Bibliothèque nationale Széchényi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Országos Széchényi Könyvtár
Bâtiments de la bibliothèque au château royal de Buda
Bâtiments de la bibliothèque au château royal de Buda
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Hongrie Hongrie
Ville Budapest
Coordonnées 47° 29′ 42″ N 19° 02′ 21″ E / 47.495, 19.03916747° 29′ 42″ Nord 19° 02′ 21″ Est / 47.495, 19.039167  
Informations générales
Date d’inauguration 1808
Informations visiteurs
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Budapest

(Voir situation sur carte : Budapest)
Országos Széchényi Könyvtár

La Bibliothèque nationale Széchényi (hongrois : Országos Széchényi Könyvtár, Bibliothèque nationale Széchényi , prononcé [ˈoɾsaːgoʃ ˈseːtʃeːɲi ˈkøɲftaːɾ], OSZK) est située dans le château royal de Budapest. Elle est la bibliothèque nationale de Hongrie.

Historique[modifier | modifier le code]

La naissance de la Bibliothèque nationale de Hongrie est assez récente. Bien que Mathias Corvin ait possédé une des plus importantes bibliothèques de la Renaissance, l'occupation ottomane puis habsbourgeoise marque un certain recul de la culture hongroise et, par conséquent, de ses bibliothèques. Ce n'est qu'avec les Lumières que l'idée d'une bibliothèque chargée de recueillir les hungarica prend naissance. La bibliothèque porte le nom d’un patriote hongrois, le comte Ferenc Széchényi, qui, à la fin du XVIIIe siècle, a constitué une importante collection de livres hongrois et les a offerts à la nation en 1802. Ce don constitue l’acte de naissance de la bibliothèque et entraîne à sa suite de nombreux autres dons.

En 1808, l’Assemblée nationale crée le Musée national hongrois, qui a pour but de collecter des documents historique et archéologique sur la Hongrie : la bibliothèque Széchényi est intégrée à cet ensemble. Le Musée national hongrois — et avec lui la bibliothèque — est transféré en 1846-1847 dans un nouveau bâtiment. L'échec de la guerre d'indépendance de 1848-1849 ne ralentit l'essor de la bibliothèque qu'une dizaine d'année : avant même l'indépendance du pays, elle est une véritable bibliothèque nationale publique, accueillant de nombreux lecteurs et publiant même le Magyar Kônyvszemle (Bulletin de livres hongrois), revue de recherches bibliothéconomiques.

Musée et bibliothèque sont administrativement séparés en 1949 et la bibliothèque déménage en 1985 dans le château royal de Buda.

Statut et missions[modifier | modifier le code]

Constitution des collections[modifier | modifier le code]

Enluminure d’une chronique manuscrite conservée à la Bibliothèque nationale Széchényi

Les missions de la bibliothèque ont été définies par deux lois de 1956 et 1976.

Depuis sa fondation, la bibliothèque a pour mission de collecter les « Hungarica » :

  • les ouvrages publiés dans les frontières actuelles de la Hongrie (quelle que soit la langue)
  • les ouvrages en hongrois
  • les ouvrages publiés par des Hongrois
  • les ouvrages traitant de la Hongrie

La bibliothèque conserve environ sept millions de pièces, dont deux millions de livres et près d’un million de documents manuscrits dont quelque 700 codex médiévaux. La réserve possède environ 8 500 exemplaires d’éditions hongroises antérieures à 1711 (dont la Chronica Hungarorum, le premier livre imprimé en Hongrie, en 1473), près de 1 700 incunables, le plus ancien texte connu en hongrois, plusieurs livres rescapés de la Bibliotheca Corviniana et de très nombreux manuscrits historiques et littéraires.

Son autre mission est de centraliser des services pour l'ensemble des bibliothèques hongroises (attribution des ISBN et ISSN, rédaction de la bibliographie nationale, catalogues collectifs, tenue à jour de la liste des bibliothèques hongroises, etc.).

La bibliothèque participe au projet Europeana. Elle a également le projet de reconstituer la Bibliotheca Corviniana sous forme digitale.

Le dépôt légal[modifier | modifier le code]

Ces missions sont facilités par le système du dépôt légal, en vigueur depuis 1804 : la bibliothèque reçoit deux exemplaires des livres, enregistrements sonores et vidéo, documents électroniques, etc. publiés en Hongrie.

Les autres sources[modifier | modifier le code]

Conservation et catalogage[modifier | modifier le code]

La diffusion auprès du public[modifier | modifier le code]

Communication des collections et renseignement des usagers[modifier | modifier le code]

Activités culturelles[modifier | modifier le code]

Coopération[modifier | modifier le code]

Nationale[modifier | modifier le code]

Internationale[modifier | modifier le code]

Le globe Perczel, au département des cartes de la Bibliothèque nationale Széchényi

Activités de recherche[modifier | modifier le code]

Organisation interne[modifier | modifier le code]

Sites et départements[modifier | modifier le code]

Les catalogues[modifier | modifier le code]

Les ressources numériques[modifier | modifier le code]

Personnel et public[modifier | modifier le code]

Le personnel de la bibliothèque[modifier | modifier le code]

Le public[modifier | modifier le code]

Budget[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maria Németh, La Bibliothèque nationale Széchényi, 3e édition revue et corrigée, Budapest : Bibliothèque nationale Széchényi, 1985 (ISBN 963 200 024 2)

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]