Farouk Mardam-Bey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Farouk Mardam-Bey
Paris - Salon du livre 2012 - Farouk Mardam-Bey - 002.jpg
Farouk Mardam-Bey au Salon du livre de Paris en mars 2012.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Farouk Mardam-Bey (né en 1944 à Damas) est un bibliothécaire, historien et éditeur franco-syrien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études de droit, Farouk Mardam-Bey se rend à Paris pour y étudier les sciences politiques[1]. Il vit en France depuis 1965. Bibliothécaire à l'Institut national des langues et civilisations orientales, il est nommé directeur de la bibliothèque de l'Institut du monde arabe de 1989 (où il devient conseiller culturel) jusqu'à 1995[2].

Il devient directeur des éditions Sindbad lors de leur rachat par Actes Sud en 1995[3]. Il est également l'éditeur chez Actes Sud des romans traduit de l'arabe.

« Grand connaisseur de la culture et de la littérature arabe » selon Télérama[4], Farouk Mardam-Bey est aussi l'auteur d'essais et documents sur le Maghreb et le proche-orient.


Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Traité du pois chiche (avec Robert Bistolfi), coll. L'Orient gourmand, Sindbad, Actes Sud, 1998
  • La Cuisine de Ziryâb (illustrateur: Odile Alliet), Sindbad, Actes Sud, 1999
  • La cuisine du petit Ziryâb (illustrateurs: Sandrine Vincent et Stéphanie Buttier), Actes Sud Junior, 2005
  • Anthologie de poésie arabe contemporaine (avec Faten Mourad; trad: Tahar Bekri; illustrateur: Rachid KORAÏCHI), Actes Sud, 2007
  • La Poésie arabe, Éditions Mango, 1999
  • Jérusalem. Le sacré et le politique, Babel, Actes Sud, 2000
  • Le droit au retour. Le problème des réfugiés palestiniens, coll. L'actuel, Sindbad, Actes Sud, 2001
  • Être arabe, Actes Sud, 2005
  • Les ancêtres liés aux étoiles, Actes Sud Beaux Arts, 2008
  • Sarkozy au Proche-Orient, coll. L'actuel, Sindbad, Actes Sud, 2010
  • Notre France (avec Elias Sanbar et Edwy Plenel), coll. L'actuel, Sindbad, Actes Sud, 2011

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivia Marsaud, « Farouk Mardam-Bey », Jeune Afrique,‎
  2. « Farouk Mardam-Bey – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  3. Actes Sud. Farouk MARDAM-BEY
  4. Thierry Leclère, « Farouk Mardam-Bey : “Pour certains intellectuels français, démocratie et monde arabe semblent incompatibles” », Télérama, no 3188,‎
  5. « Décret du 13 juillet 2018 portant promotion et nomination », sur legiondhonneur.fr (consulté le 14 juillet 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]