Burning Brides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Burning Brides

Description de cette image, également commentée ci-après

Burning Brides en concert, septembre 2009.

Informations générales
Pays d'origine Philadelphie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hard rock, heavy metal, rock alternatif
Années actives 1999 - Aujourd'hui
Site officiel Site officiel
Composition du groupe
Membres Dimitri Coats
Melanie Coats
Jeff Watson
Anciens membres Mike Ambs
Jason Kourkounis
Pete Beeman

Burning Brides est un groupe de hard rock et de heavy metal américain originaire de Philadelphie. Formé en 1999 autour de Dimitri Coats (guitariste et chanteur du groupe), de Melanie Campbell (bassiste) et de Mike Ambs (batteur), il s'est d'abord fait connaître lors des premières parties de concerts des White Stripes, d'Audioslave ou de Marilyn Manson, avant d'acquérir une certaine notoriété lors de la sortie de son premier album « Fall of the plastic empire » en 2001[1].

Dès lors, mêlant influences garage, rock alternatif et heavy metal, le groupe acquiert une certaine renommée sur la scène américaine (culminant avec sa prestation lors du festival rock de Lollapalooza en 2003) et dans une moindre mesure, internationale.

Certains titres comme « Heart Full of Black » ont été inclus dans la bande-son de plusieurs jeux vidéo sortis sur PlayStation 2, dont Guitar Hero et Burnout 3: Takedown, contribuant ainsi à populariser le groupe à l'extérieur des frontières américaines.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est sur les bancs de la Juilliard school de New York[1], où étudient ensemble Dimitri Coats et Melanie Campbell, que naît en 1995 l'idée de créer un nouveau groupe mêlant les styles musicaux qu'affectionnent les deux étudiants (grunge, heavy metal, rock progressif et sonorités brutes). Après avoir voyagé aux quatre coins du pays à la recherche d'un lieu où s'établir, et des arrêts plus ou moins prolongés à Portland, dans l'Oregon, puis à Boston, dans le Massachusetts, le duo décide de poser ses valises à Philadelphie en 1999. Ils y rencontrent Mike Ambs, avec qui ils se trouvent des influences musicales communes. Les Burning Brides sont nés.

Les débuts du groupe sont confidentiels, et il faut attendre le 11 mai 1999 et son passage sur la scène du « Khyber », l'une des plus importantes salles de spectacle de Philadelphie, pour qu'il puisse acquérir une renommée locale croissante. Assurant la première partie de plusieurs concerts (Audioslave, Marilyn Manson ou encore The Melvins), le groupe se consacre par la suite à l'élaboration de son premier album « Fall of the plastic empire », produit par un label indépendant de Philadelphie, File 13[2]. Le succès est immédiat, poussant le groupe à se mettre en quête d'un label plus important afin de s'assurer une meilleure promotion au niveau national[2]. En 2002, il signe finalement avec le label V2, lequel se charge de produire une version réenregistrée de leur premier album. Dans le même temps, le batteur Mike Ambs quitte le groupe et est remplacé par Jason Kourkounis.

Le groupe enregistre son second album en 2004. Intitulé « Leave no ashes », il mêle des influences diverses, évoquant par certains aspects le son de ZZ Top, de Cheap Trick ou de Ray Davies[2]. Il a été produit par le célèbre producteur George Drakoulias, connu notamment pour son travail auprès de Tom Petty et des Black Crowes. Après la sortie de cet album, le groupe se consacre à des concerts et des prestations dans des émissions télévisées à succès (notamment le Late Night with Conan O'Brien de NBC)[1].

En 2006, Dimitri Coats et Melanie Campbell décident de se marier[1]. S'installant à Los Angeles, le groupe produit son troisième album « Hang Love » en indépendant après la faillite de son précédent label, V2. Pete Beeman remplace Jason Kourkounis à la batterie. Parallèlement, Dimitri Coats enregistre un titre sur l'album « Carry On » de Chris Cornell.

L'année 2008 est marquée par la naissance du premier enfant du couple, une petite fille baptisée Veronica. C'est également l'année de la sortie du quatrième album du groupe, « Anhedonia ». En 2009, Jeff Watson remplace Pete Beeman à la batterie. Dans le même temps, Dimitri Coats tourne aux côtés de Alice Cooper et de Iggy Pop dans le film de Rob Stefaniuk « Suck »[1], une comédie-rock présentée le 11 septembre 2009 au Festival international du film de Toronto.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Smells Like Bleach: A Tribute To Nirvana (1999)
  • Fall of the Plastic Empire (2001, réenregistré en 2002)
  • Gimme Skelter: Buddyhead Presents - Compilation CD (2003)
  • Leave No Ashes (2004)
  • Buddyhead Suicide - Compilation CD (2004)
  • Hang Love (2007)
  • Anhedonia (2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Site officiel du groupe (en anglais)
  2. a, b et c Biographie sur le site MusicNetPlanet