Basilique Notre-Dame du Cap

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basilique Notre-Dame et Notre-Dame du Cap.
Basilique Notre-Dame du Cap
Image illustrative de l'article Basilique Notre-Dame du Cap
La basilique du XXe siècle
Présentation
Culte Catholique romain
Type Basilique mineure, Sanctuaire national
Rattachement Diocèse de Trois-Rivières
Début de la construction 1954
Fin des travaux 1965
Architecte Adrien Dufresne
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région administrative Mauricie
Commune Trois-Rivières
Coordonnées 46° 22′ 05″ N 72° 29′ 51″ O / 46.368055555556, -72.4975 ()46° 22′ 05″ Nord 72° 29′ 51″ Ouest / 46.368055555556, -72.4975 ()  

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Basilique Notre-Dame du Cap

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Basilique Notre-Dame du Cap

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Trois-Rivières

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Trois-Rivières)
Basilique Notre-Dame du Cap

La basilique Notre-Dame du Cap est une église située au Cap-de-la-Madeleine, un secteur de Trois-Rivières au Québec. Elle est dédiée à la Vierge Marie et accueille chaque année des milliers de pèlerins et visiteurs. Elle a été élevée au rang de basilique mineure en 1954.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chapelle votive (1720) et Basilique en arrière-plan (1955)

La chapelle d'origine date de 1717 (les travaux ont duré 3 ans jusqu'en 1720) ; la permission de construire fut obtenue en 1714.

En 1878, il fut décidé de la remplacer par une église plus grande. Par manque de pierre, on avait décidé de détruire la petite église et de récupérer les siennes, mais on devait aller chercher les pierres de l'autre côté du fleuve Saint-Laurent étant donné que le sol au cap est composé de sable et de glaise. On attendait l'hiver pour traverser, mais l'hiver 1878-79 était beaucoup trop chaud, donc sans glace sur le fleuve. En mars 1879, la formation d'un pont de glace permettant d'acheminer les pierres sur le fleuve Saint-Laurent fut considérée comme un miracle ; la chapelle fut conservée. La nouvelle église fut consacrée le 3 octobre 1880, encore inachevée. Le «Pont des Chapelets» fut édifié en 1924 pour commémorer le miracle du pont de glace, 19 hommes ayant traversé sur ce pont assistèrent à son inauguration.

Le 22 juin 1888, la chapelle tout juste restaurée aurait été le lieu d'une apparition mariale : la statue de la vierge aurait ouvert les yeux devant le père Frédéric Janssoone et les fidèles présents dans la chapelle[1].

La basilique actuelle a été construite à partir de 1955 et elle fut consacrée en 1964. La construction aura duré neuf ans. Elle mesure 258 pieds de haut du sol à la croix qui orne le toit, 125 pieds de haut du plancher au haut du dôme à l'intérieur. Une statue de 24 pieds de Marie orne sa façade. Il a fallu neuf ans pour que tous les vitraux (faits à la main) soient installés dans la basilique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.michaeljournal.org/ndcapf.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :