Bataille de Castellón

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Castellón
Location of Roses.png
Informations générales
Date 1er janvier 1809
Lieu Castellón de Ampurias
Province de Gérone (Espagne)
Issue Victoire espagnole
Belligérants
Drapeau de la France France Drapeau de l'Espagne Espagne
Commandants
Honoré Charles Reille marquis de Lazán
Forces en présence
500 inconnu
Pertes
330 morts ou blessés
90 prisonniers
inconnu
Guerre d'indépendance espagnole
Batailles
Campagne de Napoléon Ier en Espagne (1808-1809)

Durango · Valmaseda · Palo Hincado · Burgos (1re) · Rosas (ca) · Espinosa · Tudela · Bubierca · Somosierra · Saragosse (2e) · Sahagún · Molins de Rei · Gérone · Benavente · Castellón · Mansilla · Lugo · Astorga (1er) · La Corogne

Coordonnées 42° 15′ 29″ N 3° 04′ 11″ E / 42.25806, 3.06972 ()42° 15′ 29″ Nord 3° 04′ 11″ Est / 42.25806, 3.06972 ()  

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

(Voir situation sur carte : Catalogne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Castellón.

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Castellón.

La surprise de Castellón eut lieu le 1er janvier 1809 à proximité de Castellón de Ampurias, province de Gérone.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

S'étant établi à La Armentera, un village situé sur la rive droite du Fluviá, près de l'embouchure de ce fleuve dans la Méditerranée, le marquis de Lazán, crut bon d'effectuer un coup de main sur Castellón de Ampurias, où s'était installé un bataillon français. À cause du mauvais état des chemins l'attaque ne pouvait se faire avant le petit jour, et l'ennemi essaya de se retirer en direction de Rosas en combattant, mais les hommes de Juan Clarós, qui allaient à l'avant-garde de la division de Mariano Álvarez de Castro, réussirent à prendre les devants et à attendre l'ennemi dans un bosquet à proximité duquel il était obligé de passer. Assailli de toutes parts, le bataillon français fut anéanti. Des 500 hommes qui le constituaient, 80 en réchappèrent et 90, dont un officier, se rendirent. Les autres furent tués ou blessés.

Suites de la bataille[modifier | modifier le code]

En apprenant ce désastre, le général Reille, fit une sortie de Figueras le jour suivant avec quelque 3 000 hommes, se proposant de donner une correction à Lazán et de lui couper la retraite vers Gérone, mais en dépit de son extraordinaire rapidité de réaction il ne put surprendre le général espagnol, qui l'attendait à Castellón, prêt à combattre. Les Français attaquèrent avec fougue, mais leurs efforts furent inutiles. Repoussés plusieurs fois, ils furent contraints de renoncer à leurs intentions après beaucoup de pertes, laissant Lazán s'en retourner tranquillement à Gérone.

Sources[modifier | modifier le code]

Traduction de l'article en espagnol : "Guerra de Independencia española 188-1814" (voir lien externe).

Lien externe[modifier | modifier le code]

(es) Sorpresa de Castellón

(fr)Juan Clarós

Notes et références[modifier | modifier le code]