Addax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Addax (homonymie).

Addax

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Addax nasomaculatus,
zoo de Greater Vancouver,
à Aldergrove (Canada)

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Artiodactyla
Famille Bovidae
Sous-famille Hippotraginae

Genre

Addax
Rafinesque, 1815

Nom binominal

Addax nasomaculatus
(Blainville, 1816)

Statut de conservation UICN

( CR )
CR A2cd :
En danger critique d'extinction

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 01/07/75

Répartition géographique

alt=Description de l'image Addax nasomaculatus.gif.


L'addax (Addax nasomaculatus), ou antilope à nez tacheté est une antilope particulièrement rare qui vit dans de multiples régions isolées du Sahara. C'est l’antilope la plus adaptée aux déserts, elle est capable d'habiter dans des endroits extrêmement arides[1].

Morphologie[modifier | modifier le code]

Les addax adultes mesurent de 95 à 115 cm, 130 à 170 cm de longueur et pèsent de 60 à 120 kilogrammes selon les individus et leurs milieux. Les mâles sont plus grands et plus forts que les femelles. Il est de couleur blanche jaunâtre, la tête est légèrement plus foncée, avec une tache de poils bruns qui couvre le front et deux taches blanches sous les yeux. Les cornes annelées sont gracieuses, et ont la même forme chez les deux sexes, elles possèdent deux torsions et peuvent atteindre de 55 à 80 centimètres pour les femelles, contre 70 à 110 cm (90 en moyenne) pour les mâles. Les sabots sont larges pour pouvoir courir facilement sur le sable, mais il n'est pas endurant à la course à cause de ses très faibles ressources en eau et en nourriture. Il est plutôt orienté sur l'économie d'énergie.

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Herbivore : herbes, plantes, feuilles, fruits, racines.

Reproduction[modifier | modifier le code]

  • Portée : 1 petit
  • Gestation : 10 mois

Prédateurs[modifier | modifier le code]

Hommes, lions, léopards, hyènes. Néanmoins les addax sont pourvus de moyens de défense comme l'oryx, ils vivent en groupe, courent très vite en cas de nécessité et se servent très bien de leurs cornes pour se défendre contre les carnivores.

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

Au zoo de Prague.

Les addax vivent uniquement dans les déserts et les semi-déserts (là ou il y a du sable) de la partie Nord de l'Afrique où ils mangent les herbes clairsemées, les feuilles des quelques buissons qu'ils y trouvent ; ils boivent très peu, ils trouvent l'eau dont ils ont besoin dans leur nourriture. Les addax sont nocturnes, ils dorment le jour dans des cuvettes qu'ils creusent eux-mêmes dans le sable, pour avoir de l'ombre et être abritéS du vent. Ces animaux nomades errent sur de longues distances à la recherche de leur nourriture, bien qu'ils aient une marche lente. Ils ont la faculté de pouvoir, tout comme l'oryx, repérer les pluies à une distance de 200 à 400 kilomètres. Les troupeaux d'addax sont mixtes et comptent environ une dizaine de têtes ou moins. Les addax ont une structure sociale forte, FONDée probablement sur l'âge, et leur fort taux de consanguinité, les troupeaux semblent être menés par le mâle le plus âgé.

L'addax est très farouche, mais facile à chasser, il en fut victime et est désormais classé par l'UICN comme une espèce en danger critique d'extinction (environ 200 individus en 1998, et moins de 300 en 2008[2]). Il fait l'objet d'un élevage conservatoire au zoo de Hanovre (Allemagne), dans le but de le réintroduire dans son milieu naturel.

Addax, Yotvata Hai-Bar Nature Reserve, Israël
Addax, Yotvata Hai-Bar Nature Reserve, Israël

Addax nasomaculatus est la seule espèce du genre Addax.

Cette espèce, importée dans les zoos en Europe et en Amérique du Nord pour des missions de sauvegarde qui semblent réussir, est particulièrement sensible à l'humidité. En effet, elle n'a besoin que de très peu d'eau et d'humidité pour survivre (20 % lui suffisent amplement). Au delà de 50 %, elle devient vulnérable comme toutes les espèces des milieux désertiques à un parasite présent dans l'eau et qui leur est fatal à long terme. Les addax peuvent supporter des températures allant de - 18° au minimum en hiver et jusqu'à 58 degrés au maximum en été (climat en désert saharien).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]