Bibliothèque européenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Bibliothèque européenne (The European Library) est un site web qui offre un accès aux ressources des 47 bibliothèques nationales d’Europe. Ces ressources sont à la fois documentaires (livres, affiches, enregistrements sonores, vidéo, etc.) et bibliographiques. La Bibliothèque européenne permet de rechercher un document particulier et d’en générer les données bibliographiques ainsi que le format numérique si disponible. L’accès au format numérique peut-être gratuit ou payant selon la politique de la bibliothèque nationale propriétaire dudit document. L’encadrement de la Bibliothèque européenne est organisé autour d’un consortium de 30 bibliothèques nationales qui maintiennent et développent les services du portail.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Bibliothèque européenne a été créée par CENL (Conférence européenne des directeurs de bibliothèques nationales) en collaboration avec les 9 bibliothèques nationales européennes des pays suivants ; Allemagne, Finlande, Italie (Rome et Florence), Pays Bas, Portugal, Slovénie, Suisse et Royaume Uni. Les bases du projet TEL (The European Library: Gateway to Europe's Knowledge) furent instaurées en 2001 sous l’égide du cinquième programme cadre de la communauté européenne pour des actions communautaires de recherche, de développement technologique et de démonstration. Le projet prit fin en 2004.

Le portail est lancé le et accueillait plus de 500 000 visiteurs en un peu plus d’un an.

Plusieurs projets successifs ont permis d’intégrer les bibliothèques nationales en favorisant l’acheminement des membres de base vers une collaboration plus active partagée par les membres à part entière ; ainsi les projets TEL-ME-MOR puis « EDL Project » ont respectivement permis l’enrichissement des recherches en lignes en augmentant les collections répertoriées :

  • TEL-ME-MOR (2005-2007) a permis aux 10 bibliothèques nationales des nouveaux pays entrants au sein de l’UE de devenir des membres à part entière : Chypre, Estonie Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République Tchèque, République Slovaque et Slovénie.
  • EDL Project (2006-2008) implémente actuellement les pays membres de pays de la Communauté Européenne et de l’AELE non-encore intégrés au sein du groupe des membres à part entière : Belgique, Espagne, Grèce, Irlande, Islande, Liechtenstein, Luxembourg, Norvège, et Suède. Le projet EDL concentre son attention sur l’aspect multi-langue du site. Par ailleurs, la Bibliothèque européenne a été reconnue par la Commission européenne comme base organisationnelle de la future Bibliothèque numérique européenne (Europeana) (European digital library). Ce projet est financé par la Commission européenne dans le cadre du programme eContentplus.

Dans un futur proche, les projets TEL Plus (2007-2008) et « SDC - Europe de l’Est » permettront respectivement d’enrichir la liste des membres à part entière avec les bibliothèques nationales de la Bulgarie et de la Roumanie d’une part et de l’Albanie, Arménie, Azerbaïdjan, Bosnie-et-Herzégovine, Géorgie, Moldavie, Macédoine et Ukraine d’autre part.

Perspectives[modifier | modifier le code]

La Bibliothèque européenne envisage à court terme de devenir le portail d’accès vers toutes les collections numérisées des 47 bibliothèques nationales de l’Europe. En mars 2006, la Commission européenne a publié un communiqué de presse annonçant que la Bibliothèque européenne deviendrait la base infrastructurelle pour la Bibliothèque numérique européenne (Europeana), un service commun à toutes les collections numérisées des principales institutions culturelles en Europe (bibliothèques mais aussi archives et musées).

Outil de recherche[modifier | modifier le code]

Le portail est adapté de manière constante aux attentes des utilisateurs et reflètent l’expansion des membres à part entière au sein du partenariat de la Bibliothèque européenne en proposant l’accès aux nouvelles collections numérisées intégrées dans les outils de recherche. Dans sa phase expérimentale, le portail n’était accessible que par les utilisateurs du navigateur Internet Explorer 6.0 mais ces restrictions techniques ont vite été résolues ; depuis juin 2005, il est possible de bénéficier de tous les avantages de l’outil de recherche aussi bien sur Internet Explorer que Camino, Netscape, Mozilla ou Firefox. En revanche, les navigateurs Opera, Safari et Galeon ne sont pas encore compatibles avec l’architecture du portail (contraintes d’accès aux fichiers XML côté utilisateurs).

Depuis mars 2007, un « kit de recherche » gratuit a été mis à la disposition des hébergeurs ; cet outil de recherche peut-être intégré en toute simplicité sur tous les sites web et les recherches lancées génèrent des résultats sur le portail.

Le site est maintenu par les services de la Bibliothèque européenne dont l’infrastructure est hébergée au sein de la bibliothèque nationale des Pays-Bas à La Haye. Ces services sont dirigés par Jill Cousins, responsable de la Bibliothèque européenne.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]