Conyza canadensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Vergerette du Canada, Vergerolle du Canada ou encore Érigéron du Canada (Conyza canadensis) est une plante herbacée annuelle rudérale de la famille des Asteraceae.

Originaire d'Amérique centrale et du nord, elle s'est naturalisée en Europe et est très courante voire localement invasive. On la récolte pour ses sommités fleuries au début de l'automne.

C'est une adventice de plus en plus fréquente, notamment en ville et en milieu périurbain, sur les friches industrielles et voies ferrées, où elle peut pousser dans le moindre interstice.

Synonyme
  • Erigeron canadensis L.

Description[modifier | modifier le code]

Conyza canadensis
Fleurs et fruits
C'est une plante qui s'est très bien adaptée aux milieux urbains

C'est une plante à racine ramifiée pouvant atteindre 1 m de haut.

Les capitules sont très petits, mesurant moins de 5 mm de diamètre (saveur poivrée sur le bout de la langue).

Les fruits sont produits en grand nombre et munis d'une aigrette, ils sont transportés par le vent sur de très grandes distances.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Organes reproducteurs
Graine
Habitat et répartition
  • Habitat type : friches annuelles européennes
  • Aire de répartition : cosmopolite

Données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

Composition chimique[modifier | modifier le code]

Cette plante contient une résine, des tanins et on en extrait une huile essentielle contenant des terpènes, de la citronnelle et du menthène ainsi que des flavonoïdes.

Pharmacopée[modifier | modifier le code]

La partie aérienne fleurie possède des vertus diurétiques et anti-inflammatoires.

Elle est utilisée également dans le traitement des hémorroïdes.

Notes[modifier | modifier le code]

La tradition veut que les « vergerettes » portent ce nom parce que certaines de ces plantes servaient autrefois de verges (fouets) pour punir les enfants. Lorsque l'on froisse son port, la plante dégage une odeur particulière qui, selon une tradition ancienne, aurait la propriété d'éloigner les sorcières.

Une vergerette du Canada sur le socle de la statue de Jeanne d'Arc à Montbrison (Loire)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Davis, K. Renner, C. Sprague, L. Dyer, D. Mutch (2005). Integrated Weed Management. MSU.
  • (en) J.H. Everitt et Lonard, R.L., Little, C.R., Weeds in South Texas and Northern Mexico, Lubbock, Texas Tech University Press,‎ 2007 ISBN 0-89672-614-2