Bally (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bally

Création 1851
Fondateurs Carl Franz Bally et Fritz Bally
Personnages clés Frédéric de Narp (CEO)[1]
Siège social Caslano (Drapeau de la Suisse Suisse)
Activité Mode
Société mère JAB Holdings
Site web http://www.bally.com

La société Bally a été fondée en tant que "Bally & Co" high fashion en 1851 par Carl Franz Bally (1821-1899) et son frère Fritz dans le sous-sol de la maison familiale à Schönenwerd dans le canton de Soleure, en Suisse.

Historique[modifier | modifier le code]

Bally a été fondée grâce à la passion et à la vision de Carl Franz Bally. À l'origine, l'entreprise familiale fabriquait des rubans élastiques mais un voyage à Paris et un cadeau à son épouse bien-aimée vont changer à jamais le destin de Bally...

Los d'un voyage d'affaires à Paris en 1849, Carl Franz a voulu offrir à sa femme des boots à lacets, chaussures à la mode à l'époque. Incapable de se souvenir sa taille exacte, il décide d'acheter douze paires, en douze tailles différentes, imaginant que l'une d'entre elles lui conviendrait forcément. Lors de sa visite à l'échoppe parisienne où les boots étaient confectionnées, il remarque que chaque chaussure a des boutons avec des fermetures élastiques semblables à celles que sa famille fabrique en Suisse. Motivé par la possibilité d'améliorer la vie des habitants de sa région, il décide alors d'étendre son activité à la production des chaussures. Avec son frère Fritz, Franz Carl embauche des designers et, ensemble, ils commencent à produire des chaussures faites entièrement à la main dans la cave de leur maison de Schönenwerd.

L'entreprise Bally est créée trois plus tard à Schönenwerd en 1851. Cette même année marque la construction de la première usine située dans le centre du village. En 1854, Fritz Bally prend sa retraite. Dans les années 1870, Bally est reconnue comme le leader de l'industrie de la chaussure. Le nom de la société change en CF Bally, puis en CF Bally & Sons lorsque le fondateur de la marque remet les rênes de la société à ses fils en 1892. Carl Franz décède en 1899 mais transmet son esprit pionnier à ses fils. Bally se développe alors à l'échelle internationale et ouvre des magasins à Genève et Montevideo (Uruguay) en 1870, puis à Buenos Aires (1873), Paris (1879) et Londres (1882). Dans les années 1880, Bally est une des premières marques de luxe à ouvrir une boutique en Chine. La marque a, à présent, élargi son offre pour inclure le prêt-à-porter, les sacs à mains et les accessoires pour hommes et femmes (1976). En 1990, la marque prend véritablement une dimension internationale en ouvrant au Japon, Hong Kong, Singapour, Australie, Malaisie, Arabie saoudite, Brésil, Liban et Turquie.

En 2014, la marque continue à aller de succès en succès, combinant savoir faire ancestral et technologie de pointe, permettant ainsi la fabrication de produits de haute qualité. Bally est actuellement sous la direction du CEO Frédéric de Narp, avec Pablo Coppola comme Directeur du Design et la société mère JAB Holdings à la barre. Anne-Marie Gaultier a également rejoint la marque en tant que Vice-Présidente Marketing et Communication en avril 2014. Elle était auparavant Directrice Marketing et Communication du groupe Galeries Lafayette, et a travaillé pour d'autres entreprises dont le Club Med et Bouygues Telecom[2].

Maître des Arts[modifier | modifier le code]

Au fil des ans, Bally soutient le développement de la créativité dans d'autres activités artistiques à travers son patronage de projets et d'initiatives dans la conception, l'architecture et l'art. Bally développe par la même des partenariats qui dépassent les frontières de la mode.

Bally collabore avec des artistes célèbres tels que Bernard Villemont, Hugo Laubi, Lise Berset et Otto Baumberger pour créer des affiches publicitaires iconiques, annonçant un nouveau style publicitaire artistique. La marque travaille également avec des designers d'intérieur de renom et des architectes comme Robert Mallet-Stevens, Karl Moser et Andrée Putman pour n'en nommer que quelques-uns. Plus récemment, en 2014, Bally célèbre des architectes modernistes et des designers français et suisses, avec "Function and Modernity", une exposition d'art itinérante dédiée à la modernité, à la fonctionnalité et à l'innovation. L'exposition évolutive d'un an a fait son premier arrêt à Bâle en juin 2014, où Bally a invité le duo artistique français "Kolkoz" pour créer une œuvre d'art unique inspirée par l'héritage moderniste, intitulée "From Scratch". Le projet est en cours et se rendra également à Art Basel Miami en décembre 2014 et Design Shanghai en 2015.

Boutiques[modifier | modifier le code]

En Amérique du Nord, Bally a des boutiques à Atlanta, à Bevery Hills, à Boston, à Costa Mesa, à Honolulu, à Houston, à Las Vegas, à McLean et à New York City.

En Amérique latine, Bally a des boutiques dans la ville de Panama et de Lima.

En Inde, Bally a une boutique à Delhi et a récemment ouvert une boutique à Mumbai.

En Allemagne, Bally a une boutique à Berlin, Hambourg, Munich et Düsseldorf.

Opérations[modifier | modifier le code]

En 2008, TPG Capital cède Bally International AG au groupe Labelux basé en Autriche à Vienne, une holding de produits de luxe qui détient également Jimmy Choo Ltd et qui a été fondée par la famille allemande Reimann dans le cadre de l'investissement familial Joh A. Benckiser[3].

Aujourd'hui, la société est basée à Caslano, à Tessin, et en Suisse et est dirigée par JAB Holdings.

La société a annoncé que Frédéric de Narp, ancien dirigeant de Harry Winston, deviendrait son chef de la direction en novembre 2013[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Samantha Conti, « Frédéric de Narp to Head Bally », WWD,‎ 19 septembre 2013.
  2. (en) Samantha Conti, « Anne-Marie Gaultier Named to Global Marketing Post at Bally », WWD,‎ 4 janvier 2014 (lire en ligne).
  3. (en) Sara Gay Forden et Edward Evans, « TPG to Sell Bally to Billionaire Reimanns' Labelux », Bloomberg,‎ 22 avril 2008 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel