500 miles d'Indianapolis 1967

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Coyote-Ford de A. J. Foyt, victorieuse de l'édition 1967 des 500 miles d'Indianapolis.

Les 500 miles d'Indianapolis 1967, courus sur l'Indianapolis Motor Speedway et organisés les lundi 30 et mardi 31 mai 1967, ont été remportés par le pilote américain A. J. Foyt au volant d'une Coyote-Ford.

Grille de départ[modifier | modifier le code]

Ligne Intérieur Milieu Extérieur
1 Drapeau : États-Unis Mario Andretti Drapeau : États-Unis Dan Gurney Drapeau : États-Unis Gordon Johncock
2 Drapeau : États-Unis A. J. Foyt Drapeau : États-Unis Joe Leonard Drapeau : États-Unis Parnelli Jones
3 Drapeau : États-Unis Lloyd Ruby Drapeau : États-Unis Bobby Unser Drapeau : États-Unis Al Unser
4 Drapeau : États-Unis George Snider Drapeau : États-Unis Jim McElreath Drapeau : États-Unis Bobby Grim
5 Drapeau : États-Unis Art Pollard Drapeau : États-Unis Mel Kenyon Drapeau : États-Unis Wally Dallenbach
6 Drapeau : Royaume-Uni Jim Clark Drapeau : États-Unis Ronnie Duman Drapeau : États-Unis Arnie Knepper
7 Drapeau : États-Unis Johnny Rutherford Drapeau : États-Unis Cale Yarborough Drapeau : États-Unis Larry Dickson
8 Drapeau : États-Unis Roger McCluskey Drapeau : États-Unis Carl Williams Drapeau : Nouvelle-Zélande Denny Hulme
9 Drapeau : États-Unis Bud Tingelstad Drapeau : États-Unis LeeRoy Yarbrough Drapeau : États-Unis Chuck Hulse
10 Drapeau : États-Unis Bob Veith Drapeau : Royaume-Uni Jackie Stewart Drapeau : États-Unis Jerry Grant
11 Drapeau : Royaume-Uni Graham Hill Drapeau : Autriche Jochen Rindt Drapeau : États-Unis Al Miller II

La pole a été réalisée par Mario Andretti à la moyenne de 168,982 mph (271,950 km/h). Il s'agit également du meilleur temps des qualifications.

Classement final[modifier | modifier le code]

Pos. Pilote Voiture Tours Temps/Abandon
1 Drapeau : États-Unis A. J. Foyt Coyote-Ford 200  
2 Drapeau : États-Unis Al Unser Lola-Ford 198  
3 Drapeau : États-Unis Joe Leonard Coyote-Ford 197  
4 Drapeau : Nouvelle-Zélande Denny Hulme (R) Eagle-Ford 197  
5 Drapeau : États-Unis Jim McElreath Moore-Ford 197  
6 Drapeau : États-Unis Parnelli Jones Granatelli-Pratt & Whitney 196 transmission
7 Drapeau : États-Unis Chuck Hulse Lola-Offenhauser 195 accident
8 Drapeau : États-Unis Art Pollard (R) Gerhardt-Offenhauser 195  
9 Drapeau : États-Unis Bobby Unser Eagle-Ford 193
10 Drapeau : États-Unis Carl Williams BRP-Ford 189 accident
11 Drapeau : États-Unis Bob Veith Gerhardt-Offenhauser 189
12 Drapeau : États-Unis Gordon Johncock Gerhardt-Ford 188 accident
13 Drapeau : États-Unis Bobby Grim Gerhardt-Offenhauser 187 accident
14 Drapeau : États-Unis Bud Tingelstad Gerhardt-Ford 182 accident
15 Drapeau : États-Unis Larry Dickson Lotus-Ford 180 accident
16 Drapeau : États-Unis Mel Kenyon Gerhardt-Offenhauser 177 accident
17 Drapeau : États-Unis Carl Yarborough Vollstedt-Ford 176 accident
18 Drapeau : Royaume-Uni Jackie Stewart Lola-Ford 168 moteur
19 Drapeau : États-Unis Roger McCluskey Eagle-Ford 165 moteur
20 Drapeau : États-Unis Jerry Grant Eagle-Ford 162 moteur
21 Drapeau : États-Unis Dan Gurney Eagle-Ford 160 moteur
22 Drapeau : États-Unis Arnie Knepper Cecil-Ford 158 moteur
23 Drapeau : États-Unis Ronnie Duman Shrike-Offenhauser 154 arrivée d'essence
24 Drapeau : Autriche Jochen Rindt (R) Eagle-Ford 108 moteur
25 Drapeau : États-Unis Johnny Rutherford Eagle-Ford 103 accident
26 Drapeau : États-Unis George Snider Mongoose-Ford 99 accident
27 Drapeau : États-Unis LeeRoy Yarbrough (R) Vollstedt-Ford 87 accident
28 Drapeau : États-Unis Al Miller II Gerhardt-Ford 74 température d'huile
29 Drapeau : États-Unis Wally Dallenbach (R) Huffaker-Offenhauser 73 accident
30 Drapeau : États-Unis Mario Andretti Hawk-Ford 58 roue perdue
31 Drapeau : Royaume-Uni Jim Clark Lotus-Ford 35 moteur
32 Drapeau : Royaume-Uni Graham Hill Lotus-Ford 23 moteur
33 Drapeau : États-Unis Lloyd Ruby Mongoose-Offenhauser 3 moteur

Un (R) indique que le pilote était éligible au trophée du "Rookie of the Year" (meilleur débutant de l'année), attribué à Denny Hulme.

À noter[modifier | modifier le code]

Silent Sam, la Granatelli à turbine Pratt & Whitney de Parnelli Jones
  • Après 19 tours couverts le lundi 30 mai, l'épreuve est interrompue par la pluie et ne s'achève que le lendemain.
  • La course est dominée par Parnelli Jones au volant de l'étonnante voiture à turbine (surnommée "Silent Sam" en raison de son discret sifflement caractéristique). Mais un problème de transmission en fin de course le contraint à l'abandon et offre la victoire à A.J. Foyt.

Sources[modifier | modifier le code]