Bruant des prés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bruant des prés

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Passerculus sandwichensis

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Emberizidae

Genre

Passerculus
Bonaparte, 1838

Nom binominal

Passerculus sandwichensis
(J.F. Gmelin, 1789)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC 3.1 : Préoccupation mineure

Le Bruant des prés (Passerculus sandwichensis) est une espèce de passereau appartenant à la famille des Emberizidae. Il est monotypique dans son genre.

Description[modifier | modifier le code]

Il mesure de 14 à 19 cm. Cette espèce ressemble à un moineau, avec le dos brun strié de noir et le dessous blanchâtre avec des stries brunes ou noires sur la poitrine (ces stries sont moins fines que chez le Bruant sauterelle juvénile) et les flancs. Il a une raie pâle au niveau de la calotte et des sourcils blancs, parfois avec un peu de jaune (le plus souvent près du bec), ou beiges. Les joues sont de couleur marron et la gorge blanche avec des moustaches sombres. Les rémiges sont brun foncé avec une bordure beige ou blanche. Les yeux sont foncés. Les pattes sont de couleur beige de même que la partie inférieure du bec, la partie supérieure étant gris foncé.

Le Bruant des prés a un aspect très variable, avec des nombreuses sous-espèces, dont plusieurs ont été considérés comme des espèces distinctes à différentes époques. Les différentes sous-espèces se distinguent principalement par la couleur plus ou moins foncée de leur plumage. La variation de couleur suit généralement la règle de Gloger, avec les sous-espèces de l'Alaska et l'intérieur plus pâles, et les sous-espèces côtières plus foncées. Il y a quelques exceptions mais, surtout chez certaines populations insulaires, qui sans doute ont été fortement influencées par leurs conditions d'apparition. Cette tendance générale a une fracture assez nette, au sud-ouest les oiseaux deviennent plus sombres, notamment, avec la limite entre les sous-espèces sandwichensis et rostratus.

Voix[modifier | modifier le code]

La voix est constituée de trois notes aigües suivies d'un bourdonnement descendant : tchip-tchip-tchip-tisisii-tisi.

Répartition[modifier | modifier le code]

Il vit en Amérique du Nord. Il se trouve en Alaska, au Canada, dans le nord, le centre et la côte ouest des États-Unis, au Mexique et au Guatemala. Les individus vivant sur la côte Pacifique et au Mexique sont résidents, mais les autres populations sont migratrices, hivernant au sud des États-Unis, en Amérique centrale et aux Caraïbes dans le nord de l'Amérique du Sud : hivernant généralement peu commun d'octobre à avril dans le nord des Bahamas et à Cuba et rare à Grand Cayman. Il est très rarement vagabond en Europe Occidentale.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cet oiseau fréquente les milieux ouverts à végétation dense mais assez rase, en particulier les prairies sèches, les zones herbeuses, les champs, les savanes, les biotopes côtiers à fourrés clairsemés, les pelouses alpines et la toundra.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, il existe six sous-espèces :

  • Passerculus sandwichensis beldingi Ridgway, 1885 ;
  • Passerculus sandwichensis guttatus Lawrence, 1867 ;
  • Passerculus sandwichensis princeps Maynard, 1872 ;
  • Passerculus sandwichensis rostratus (Cassin, 1852) ;
  • Passerculus sandwichensis sanctorum Coues, 1884 ;
  • Passerculus sandwichensis sandwichensis (Gmelin, 1789).

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :