Dave Jones (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir David Jones.
Dave Jones
Dave Jones.jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Sheffield Wednesday
Biographie
Nom David Robert Jones
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Naissance 17 août 1956 (57 ans)
Lieu Liverpool (Angleterre)
Période pro. 1974-1984
Poste Entraîneur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1974-1979 Drapeau : Angleterre Everton 86 (1)
1979-1981 Drapeau : Angleterre Coventry City 11 (0)
1981 Drapeau : Hong Kong Seiko SA 9 (2)
1982-1983 Drapeau : Hong Kong Seiko SA 13 (0)
1983-1984 Drapeau : Angleterre Preston North End 50 (1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1976 Drapeau : Angleterre Angleterre espoirs 1 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1995-1997 Drapeau : Angleterre Stockport County 57v 32n 28d
1997-2000 Drapeau : Angleterre Southampton 37v 22v 54d
2001-2004 Drapeau : Angleterre Wolverhampton 75v 52n 60d
2005-2011 Drapeau : Pays de Galles Cardiff City 132v82n98d
2012- Drapeau : Angleterre Sheffield Wednesday
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 7 avril 2012

David Robert Jones, dit Dave Jones (né le 17 août 1956 à Liverpool, Angleterre) est un ancien footballeur anglais. Après la fin de sa carrière professionnelle, il poursuit une carrière d'entraîneur, exerçant aujourd'hui son activité à Sheffield Wednesday, club de championship (deuxième division anglaise).

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

C'est aux côtés de Bryan Griffiths que Dave Jones débute sa carrière d'entraîneur lors de la saison 1986-1987 à Southport, club qu'ils quittent en même temps peu après.

Stockport[modifier | modifier le code]

En juillet 1990, il est nommé entraîneur des jeunes joueurs du club de Stockport County[1]. Il reste à ce poste plusieurs années et accède à la tête de l'équipe première en mars 1995, à la suite du départ de l'entraîneur uruguayen Daniel Bergara. Lors de sa deuxième saison (1996-1997), il parvient à faire monter l'équipe en deuxième division.

Southampton[modifier | modifier le code]

Les bons résultats obtenus par Jones à Stockport attirent l'attention des dirigeants de Southampton qui lui proposent de prennent les rênes de l'équipe de Premier League. Lors des deux premières saisons, l'équipe termine à la 12e puis à la 17e place au classement. Mais, alors que débute la saison 1999-2000 éclate une affaire qui va entacher la réputation de Jones.

L'affaire des abus[modifier | modifier le code]

Entre 1986 et 1990, Dave Jones est employé comme travailleur social dans un foyer d'enfants en difficulté à Formby, dans le Merseyside[2]. En 1999, une enquête est ouverte pour de présumés abus sexuels sur mineurs durant cette période. Au mois de juin de cette année, Jones est convoqué en tant que témoin mais, après s'être présenté à la police, il est arrêté et interrogé, puis relâché sans aucune charge à son encontre[3]. Pourtant, le 27 septembre 1999, il est inculpé de 9 charges donc agression sur jeunes garçons et cruauté envers des mineurs[3]. Il rejette avec véhémence toutes ces accusations et comparaît le 2 novembre 1999 devant la cour du Merseyside, plaidant non coupable[4]. L'affaire est renvoyée devant le tribunal de Liverpool en décembre 2000. Durant cette période, le club de Southampton qui l'emploie suspend son contrat en attendant la conclusion de l'affaire et nomme Glenn Hoddle entraîneur à sa place. Lorsque son procès s'ouvre à Liverpool, le contrat de Jones est rompu et l'ex-entraîneur est dès lors sans emploi.

Des 21 charges retenues contre lui, on passe progressivement à 14 alors que deux victimes présumées retirent leur plainte[2]. Un autre témoin refusant d'apporter des preuves à ses accusations, le tribunal finit par déclarer Dave Jones non coupable. Selon le verdict, le juge s'adressant à Jones déclare : « Aucune mauvaise conduite de quelque sorte vous concernant n'a pu être établie[5]. » Il apparaîtra ultérieurement qu'une des victimes présumées avait porté plainte dans l'espoir de toucher des indemnités[6].

En mars 2002, dans un interview à The Independent, Dave Jones crie sa colère à la suite de cette affaire. Son père étant décédé peu de temps après le procès, il lance alors : « Ils ont tué mon père. Honnêtement, je le crois[7]. » Cette affaire a depuis laissé une plaie en Jones au point qu'il publie en juin 2009 un livre intitulé No Smoke No Fire (« Pas de fumée, pas de feu ») pour « raconter l'histoire remarquable de la façon dont il a pu laver son nom », ouvrage dont le site Internet officiel de Cardiff City fait la promotion à sa sortie[8].

