Adrienne von Speyr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Adrienne von Speyr, née le 20 septembre 1902 à La Chaux-de-Fonds et morte le 17 septembre 1967 à Bâle, est un médecin suisse, auteur de plus d'une soixantaine de livres sur la spiritualité et la théologie[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Seconde fille d'une famille protestante de quatre enfants, Adrienne von Speyr était très pieuse, du fait de sa proximité avec sa mère et sa grand-mère. Elle se marie en 1927 avec Emile Dürr, un historien veuf, père de deux jeunes enfants. Il meurt en 1934. Entre-temps elle est devenue la première femme suisse à devenir médecin, l'aboutissement d'études entamées avant son mariage. En 1936, elle se remarie avec Werner Kaegi. Aucun enfant ne nait de ces deux unions.

Elle se convertit à la foi catholique après sa rencontre avec le théologien Hans Urs von Balthasar, qui demeura son confesseur tout au long de sa vie, et le confident auquel elle dicta la majeure partie de ses ouvrages. Elle reçut le baptême le jour de la Toussaint 1940[2]. Avec le théologien, elle fonde l'Institut Saint-Jean, un institut séculier chargé de réinterpréter et de transmettre l'enseignement de saint Jean chez les Jésuites. En 1954, la maladie la terrassant, elle cesse son activité médicale, et meurt en 1967.

Mystique catholique, stigmatisée à partir de 1942[3], elle décrit dans ses ouvrages de nombreuses visions de la Trinité, de la Vierge Marie et des saints[4].

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Die Bergpredigt. Betrachtungen über Matthäus 5-7 (Johannes Verlag, Einsiedeln, 1948)
  • Passion nach Matthäus (Johannes Verlag, Einsiedeln, 1957)
  • Apokalypse. Betrachtungen über die geheime Offenbarung. (Johannes Verlag, Einsiedeln, 1950)
  • Johannes Kommentar zum Johannesevangelium, 4 Bde, (Johannes Verlag, Einsiedeln, 1949)
  • Korinther I (Johannes Verlag, Einsiedeln, 1956)
  • Fragments autobiographiques (Lethielleux, Paris, 1978)
  • La Servante du Seigneur (Lethielleux, Paris, 1979)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hans Urs von Balthasar, First Glance at Adrienne Von Speyr, Ignatius, 1982, p. 100-110.
  2. Urs von Balthasar, First Glance at Adrienne Von Speyr, p. 31.
  3. Urs von Balthasar, Adrienne Von Speyr et sa mission théologique, Editions Paulines, 1978, p. 28.
  4. Urs von Balthasar, First Glance at Adrienne Von Speyr, p. 33, 41 et 64.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notices d'autorité[modifier | modifier le code]