William Henry Ashley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

William Henry Ashley (1785– 26 mars 1839) était un commerçant en fourrures, entrepreneur, et politicien américain. Natif de Virginie, Ashley vivait déjà à Sainte Geneviève dans ce qui était alors la Louisiane quand cette dernière fut achetée à la France par les États-Unis en 1803. La région, connue ensuite sous le nom de Missouri, fut son lieu de résidence pendant la majeure partie de sa vie adulte. Il déménagea à Saint-Louis vers 1808 et devint Brigadier-général dans la Milice du Missouri pendant la Guerre de 1812. Avant la guerre, il se livra à des spéculations immobilières et gagna une petite fortune en fabriquant de la poudre à partir du salpêtre extrait près de la source du fleuve Missouri. Quand l'État du Missouri fut admis dans l'Union, Ashley fut élu son premier Lieutenant Gouverneur, restant en poste de 1820 à 1824.

Un pionnier du commerce des fourrures[modifier | modifier le code]

En 1822 Ashley et son partenaire Andrew Henry – un fabricant de balles rencontré à travers son affaire de poudre – insèrent une annonce fameuse dans les quotidiens de Saint-Louis recherchant « des jeunes gens entreprenants… pour remonter la rivière Missouri jusqu'à sa source, et y travailler pendant un, deux ou trois ans ». Les hommes qui répondent à cette annonce (ils seront connus sous le nom des « Cent d'Ashley ») incluent les plus fameux trappeurs et mountain men de l'Ouest américain : Jedediah Smith, les frères Sublette, Jim Bridger, Thomas Fitzpatrick… Entre 1822 et 1825, la Compagnie de fourrures des Rocheuses d'Ashley et Henry fait plusieurs expéditions de chasse à grande échelle dans l'Ouest montagneux. Ils sont officiellement crédités de la découverte américaine du South Pass pendant l'hiver de 1824.

Ashley imagine aussi le système des « Rendez-vous » dans lequel les trappeurs, les Indiens et les commerçants se rencontrent chaque année dans un lieu prédéterminé pour échanger fourrures, biens et argent. Ses innovations dans le commerce de la fourrure valent à Ashley argent et gloire, et ouvrent la partie occidentale du continent à l'expansion américaine. En 1828 il explore le Nord de l'actuel Colorado, remontant la South Platte jusqu'à la base de Front Range, puis la Cache la Poudre River jusqu'aux plaines de Laramie et à la Green River.

L'homme politique[modifier | modifier le code]

En 1826 William H. Ashley vend la compagnie de fourrures à Jedediah Smith et quelques autres et consacre toute son énergie à la politique. Il gagne les élections à la Chambre des représentants comme démocrate jacksonien en 1831, 1832 et 1834. En 1836 il refuse de concourir pour un autre mandat au Congrès et fait campagne pour le poste de gouverneur du Missouri, sans succès. Beaucoup attribuent sa défaite à son engagement croissant en faveur des milieux d'affaires, qui lui aliéna les Jacksoniens des milieux ruraux. Après sa défaite, il retourne gagner de l'argent avec l'immobilier, mais sa santé décline rapidement et il meurt de pneumonie à l'âge de 54 ans.

William H. Ashley est enterré au sommet d'un tumulus indien dans le comté de Cooper, au Missouri, d'où l'on peut voir le Missouri.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Morgan, Dale L., The West of William H. Ashley, Denver, 1964

Liens externes[modifier | modifier le code]