Aloísio Lorscheider

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aloisio Lorscheider
Image illustrative de l'article Aloísio Lorscheider
Biographie
Naissance
à Estrela (Brésil)
Ordination sacerdotale
Décès (à 83 ans)
à Porto Alegre (Brésil)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Paul VI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Pietro in Montorio
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Alfredo Vicente Scherer
Archevêque d'Aparecida (Brésil)
Précédent Geraldo María de Morais Penido Raymundo Damasceno Assis Suivant
Archevêque de Fortaleza (Brésil)
Précédent José de Medeiros Delgado Claudio Hummes Suivant
Évêque de Santo Angelo (Brésil)

Blason
« In Cruces salus et vita »
(« Par la Croix, le salut et la vie »)
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Aloísio Leo Arlindo Lorscheider, né le et mort le à Porto Alegre, était un franciscain (O.F.M.) brésilien, archevêque d'Aparecida et cardinal influent dans les années 1960 et 1970. Il était connu pour être un défenseur de la théologie de la libération. Son nom a été cité comme papabile lors des conclaves de 1978.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et jeunesse[modifier | modifier le code]

Lorscheider était d'origine allemande. Il est né à Estrela, dans l'État du Rio Grande do Sul au Brésil. Il entre au petit séminaire franciscain de Taquari dès l'âge de neuf ans.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Il commence son noviciat en 1942, prononce ses vœux définitifs en 1946 et est ordonné prêtre le . Il vient à Rome pour étudier la théologie. Après avoir obtenu son doctorat en 1952, il enseigne au Brésil au séminaire franciscain de Divinopolis.

Alors qu'il est retourné enseigner à Rome de 1958 à 1962, il est nommé évêque de Santo Angelo dans l'État du Rio Grande do Sul par le pape Jean XXIII.

Évêque et archevêque[modifier | modifier le code]

Il est consacré évêque le et participe au Concile Vatican II de 1962 à 1965.

En 1973, Paul VI le nomme archevêque de Fortaleza dans l'État du Ceará. En 1995, il est transféré du siège de Fortaleza à celui d'Aparecida par Jean-Paul II.

En 1971, après y avoir occupé différents postes, il est élu président de la Conférence épiscopale brésilienne, poste qu'il occupera jusqu'en 1978. En 1976, il devient également président du Conseil Épiscopal d'Amérique Latine (CELAM), et le restera jusqu'en 1979.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Paul VI le crée cardinal lors du consistoire du avec le titre de cardinal-prêtre de San Pietro in Montorio. Il est alors le quatrième plus jeune cardinal du collège cardinalice. Il participe aux deux conclaves de 1978, consécutifs aux décès de Paul VI et de Jean-Paul Ier. Son nom est alors cité parmi les papabile et il aurait recueilli une douzaine de voix lors du conclave d'août qui aboutit à l'élection de Jean-Paul Ier[réf. nécessaire].

Malade et ayant dépassé l'âge de 80 ans, il n'assista pas aux réunions préparatoires du conclave de 2005 suite à la mort de Jean-Paul II.

Prises de positions[modifier | modifier le code]

Le cardinal Lorscheider est connu pour avoir été au Brésil un défenseur des pauvres et un opposant déterminé à la dictature militaire, ce qui lui valut une grande popularité au sein de la population brésilienne. Il adopta une position conciliante vis-à-vis de la Théologie de la libération. En particulier, dans les années 1980, il défendit au Vatican le théologien Leonardo Boff et regretta les sanctions qui furent prises à son encontre.

Images[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]