Élaïosome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Graines d'Afzelia africana portant un élaïosome.
Graines de ricin (Ricinus communis)

Un élaïosome (du grec elaios- huile et some- corps), également appelé « éléosome », est une excroissance charnue attachée aux graines de certaines espèces de plantes.

Composition[modifier | modifier le code]

Les élaïosomes sont riches en lipides et en protéines, et peuvent être de formes variées.

Rôle[modifier | modifier le code]

De nombreuses plantes ont des élaïosomes pour attirer les fourmis, qui transportent les graines dans leur fourmilière pour nourrir leurs larves avec l'élaïosome.

Après que les larves ont consommé l'élaïosome, les fourmis stockent les graines dans la zone d'élimination des déchets de la fourmilière, qui est riche en éléments nutritifs grâce aux excréments et aux cadavres de fourmis. Cet emplacement constitue un lieu idéal pour la germination des graines.

Ce type de dispersion des graines est appelé myrmécochorie (du grec myrmex- fourmi et kore - dispersion). Ce type de relation symbiotique est mutualiste car la plante voit ses graines dispersées dans des lieux favorables à leur germination et les fourmis trouvent une source de nutriments importante pour leurs larves.

Les élaïosomes sont un exemple de convergence évolutive qui s'est produite à plusieurs reprises dans des milliers d'espèces végétales différentes.

Les oléoplastes sont les cellules productrices de matières grasses (plastes).

Exemples de plantes avec des graines à élaïosome[modifier | modifier le code]

Les élaïosomes de la famille des Euphorbiaceae sont appelés "Caroncules" (du latin caruncula: verrue).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]