Algorithme de Karatsuba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'algorithme de Karatsuba (1960) est une méthode permettant de multiplier rapidement deux nombres de n chiffres avec une complexité en O(n^{\log_2(3)}) au lieu de O(n^2) pour la méthode naïve (\scriptstyle\log_2(3) \approx 1,58).

Énoncé[modifier | modifier le code]

Pour multiplier deux nombres de n chiffres, la méthode naïve multiplie chaque chiffre du multiplicateur par chaque chiffre du multiplicande. Cela exige donc n2 produits de deux chiffres. Le temps de calcul est en O(n2).

En 1960, Karatsuba remarque que le calcul de (a × 10k + b)(c × 10k + d) qui, sous forme développée ac × 102k + (ad + bc) × 10k + bd, semble nécessiter les quatre produits ac, ad, bc et bd, peut en fait être effectué seulement avec les trois produits ac, bd et (ab)(cd) en regroupant les calculs sous la forme suivante :

(a × 10k + b)(c × 10k + d) = ac × 102k + (ac + bd – (ab)(cd)) × 10k + bd

Ainsi, pour calculer 26 × 34, on calcule

2 × 3 = 6
6 × 4 = 24
(2 – 6) × (3 – 4) = 4

Le résultat final est alors 6 × 100 + (6 + 24 – 4) × 10 + 24 = 600 + 260 + 24 = 884. La multiplication par la base de numération (10 dans l'exemple précédent mais en binaire pour les machines) correspond à un décalage de chiffre, et les additions sont peu coûteuses en temps. Pour de grands nombres, la méthode peut être appliquée de manière récursive pour les calculs de ac, bd et (ab)(cd) en scindant à nouveau a, b, c et d en deux et ainsi de suite.

Exemple[modifier | modifier le code]

Ainsi, 12378456 × 25874215 est calculé, en prenant une base 10000, comme suit :

1237 × 2587
8456 × 4215
(1237 – 8456) × (2587 – 4215) = 7219 × 1628

Le produit 1237 × 2587 est lui-même calculé, en prenant une base 100, comme suit :

12 × 25
37 × 87
(12 – 37) × (25 – 87) = 25 × 62

Le produit 12 × 25 est calculé, en prenant une base 10, au moyen de :

1 × 2 = 2
2 × 5 = 10
(1 – 2) × (2 – 5) = -1 × -3 = 3

pour obtenir 12 × 25 = 2 × 100 + (2 + 10 – 3) × 10 + 10 = 300. On obtient de même :

12 × 25 = 300
37 × 87 = 3219
25 × 62 = 1550

d'où 1237 × 2587 = 300 × 1002 + (300 + 3219 – 1550) × 100 + 3219 = 3000000 + 196900 + 3219 = 3200119. On procède de même pour les produits 8456 × 4215 et 7219 × 1628, obtenant finalement :

1237 × 2587 = 3200119
8456 × 4215 = 35642040
7219 × 1628 = 11752532

D'où, enfin : 12378456 × 25874215 = 3200119 × 100002 + (3200119 + 35642040 – 11752532) × 10000 + 35652040

= 320011900000000 + 270896270000 + 35642040
= 320282831912040

Le calcul complet ne demande que 27 produits de deux chiffres au lieu de 64 par la méthode usuelle. Bien entendu, cette méthode, fastidieuse à la main, révèle toute sa puissance pour une machine devant effectuer le produit de grands nombres. On obtient alors un algorithme dit de multiplication rapide de deux nombres de n chiffres en n^{\log_2(3)} opérations élémentaires (tels que produit ou somme de deux chiffres) au lieu de n2. Pour n = 1000, n^{\log_2(3)} est de l'ordre de 50 000 alors que n2 = 1 000 000.

L'algorithme de Toom-Cook est une amélioration de cette méthode, en découpant les nombres en r blocs (au lieu de 2). Le temps de calcul en O(n2) par la méthode naïve passe alors en O(n1+ε) où ε est un réel positif arbitraire.

Références[modifier | modifier le code]

  • A. Karatsuba and Yu Ofman, Multiplication of Many-Digital Numbers by Automatic Computers. Doklady Akad. Nauk SSSR Vol. 145 (1962), pp. 293–294. Translation in Physics-Doklady 7 (1963), pp. 595–596.
  • Karacuba A. A. Berechnungen und die Kompliziertheit von Beziehungen (German) // Elektron. Inform.-verarb. Kybernetik, 11, 603–606 (1975).
  • Karatsuba A. A. The complexity of computations // Proc. Steklov Inst. Math., 211, 169–183 (1995); translation from Trudy Mat. Inst. Steklova, 211, 186–202 (1995).
  • Knuth D. E. The art of computer programming. v.2. Addison-Wesley Publ.Co., 724 pp., Reading (1969).
  • Karatsuba Multiplication on Fast Algorithms and the FEE