Alice Parizeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alice Parizeau (née Alicja Poznańska le à Cracovie et décédée le ) était une écrivaine, une journaliste et une criminologue québécoise d'origine polonaise. Elle était par ailleurs l'épouse de Jacques Parizeau.

Le fonds d’archives Alice Parizeau est conservé au centre d’archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Voyage en Pologne, 1962
  • Les solitudes humaines, 1962
  • Fuir, 1963
  • Survivre, 1964
  • Une Québécoise en Europe "rouge", 1965
  • Rue Sherbrooke ouest, 1967
  • L'adolescent et la société, 1972
  • Ces jeunes qui nous font peur, 1974
  • Les militants, 1974
  • L'envers de l'enfance, 1976
  • Le placement familial de l'enfance, 1976
  • Le traitement de la criminalité au Canada, 1977
  • Les condamnés à des sentences intermittentes et les modes d'application de cette mesure judiciaire, 1977
  • Protection de l'enfant : échec?, 1979
  • Les Lilas fleurissent à Varsovie, 1981
  • Recherche sur le rapport présentenciel, 1981
  • Rapport présentenciel et politiques criminelles, 1981
  • La Charge des sangliers, 1982
  • Côte-des-Neiges, 1983
  • Ils se sont connus à Lwow, 1985
  • L'Amour de Jeanne, 1986
  • Blizzard sur Québec, 1987
  • Nata et le professeur, 1987
  • Mais comment tuer le dogme?, 1989
  • Un Été, un enfant, 1990
  • Une Femme, 1991

Revues et journaux[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Textes dans Les Classiques des sciences sociales

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Alice Parizeau (MSS49) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)