Cursillos de Cristiandad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Cursillos de cristiandad , aussi appelés Cursillo, en espagnol : petits cours de Christianisme, est un mouvement de laïcs de l'Église catholique romaine ayant pour finalité l’approfondissement de la foi et la formation chrétienne. Ce mouvement s’est ensuite propagé à d’autres confessions chrétiennes ; il a été fondé en Espagne en 1944 par Eduardo Bonnin.

Les membres sont introduits par une formation initiale d'un week-end de trois jours et de rencontres ultérieures des anciens participants.

Historique[1][modifier | modifier le code]

Dès avant la guerre civile espagnole, l'action catholique préparait ceux qui souhaitaient partir en pèlerinage à Compostelle par des cours de préparation. A Majorque en 1944, un laïc de 28ans, Eduardo Bonnin avec l'appui de son évêque, en a repris le principe et une partie des méthodes mais dans le but non plus de préparer un pèlerinage, mais de permettre un changement spirituel profond dans la vie de laïcs particulièrement prédisposés à devenir animateurs ou leaders dans leur communauté paroissiale locale. Suite au week-end initial, les participants étaient invités à se retrouver régulièrement pour approfondir leur foi à travers le tripode: prière, étude et action.

Dès 1949, l'évêque de l'île Mgr Juan Hervas, prenant note du dynamisme du mouvement, s'appliqua à faire reconnaître par la hiérarchie catholique et diffuser dans les autres diocèses espagnols les cursillos.

En 1957, le mouvement s'est propagé en Amérique du Nord, lorsque le premier « cursillo » a eu lieu à Waco, au Texas. Depuis les États-Unis les cursillos se sont propagés dans d'autres confessions chrétiennes notamment Anglicans et Épiscopaliens qui l'ont adopté intégralement, mais aussi Méthodistes, Presbytériens et Luthériens, en ont modifié certains aspects et donné d'autres noms.

En 1980, le Mouvement des Cursillos a établi un bureau international à Clayfield, QLD, Australie, l'OMCC (Organismo Mundial de Cursillos de Cristiandad)[2].

Présence mondiale[3][modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, Cursillo est un mouvement mondial avec des centres dans presque tous du Sud et pays d'Amérique centrale, les États-Unis, Canada, Mexique, Argentine, Chili, Brésil, Porto Rico, la Grande-Bretagne, Irlande, France, Espagne, Portugal, Italie, Allemagne, Autriche, Australie, Japon, Corée, Taiwan, les Philippines, Sri Lanka et dans plusieurs pays africains. Le mouvement est reconnu par le pape en tant que membre de l'Organisation Internationale Catholique du Conseil Pontifical pour les Laïcs à Rome.

Selon certaines estimations, 45 millions de personnes auraient déjà participé au week-end initial de formation.

L'influence indirecte des cursillos est aussi à noter dans les mouvements charismatiques protestant, catholiques et le chemin néocatéchuménal, leurs fondateurs étant d'anciens membres des cursillos (cf : liste des anciens membres plus bas)

Quelques anciens membres[modifier | modifier le code]

Mouvements laïcs reliés[modifier | modifier le code]

  • Via de Cristo
  • Marche vers Emmaus (le cursillo protestant)
  • Chrysalis (mouvement jeunesse de la Marche vers Emmaus)
  • Kairos (ministère des prisons)
  • Alarga (pour les personnes handicapées)
  • Tres Dias

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pour la genèse du mouvement, se référer particulièrement à : (es) Francisco Forteza Pujol, Historia y Memoria de Cursillos, Fundación Eduardo Bonnín, 3e éd. (ISBN 84-933802-3-7 et 978-84-933802-3-6, lire en ligne), chap. 3 (« El nacimiento del método »), p. 15.
  2. Site internet de l'OMCC: http://www.orgmcc.org/
  3. Site canadien des cursillos: http://www.cursillos.ca/expansion.htm
  4. René Laurentin, Pentecôtisme chez les Catholiques,‎ 1974, p. 13, cité par Olivier Landron, Les communautés nouvelles : nouveaux visages du catholicisme français, éditions du Cerf (ISBN 2204073059 et 9782204073059, lire en ligne).