Ziad Majed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
L'admissibilité de cet article est à vérifier (novembre 2015).
Motif : l'utilisateur qui a apposé ce bandeau n'a pas précisé le motif de la pose.
Vous êtes invité à le compléter pour expliciter son admissibilité, en y apportant des sources secondaires de qualité, ainsi qu'à discuter de son admissibilité. Si rien n'est fait, cet article sera proposé à la suppression un an au plus tard après la mise en place de ce bandeau.
Conseils utiles à la personne qui appose le bandeau
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article biographique nécessite des références supplémentaires pour vérification (juillet 2014).

Améliorez cet article en ajoutant des sources sûres. Toute information controversée sans source ou d'une source de mauvaise qualité à propos d'une personne vivante doit être supprimée immédiatement, en particulier si celle-ci est potentiellement diffamatoire. Pour une aide complémentaire consultez également Wikipédia:Notoriété des personnes.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (juillet 2014).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

Ziad Majed est un chercheur et politologue libanais. Il est auteur d'articles et d'études sur les réformes, les transitions démocratiques, les élections, la société civile et la citoyenneté au Liban, en Syrie et dans la région arabe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ziad Majed a contribué en 2004 à la fondation du mouvement de la gauche démocratique (avec Samir Kassir, Elias Khoury et de nombreux intellectuels, politiciens, étudiants et militants), et a participé au soulèvement de l'indépendance en mars 2005, quand un million de libanais ont manifesté à Beyrouth contre les assassinats politiques et contre l'hégémonie du régime syrien.

En 2007, il a fondé avec des chercheurs du Maroc, de l'Algérie, de la Tunisie, de l'Égypte, de la Jordanie, du Liban, du Yémen et de Bahreïn un réseau pour les études sur la démocratie (le ANSD).

En 2009, il a rejoint "Now Lebanon" en tant qu'éditorialiste.

Il réside aujourd'hui en France où il enseigne la science politique et les études du Moyen-Orient contemporain à l'université américaine de Paris, et visite le Liban régulièrement pour organiser ou participer à des manifestations politiques et culturelles.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le printemps de Beyrouth, Dar Annahar, Ziad Majed, 2006
  • La révolution orpheline, L'Orient des Livres/Actes Sud, Ziad Majed, 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]