Château de Solre-sur-Sambre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Solre-sur-Sambre
Image illustrative de l'article Château de Solre-sur-Sambre
Château de Solre-sur-Sambre
Période ou style château fort
Début construction XIVe siècle
Propriétaire actuel Prince Amaury de Merode (Agrineffe sa)
Protection Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1951, no 56022-CLT-0005-01)
Coordonnées 50° 18′ 33″ N 4° 09′ 09″ E / 50.30927, 4.1525 ()50° 18′ 33″ Nord 4° 09′ 09″ Est / 50.30927, 4.1525 ()  
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Localité Solre-sur-Sambre
Commune Erquelinnes

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Château de Solre-sur-Sambre

Le Château de Solre-sur-Sambre, sis au bord de la Thure et près de la Sambre, à Solre-sur-Sambre, section de la commune d'Erquelinnes, dans la province de Hainaut (Région wallonne de Belgique), est un château fort du XIVe siècle.

Description[modifier | modifier le code]

Situé près d'une enclave de la principauté de Liège et au confluent de la Thure et de la Sambre, le château de Solre-sur-Sambre défendait la frontière. Témoin important de l'architecture militaire médiévale du Hainaut, il a conservé son plan en quadrilatère avec tours circulaires renforçant les quatre angles. Sur le côté sud un imposant donjon-porche donne accès à la cour intérieure. Deux petits bâtiments ont pris place au cours du temps contre les courtines. Ses douves sont alimentées par les eaux de la Thure. Le château est situé sur la place du village de Solre-sur-Sambre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construit vers la fin du XIIIe ou au début du XIVe siècle et plusieurs fois remanié au cours des siècles, le château de Solre-sur-Sambre n’en est pas moins bien conservé. La terre, puis le château furent la propriété de maison seigneuriale des Barbençon, puis de la famille de Mortagne.

Vers 1480, le château est acheté à Antoine de Mortagne par Jean Carondelet, grand chancelier de la Bourgogne et de la Flandre l'archiduc Maximilien d'Autriche. Jean de Carondelet acheta ensuite au même Antoine de Mortagne le château de Potelle, actuellement en France, en 1491. Les deux propriétés sont distantes l'une de l'autre que de 49 kilomètres. Il reste entre les mains de la famille Carondelet de 1480 à 1628 (148 ans).

Anne-Françoise de Carondelet ayant épousé en 1628 Maximilien-Antoine de Mérode, seigneur d'Ham-sur-Heure, le château passe par mariage à la Maison de Mérode (branche des Mérode-Deinze). Elle le reste durant 229 ans (de 1628 à 1857).

Marie Théodoline de Merode (née à Villersexel le 22 juillet 1817 et morte à Paris le 26 février 1909) épouse, le 9 août 1843, Alof, marquis de Wignacourt (mort à Paris en janvier 1897). Au décès de son père, Félix de Merode (le 7 février 1857), Marie Théodoline hérite du château. Ainsi ce domaine passe dans le patrimoine de la famille Wignacourt qui l'occupe 132 ans.

En 1989, le prince Alexandre de Merode, rachète le bien à la famille Wignacourt. Le château est actuellement la propriété du prince Amaury de Mérode, fils d'un cousin germain du prince Alexandre[1]. Étant domicile privé, il ne se visite pas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. genealogics.org, Arbre généalogique simplifié

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine monumental de la Belgique, vol. 10, t. 1 : Wallonie, Hainaut, Arrondissement de Thuin, A-E, Liège, Pierre Mardaga, éditeur,‎ 1983, 906 p. (ISBN 2-8021-0045-9), p. 360-367
  • Astrid Tanghe, « Le château-fort de Solre-sur-Sambre : du donjon-porche du XIIIe siècle au complexe des temps modernes », Documents et rapports de la Société royale d'archéologie et de paléontologie de Charleroi, t. LVI,‎ 1972-1973, p. 53-111
  • Astrid Tanghe et Luc-Francis Genicot (dir.), « Solre-sur-Sambre », dans Le grand livre des châteaux de Belgique, vol. 1 : Châteaux-forts et châteaux-fermes, Bruxelles, Marc Vokaer, éditeur,‎ 1975, p. 228-229