Château de Popov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Popov.
Château de Popov
Image illustrative de l'article Château de Popov
Le château de Popov
Nom local Замок Попова
Période ou style Style néogothique
Architecte Nicolas Benois
Début construction 1864
Fin construction 1884
Propriétaire initial Vassili Stepanovitch Popov
Coordonnées 47° 26′ 45″ N 35° 16′ 30″ E / 47.4458, 35.27547° 26′ 45″ Nord 35° 16′ 30″ Est / 47.4458, 35.275  
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Région historique oblast de Zaporijia
Ville Vassylivka

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

(Voir situation sur carte : Ukraine)
Château de Popov

Le château de Popov est un château résidentiel construit entre 1864 et 1884 à Vassylivka dans l'oblast de Zaporijia, en Ukraine.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le château fut construit dans le style néogothique par l'architecte russe d'origine française Nicolas Benois.

Il doit son nom en l'honneur du secrétaire privé de la tsarine Catherine II de Russie, le général Vassili Stepanovitch Popov, chef d'état-major du prince Grigori Alexandrovitch Potemkine.

Le château s'élève au sommet d'une haute colline. Un haut mur de pierre le fait ressembler à une forteresse médiévale. Le château est composé d'un ensemble de trois bâtiments, des écuries et une tour faisant office d'observatoire astronomique avec un télescope.

Le château fut pillé par les bolcheviks après la Révolution d'Octobre. Durant l'entre-deux-guerres, le régisseur et protecteur du château de Popov fut Vasilli Perovski, le frère de la révolutionnaire Sofia Perovskaïa, la première femme condamnée à mort en Russie, en 1881, pour raison politique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le château fut ruiné par les nazis.

Les travaux de restauration ne débutèrent qu'au cours des années 1990. Aujourd'hui, le château de Popov est un musée qui présente une riche collection d'armes, de livres anciens, de porcelaine, de peintures des meilleurs artistes d'Europe, ainsi que des poupées mécaniques en mouvement de grandes tailles, habillées en costumes nationaux. En outre, il y a une quinzaine de pièces ethnographiques consacrées à la culture indienne, tatare, chinoise et d’autres civilisations.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Lien externe[modifier | modifier le code]