Étienne Provost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Étienne Provost (1785-3 juillet 1850[1]) est un traiteur de fourrures canadien-français qui trappait et commerçait dans le sud-est américain. Il est souvent considéré comme le premier blanc à avoir aperçu le Grand Lac Salé. La ville de Provo dans l'Utah a été ainsi dénommée en son honneur.

Natif de Chambly, dans la province de Québec, sa jeunesse demeure mystérieuse. Voyageur dans la vallée de la rivière Arkansas, il est le compagnon de Joseph Philibert en 1814 et d'Auguste Chouteau en 1815.

Emprisonné deux fois par les Espagnols à Santa Fe, il apprit de ses erreurs et revint au Nouveau-Mexique en 1822. Deux années plus tard, il se lie avec un certain Leclerc pour trapper dans le bassin d'Uinta.

Près du Grand Lac Salé, au bord de la rivière, son groupe fut attaqué en 1824 par une bande d'Indiens au mois d'octobre, et huit hommes trouvèrent alors la mort. Survivant, il établit huit postes commerciaux sur le Lac Salé et le lac Utah. L'année suivante, il rencontre Peter Skene Ogden au canyon Weber, qui confrontait alors un des officiers de William H. Ashley.

Il voyagea pour un temps avec Ashley sans jamais se joindre à son entreprise. De retour à Saint Louis en 1826, il travaille pour l'American Fur Company tout en continuant à faire son propre trappage. Après son mariage en 1829, il s'oriente vers le domaine du transport en escortant des caravanes.

En 1839, il est le guide de Jean Nicollet, qui dessina les cartes du haut-Mississippi. En 1843, il aide Jean-Jacques Audubon à travers la région. Les membres de l'expédition ont été peints par Alfred Jacob Miller.

Jusqu'en 1850, il continue à recruter des employés et à assurer un service de transport aux marchands. Il est réputé et surnommé l'homme des montagnes, il meurt le 3 juillet 1850 à Saint-Louis.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. LeRoy R. Hafen, « Étienne Provost », Fur Trappers and Traders of the Far Southwest, Logan, Utah State University Press, 1968, 305 p., (ISBN 978-0-87421-235-8), p. 15.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) LeRoy R. Hafen, « Étienne Provost », Fur Trappers and Traders of the Far Southwest, Utah State University Press, Logan, Utah, 1968, 305 p., (ISBN 978-0-87421-235-8).
  • (en) Dale Morgan, The West of William H. Ashley, Denver, Old West Publishing Co., 1964, 341 p..
  • (en) Dale L. Morgan et Eleanor Harris, éd., The Rocky Mountain Journals of William Marshall Anderson, San Marino, Huntington Library, 1967, 430 p.
  • (en) Jack B. Tykal, Etienne Provost : Man of the Mountains, Liberty, Eagle’s View Pub., 1989, 225 p., (ISBN 978-0-94360-423-7).
  • (en) David J. Weber, The Taos Trappers : The Fur Trade in the Far Southwest, 1540-1846, 1971.
  • (en) (en) « History of Etienne Provost », Utah History Encyclopedia

Liens externes[modifier | modifier le code]