Crazy Horse (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Crazy Horse

Album de Crazy Horse
Sortie février 1971
Enregistré 1970
Durée 38:59
Genre country rock, rock
Producteur Jack Nitzsche, Bruce Botnick
Label Reprise Records
Critique

Albums de Crazy Horse

Crazy Horse (1971) est le premier album du groupe de rock américain, Crazy Horse.

Présentation[modifier | modifier le code]

Avant cet enregistrement, Crazy Horse composé alors de Danny Whitten, Billy Talbot et Ralph Molina, avait joué sur les albums Everybody Knows This Is Nowhere et After the Gold Rush de Neil Young. Pendant l'enregistrement de "After the Gold Rush", les trois membres fondateurs de Crazy Horse ont fait la connaissance de Nils Lofgren et de Jack Nitzsche qui ont alors rejoint le groupe pour l'enregistrement de cet album éponyme. Jack Nitzsche est, avec Bruce Botnick, un des deux producteurs de cet album. Par la suite, Nils Lofgren rejoint le E Street Band de Bruce Springsteen.

Le premier titre, "Gone Dead Train", a été aussi interprété par Randy Newman pour la bande son du film Performance.

My engine was pumpin' steam
And I was grindin' at you hard and fast
Burnin' down the rails, tryin' to heat the way
Haulin' ass and ridin' up the track
And I laughed at the conductor who was tellin' me my coal
It would never last
But then the fire in my boiler
Up and quit before I came
Ain't no empty cellar
Like a gone dead train

Selon Parke Puterbaugh, dans un article du magazine Rolling Stone, il faut y voir une métaphore sur l'impotence[2].

Danny Whitten est l'auteur de cinq titres, "I Don't Want to Talk About It" a été repris par la suite par de nombreux artistes, parmi eux Rod Stewart et Rita Coolidge. "Come On Baby Let's Go Downtown", composé par Danny Whitten et Neil Young, est repris par ce dernier sur son album Tonight's the Night. Cette chanson parle de l'usage de drogue, une addiction qui coutera la vie à Danny Whitten.

Sure enough,
they'll be sellin' stuff
When the moon begins to rise.
Pretty bad when
you're dealin' with the man,
And the light shines in your eyes.

Cet album est avec "Loose" un des deux albums que Danny Whitten a enregistré avec Crazy Horse avant son décès d'une overdose en 1972.

Ry Cooder joue de la guitare, avec bottleneck, sur "Dirty, Dirty", "Crow Jane Lady" et "I Don't Want To Talk About It".

L'album a été classé 84e au Billboard[3].

Titres de l’album[modifier | modifier le code]

Face 1[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Durée
1. Gone Dead Train Russ Titelman, Jack Nitzsche 4:06
2. Dance, Dance, Dance Neil Young 2:10
3. Look at All the Things Danny Whitten 3:13
4. Beggar's Day Nils Lofgren 4:28
5. I Don't Want to Talk About It Danny Whitten 5:18

Face 2[modifier | modifier le code]

No Titre Auteur(s) Durée
1. Come On Baby Let's Go Downtown Danny Whitten, Neil Young 3:14
2. Carolay Russ Titelman, Jack Nitzsche 2:52
3. Dirty, Dirty Danny Whitten 3:31
4. Nobody Nils Lofgren 2:35
5. I'll Get By Danny Whitten 3:08
6. Crow Jane Lady Jack Nitzsche 4:24

Musiciens[modifier | modifier le code]

Crazy Horse
Autres musiciens
  • Ry Cooder — slide guitare
  • Gib Gilbo — violon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) William Ruhlmann, « Crazy Horse - Review », sur allmusic.com (consulté le 16 juillet 2013).
  2. Parke Puterbaugh, «Years of the Horse - Tales of the 3rd Best Garage Band in the World», rollingtone RS890, 17 juillet 2013.
  3. "Ruhlmann", Awards: Billboard 1971

Liens externes[modifier | modifier le code]