alpes et le Jura, les Burgondes ont établi leur royaume : la Sapaudia (443-534). Une partie de la Provence est occupée par les Ostrogoths, qui tiennent l'Italie (489-552). Le dernier bastion romain en Gaule est l'espace situé entre Seine et Loire : la Normandie, l'Ile de France et une partie du Bassin parisien. La plupart de ces royaumes sont éphémères, du moins en Gaule. À la fin du Ve siècle et au début du VIe, les Francs, menés par Clovis puis ses descendants, vont reconquérir la Gaule et soumettre les différents peuples barbares. »

— Une succincte introduction illustrant l'emploi du mot barbare dans l'historiographie française.

[réf. nécessaire]

Articles connexes[modifier | modifier le code]