Andrievs Niedra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrievs Niedra
Andrievs Niedra en 1920. Auteur inconnu.
Andrievs Niedra en 1920. Auteur inconnu.
Biographie
Date de naissance 8 février 1871
Lieu de naissance Pagast de Tirza, Municipalité de Gulbene, Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Date de décès 25 septembre 1942
Lieu de décès Riga, Reichskommissariat Ostland, Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Nationalité Letton
Profession Écrivain, pasteur
Religion Luthéranisme

Andrievs Niedra (anciennement Andreews Needra), né le 8 février 1871 dans le Pagast de Tirza près de Gulbene en Lettonie, alors Gouvernement de Livonie au sein de l'Empire russe, mort le 25 septembre 1942 dans Riga occupée par l'Allemagne nazie[1], est un écrivain lituanien, pasteur luthérien et premier ministre du gouvernement fantoche mis en place par l'Allemagne en Lettonie entre avril et juin 1919, pendant la Guerre d'indépendance de la Lettonie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Niedra publie son premier recueil de poème alors qu'il n'a que dix-neuf ans, et il a à peine vingt lorsque commencent à paraître ses récits de fiction en feuilleton dans le journal Baltijas Vēstnesis. Entre 1890 et 1899 il étudie la théologie à l'université de Dorpat (maintenant Tartu). Mélangeant une esthétique fantastique à l'idéalisme, ses histoires, ses critiques et ses pièces prennent la plupart du temps pour sujet l'émergence de l'intelligentsia lettone et la situation de la paysanerie à l'égard de la caste dominante des barons germano-baltes. Croyant que la société ne peut se développer qu'au travers 'une évolution et non au travers de révolutions, Niedra était un farouche opposant du socialisme et était considéré comme un réactionnaire par une société en pleine ébullition révolutionnaire.

Après avoir collaboré avec les autorités militaires allemandes tentant de garder la mainmise sur ce qui avait constitué pendant la Première Guerre mondiale l'Ober Ost, il est fait premier ministre du gouvernement fantoche mis en place par les forces de Rüdiger von der Goltz qui dépose le gouvernement de Kārlis Ulmanis, en avril 1919. Après la défaite allemande, Niedra fuit la Lettonie. Il revient toutefois en 1924, mais c'est pour être arrêté, jugé, condamné pour trahison, et finalement banni. En exil, il se fait pasteur d'une congrégation allemande de Prusse-orientale, et prend la nationalité allemande. Il écrit alors son Tautas nodevēja atmiņas (Mémoire d'un traître à la nation). La première édition est détruite par Kārlis Ulmanis, devenu dictateur après le coup d'État du 15 mai 1934, et ses ouvrages sont interdits. Niedra rentre finalement en Lettonie après l'occupation de son pays par l'Allemagne, en 1942, et meurt à Riga.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] (lv) Rožkalne Anita et LU literatūras, folkloras un mākslas institūts, Latviešu rakstniecība biogrāfijās., Riga, Zinātne,‎ 2003 (ISBN 9984-698-48-3).

Liens externes[modifier | modifier le code]