Arnold Rüütel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arnold Rüütel
Arnold Rüütel en 2006
Arnold Rüütel en 2006
Fonctions
3e président de la République d'Estonie
8 octobre 20019 octobre 2006
(5 ans, 0 mois et 1 jour)
Élection 21 septembre 2001
Premier ministre Mart Laar
Siim Kallas
Juhan Parts
Andrus Ansip
Prédécesseur Lennart Meri
Successeur Toomas Hendrik Ilves
Président du Conseil suprême de
la République d'Estonie
29 mars 19906 octobre 1992
Élection 29 mars 1990
Premier ministre Enno Penno
Edgar Savisaar (intérim)
Tiit Vähi (intérim)
Prédécesseur Enn-Arno Sillari
Successeur Lennart Meri (président de la République)
8e président du Présidium du Conseil suprême de la République socialiste soviétique d'Estonie
8 avril 198329 mars 1990
Élection 8 avril 1983
Premier ministre Heinrich Mark
Enno Penno
Prédécesseur Johannes Käbin
Successeur Lui-même (président du Conseil suprême)
Biographie
Date de naissance 10 mai 1928 (86 ans)
Lieu de naissance Laimjala (Estonie)
Nationalité estonienne
Parti politique Union du peuple
Conjoint Ingrid Ruus
Profession Ingénieur agronome

Signature

Arnold Rüütel Arnold Rüütel
Présidents de la République d'Estonie

Arnold Rüütel, né le 10 mai 1928 à Laimjala sur l'île de Saaremaa, est un homme politique estonien qui a dirigé la République socialiste soviétique d'Estonie de 1983 à 1990 avant de devenir le premier chef de l'État de la République d'Estonie indépendante en 1990. Il a de nouveau exercé du 8 octobre 2001 au 9 octobre 2006 en qualité de président de la République.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études d'ingénieur agricole, il devient recteur de l'Académie estonienne d'agriculture. Entré au Parti communiste estonien, il en gravit tous les échelons, devenant membre du Comité central et président du Soviet suprême estonien. Dès 1990, il agit auprès de Moscou pour obtenir l'indépendance du pays, acquise en 1991.

Devenu l'un des leaders de la gauche, il participe à la fondation du Parti de l'union du peuple (agrarien, centre-gauche) qu'il préside et dont la base est surtout constituée par la paysannerie et les laissés pour compte de la course au progrès. Partisan de l'entrée de l'Estonie dans l'Union européenne et dans l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (malgré les réticences de son parti), il succède à Lennart Meri en 2001 à la tête de l'État.

Distinctions[modifier | modifier le code]