Wolverhampton[modifier | modifier le code]

Cardiff City[modifier | modifier le code]

Le 25 mai 2005, Jones est nommé manager du club gallois de Cardiff City à la place de Lennie Lawrence qui reste toutefois six mois supplémentaires en tant que consultant[9]. L'arrivée de Jones se situe à un moment crucial de l'existence du club qui est alors criblé de dettes à hauteur de 30 M£ et mal en point en championnat, ayant fini quatre places au-dessus de la zone de relégation en deuxième division[9]. La situation empêche le nouvel entraîneur de recruter comme il l'entend[10]. Pourtant, sportivement, les choses vont aller en s'améliorant. Dès la première saison avec Jones à sa tête, l'équipe se stabilise au milieu du classement et monte progressivement, jusqu'à atteindre, à l'issue de la saison 2009-2010, une quatrième place au classement général qui voit l'équipe jouer les play-offs pour l'accession en Premier League ainsi qu'une finale de Coupe d'Angleterre en 2008.

Après des mois de novembre et décembre 2010 catastrophiques, qui voient Cardiff City passer de la première à la cinquième place du classement de Championship, des voix s'élèvent pour demander la démission de Jones, comme celle de Nathan Blake, ancien international gallois[11]. L'entraîneur conserve pourtant le soutien de ses joueurs. Jay Bothroyd est un de ses soutiens fervents[12]. Mais à la fin de la saison, le club échoue en demi-finale des play-off contre Reading. À cette occasion, le club est sévèrement battu à domicile 0-3 et les critiques fusent. En fin de compte, le 30 mai 2011, le site Internet officiel du club annonce le départ de son entraîneur[13]. Il est remplacé, le 17 juin suivant, par l'Écossais Malky Mackay[14].

Sheffield Wednesday[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente les statistiques d'entraîneur de Dave Jones[15].

Club entraîné Du Au Matchs Victoires Nuls Défaites Pourcentage de victoires
Stockport County 1er août 1995 23 juin 1997 117 57 32 28 48.7%
Southampton 23 juin 1997 27 janvier 2000 113 37 22 54 32.7%
Wolverhampton 3 janvier 2001 1er novembre 2004 187 75 52 60 40.1%
Cardiff City 25 mai 2005 30 mai 2011 311 132 82 97 42.4%

Palmarès[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Récompenses personnelles

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dave Jones, Andrew Warshaw, No Smoke, No Fire: The Autobiography of Dave Jones, juin 2009[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Dave Jones (Manager) », biographie de Dave Jones, site Internet officiel de Cardiff City.
  2. a et b (en) Angelique Chrisafis, « Former football manager cleared of child abuse charges », The Guardian, 6 décembre 2000.
  3. a et b (en) « Premiership manager on child abuse charges », BBC News, 27 septembre 1999.
  4. (en) « Football boss denies child abuse », BBC News, 2 novembre 1999.
  5. (en) Michael Horsnell , « Football chairman sues for libel », The Times, 18 octobre 2005.
  6. (en) Rosie Waterhouse, « Man made 'false claim of abuse in care to get compensation' », The Telegraph, 19 février 2003.
  7. (en) « Dave Jones: They killed my father, I honestly believe it », The Independent, interviewé par Brian Viner, 20 mars 2002.
  8. a et b (en) « Dave: No Smoke, No Fire », site Internet officiel de Cardiff City, 25 juin 2009.
  9. a et b (en) « Jones is named new Cardiff boss », BBC Sport, 25 mai 2005.
  10. (en) « Jones rues recruiting restriction », BBC Sport, 29 mai 2005.
  11. (en) Nathan Blake, « Nathan Blake: Enough is enough, Jones must be shown », Wales Online, 3 janvier 2010.
  12. (en) Terry Phillips, « Jay Bothroyd slams Dave Jones exit talk », Wales Online, 3 janvier 2010.
  13. (en) « Dave Jones leaves Cardiff City », site Internet officiel de Cardiff City, 30 mai 2011.
  14. (en) « Malky Mackay accepts Cardiff City manager's job », Wales Online, 17 juin 2011.
  15. (en) Fiche de Dave Jones, Soccerbase.com.
  16. (en) « Jones is Championship's top boss », BBC Sport, 31 août 2006.
  17. (en) « Manager Jones wins monthly award », BBC Sport, 31 janvier 2008.
  18. (en) « Jackson wins manager of the month », BBC Sport, 6 novembre 2008.
  19. (en) « Cardiff's Jones wins manager gong », BBC Sport, 7 novembre 2009.
  20. (en) « Jones named Manager of the month », Football League, 11 novembre 2010.
  21. (en) « Jones named Manager of the Month », Football League, 6 avril 2012.