Farouk Mardam-Bey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Farouk Mardam-Bey
Image dans Infobox.
Farouk Mardam-Bey au Salon du livre de Paris en mars 2012.
Biographie
Naissance
Nationalités
Activités
Autres informations
Membre de
Association des écrivains syriens (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Farouk Mardam-Bey (né en 1944 à Damas) est un bibliothécaire, historien et éditeur franco-syrien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après ses études de droit, Farouk Mardam-Bey se rend à Paris pour y étudier les sciences politiques. Il vit en France depuis 1965. Bibliothécaire à l'Institut national des langues et civilisations orientales, il est nommé directeur de la bibliothèque de l'Institut du monde arabe de 1989 à 1995, puis il devient conseiller culturel de l'institut[1].

Il devient directeur des éditions Sindbad lors de leur rachat par Actes Sud en 1995. Il est l'éditeur chez Actes Sud des romans traduits de l'arabe (collection Sinbad) et directeur de la collection Mondes Arabes[2],[3].

« Grand connaisseur de la culture et de la littérature arabe » selon Télérama[4], Farouk Mardam-Bey est aussi l'auteur d'essais et documents sur le Maghreb et le Proche-Orient.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Itinéraires de Paris à Jérusalem : la France et le conflit israélo-arabe (avec Samir Kassir), 2 vol., 1992 et 1993[5]
  • Traité du pois chiche (avec Robert Bistolfi), coll. L'Orient gourmand, Sindbad, Actes Sud, 1998[6]
  • Liban, figures contemporaines, 1999[5]
  • La Cuisine de Ziryâb (illustratrice : Odile Alliet), Sindbad, Actes Sud, 1999
  • La Poésie arabe, Éditions Mango, 1999
  • Jérusalem. Le sacré et le politique, Babel, Actes Sud, 2000
  • Le droit au retour. Le problème des réfugiés palestiniens, collection L'actuel, Sindbad, Actes Sud, 2001
  • Être arabe, entretiens avec Christophe Kantcheff (avec Elias Sanbar), Actes Sud, 2005[5]
  • La cuisine du petit Ziryâb (illustrateurs: Sandrine Vincent et Stéphanie Buttier), Actes Sud Junior, 2005
  • Anthologie de poésie arabe contemporaine (avec Faten Mourad, traducteur : Tahar Bekri, illustrateur : Rachid Koraïchi), Actes Sud, 2007[6]
  • Les ancêtres liés aux étoiles, Actes Sud Beaux Arts, 2008
  • Mahmoud Darwich, anthologie (1992-2005), 2009[5]
  • Sarkozy au Proche-Orient, collection L'actuel, Sindbad, Actes Sud, 2010
  • Notre France (avec Elias Sanbar et Edwy Plenel), collection L'actuel, Sindbad, Actes Sud, 2011
  • Le rescapé et l'exilé : Israël-Palestine, une exigence de justice (avec Stéphane Hessel et Elias Sanbar), 2012
  • Dans la tête de Bachar al-Assad (avec Ziad Majed et Subhi Hadidi), Actes Sud, 2018[3]
  • Tous témoins, Actes Sud, 2021[3]

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Farouk Mardam-Bey – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. Actes Sud. Farouk MARDAM-BEY
  3. a b et c « Farouk Mardam-Bey : biographie, actualités et émissions France Culture », sur France Culture (consulté le )
  4. Thierry Leclère, « Farouk Mardam-Bey : “Pour certains intellectuels français, démocratie et monde arabe semblent incompatibles” », Télérama, no 3188,‎
  5. a b c et d « Biographie et actualités de Farouk Mardam-Bey France Inter », sur www.franceinter.fr (consulté le )
  6. a et b « Farouk Mardam Bey : Le monde arabe, avec ses 400 millions d’habitants, est la région du monde où on lit le moins », sur L'Orient-Le Jour, (consulté le )
  7. « Décret du 13 juillet 2018 portant promotion et nomination », sur legiondhonneur.fr (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]