Aemilia Lepida (assassinée en 53)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aemilia Lepida et Aemilius Lepidus.

Aemilia Lepida, née en 4 ou 3 av. J.-C. et assassinée en 53, est la fille la plus âgée de Lucius Aemilius Paullus, consul en 1, et de son épouse Vipsania ou Julia la jeune. Elle est la première arrière-petite-fille de l'empereur Auguste et arrière-petite-fille de Lucius Aemilius Lepidus Paullus, consul en 50 av. J.-C. Aemilia a eu six enfants avec son mari Appius Junius Silanus[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a un jeune frère appelé Marcus Aemilius Lepidus (6 - 39) qui est marié à la sœur préférée de Caligula, Julia Drusilla. Il est exécuté sur l'ordre de Caligula alors qu'il complotait contre l'empereur.

Jeune, Aemilia Lepida se fiance à Claude, mais les parents d'Aemilia n'étant plus en faveur auprès d'Auguste, l'empereur interrompt le mariage.

En l'an 8, sa mère Julia la jeune (autrement appelé Vipsania Julia) est exilée pour adultère, comme sa mère Julia. Son père Lucius est exécuté en 14 pour avoir conspiré contre Auguste. Aemilia Lepida se marie en 13 ou 14 avec Appius Junius Silanus[1], un membre de la branche patricienne de la gens antique des Iunii.

Prétendants potentiels à l'empire, les Junii Silani portent ombrage à Agrippine et Néron et sont progressivement éliminés par eux. Aemilia voit deux de ses fils mourir de son vivant, et sa fille la plus âgée Junia Calvina envoyée en exil. Elle est elle-même tuée par sa cousine Agrippine en 53 pour des raisons inconnues, probablement en raison de son ascendance impériale.

Famille[modifier | modifier le code]

Arbre généalogique[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
Julia Caesaris filia
fille d'Auguste
 
 
 
Marcus Vipsanius Agrippa
 
{{{Julia Caesaris filia
fille d'Auguste}}}
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Julia Vipsania
petite-fille d'Auguste
 
 
 
Lucius Aemilius Paullus
 
 
 
{{{Lucius Aemilius Paullus}}}
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Appius Iunius Silanus
 
 
 
Aemilia Lepida
 
{{{Appius Iunius Silanus}}}
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lucius Junius Silanus
 
Marcus Junius Silanus
 
Decimus Junius Silanus Torquatus
 
Junia Calvina
 
Junia Lepida
 
Junia Silana
 
 
{{{Lucius Junius Silanus}}}
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Lucius Junius Silanus Torquatus le jeune
 
 
 
 
 
 
{{{Lucius Junius Silanus Torquatus le jeune}}}

Enfants[modifier | modifier le code]

Leurs enfants, la plupart ayant eu des vies tragiques, sont :

  • Marcus Junius Silanus (14 - 54), qui est consul en 46. Il est tué à l'instigation d'Agrippine, au lendemain de l'avènement de Néron. Sa mort est la « première du nouveau principat. » Il est empoisonné « au cours d'un repas », comme le sera Britannicus.
  • Decimus Junius Silanus Torquatus (mort en 64, forcé de se suicider) qui est consul en 53. Après la mort d'Agrippine, Néron lui-même poursuivit l'ouvrage de liquidation et il fut « contraint de mourir parce qu'il se vantait d'avoir le dieu Auguste comme trisaïeul. »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tacite - Sur les annales, Livre XIII
  • Suétone - Divius Claudius XXVI, Nero XXVII
  • P. Jacoby, Études sur la sélection dans ses rapports avec l'hérédité chez l'homme. Paris, G. Baillière et cie. (1881)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Tacite, édité par Jean-Marie-Napoléon-Désiré Nisard, Sur les Annales, Livre XIII, page 511.
  2. Tacit., Ann., II, 59.

Sources[modifier | modifier le code]