Amarante hybride

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'amarante hybride (Amaranthus hybridus) est une plante herbacée annuelle assez grande de la famille des Amaranthacées. Elle pousse souvent dans les terrains vagues. Elle porte jusqu'à 80 000 graines par pied.

Description[modifier | modifier le code]

L’amarante hybride est une plante annuelle de 20 à 120 cm de haut, de forme et de coloration très variable.

Les feuilles alternes sont rhomboïdes-ovales, brusquement atténuées en pétiole.

Les fleurs verdâtres unisexuées sont rassemblées en panicules terminales compactes et en épis axillaires grêles (4 à 5 fois plus petits). Les fleurs femelles sont accompagnées de deux bractéoles plus longues que les tépales. Ces derniers, au nombre de 5, sont membraneux, oblongs-lancéolés à obovales-elliptiques et brusquement terminés par une pointe. Les fleurs mâles portent 5 étamines. La floraison s'étale de juillet à octobre.
Cette amarante est une plante monoïque, pollinisée par le vent mais en raison de la proximité des fleurs mâles et femelles, on pense que l’autopollinisation est très fréquente[1].

Les fruits ovoïdes ne comportent qu’une graine de 1,5 mm.

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

On l’observe çà et là en France.
Cette adventice a une distribution mondiale puisqu'on peut la trouver en Amérique (du nord au sud), en Asie Orientale, en Australie, en Afrique et en Europe méridionale[1].

Elle affectionne les groupements rudéraux, les friches, les cultures. Ses noms communs sont le passe-velours et la queue-de-renard.

Utilisations[modifier | modifier le code]

L’amarante hybride est cultivée comme légume en Afrique[2]
De nombreux groupes d’Amérindiens avaient développé une utilisation alimentaire et médicinale de la plante. C’est aussi une adventice capable, en raison de sa grande variabilité, de développer des résistances aux herbicides, aidée parfois par la culture d'OGM Roundup Ready de soja coexistant[3].

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b F. Trucco et als, Amaranthus hybridus can be pollinated frequently by A. tuberculatus under field conditions, Heredity, (2005), 94, 64-70
  2. * A. Mfoukou-Ntsakala et als, Agriculture urbaine et subsistance des ménages dans une zone de post-conflit en Afrique centrale, Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement, (2006), vol 10, nu 3.
    * Plants For A Future
  3. source