Zevs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zeus (homonymie).
Zevs
Zevs logo.jpg

Logo de Zevs

Naissance
Nom de naissance
Christophe, Aguirre Schwarz
Nationalité
Activité
Mouvement
Œuvres réputées
Urban Shadows, Visual Attacks, Visual Kidnapping, Liquidated Logos, Le choc de Vénus

Zevs, né Christophe Aguirre Schwarz le à Saverne, est un artiste urbain contemporain français connu depuis les années 1990.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christophe Aguirre Schwarz nait le à Saverne. Artiste urbain contemporain français, il est connu depuis les années 1990 pour ses diverses œuvres de Street art, notamment dans la ville de Paris[1],[2]. Le pseudonyme de ZEVS — prononcé Zeus — a été choisi en référence au nom du RER A ZEUS, qui faillit l'écraser en 1992 alors qu'il réalisait un graffiti[3]. Une interprétation complémentaire fait du pseudonyme un acronyme: Zone d'Expérimentation Visuelle et Sonore[4].

À la fin des années 1990, il forme avec Space Invader, un mini collectif, les @nonymous. Duo réalisant de petites vidéos, ils co-envahissent ensemble la ville de Montpellier en août 1999. Aux mosaïques de son partenaire, Zevs répond par des « surlignages » (le mot est d'Alain Milon[Où ?][Quand ?]) d'abord en bombant une manière de blason-monogramme (un nuage orageux dont deux éclairs jaillissent où se lisent le Z, le E, le V et le S) puis en silhouettant au sol d'un trait argenté les ombres d'éléments du mobilier urbain. Lors de l'exposition Street Art chez Agnès b.. En 2001, les @nonymous s'associent à André. Une vidéo les montre intervenant tous trois sur la façade de l'hôtel délabré Le Diplomate, rue Oberkampf à Paris. Cette période est documentée dans le film de Banksy Faites le mur ! lors de la séquence musicale Kelly Watch the Stars, tube du groupe Air datant de 1998. En 2014 sortie d'une biographie écrite par Toke Lykkeberg, Zevs : L'exécution d'une image aux éditions Gallimard dans la collection Alternatives.

Zevs est le parrain de la promotion 2014 des élèves commissaires-priseurs. En 2015 il expose à Paris à la Galerie Rive Gauche de Marcel Strouk[5]. Un catalogue a été publié à cette occasion Aguirre Schwarz au pays de l'or noir avec des textes d'Elisabeth Couturier, Judicaël Lavrador, Alain Broders et Toke Lykkeberg.

Il expose au Château de Vincennes en 2016. « Noir Eclair »[6] est la plus importante exposition de l'artiste en France qui a eu carte blanche pour installer ses œuvres dans la forteresse. Un catalogue[7] a été publié à cette occasion.

Il vit et travaille à Berlin.

Portrait de Zevs devant un invisible-graffiti

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

  • Urban Shadows[8] 2000 où Zevs peint sur le sol, à la manière des silhouettes de cadavres, l'ombre portée par les réverbères du mobilier urbain[9].
  • Visual Attacks (2001) : Zevs exécute des icônes d'affiches publicitaires en bombant un point rouge dégoulinant au milieu du front de ses victimes[10].
  • Visual Kidnapping 2004. Le résultat de ses attaques visuelles étant rapidement détruit par les annonceurs, Zevs décide d'aller plus loin en prenant en otage l'image de l'égérie des cafés Lavazza, qu'il découpe d'une affiche 15 × 15 m sur la Alexanderplatz à Berlin, en y laissant le message « VISUAL KIDNAPPING PAY NOW!!! »[11]. Il présente alors pendant trois semaines la vidéo de l'enlèvement à la Rebell Minds Gallery de Berlin, de laquelle l'affiche découpée est visible. Pendant plusieurs mois, il va tantôt cacher, tantôt exhiber l'otage visuelle, menaçant de l'exécuter. Il va finalement lui couper un doigt qu'il envoie enveloppé de coton au PDG de la société, lui demandant une rançon symbolique de 500 000 euros, du coût approximatif de la campagne publicitaire. Une mise en scène de l'artiste a pu faire croire que Lavazza accepta de la payer sous forme de mécénat auprès du Palais de Tokyo, permettant ainsi à Zevs d'y présenter son œuvre. La cérémonie a eu lieu un premier avril[12].
  • Liquidated Logos[13],[14] (depuis 2006), où il fait fondre ou couler les logotypes de marques omniprésentes en milieu urbain[15]. Cette série d´œuvres est assimilable à du culture jamming. Il est incarcéré à Hong-Kong le pour avoir peint un liquidated logo Chanel sur une boutique Armani[16]. Après une première audience le 15 juillet, il est jugé pour dégradation de propriété le 14 août, et condamné à deux semaines de prison avec sursis après avoir nettoyé le mur de la boutique[17],[18].
  • Le choc de Vénus. En 2010, consécutivement au renversement accidentel de la copie de la Vénus d'Arles, une statue située place Zeus à Montpellier, l'auteur s'est emparé de l'évènement pour une mise en scène fluorescente sur les lieux mêmes de l'accident[19].
  • Invisible graffiti 2012. Peintures invisibles à l’œil nu et que seul la lumière noire[20] (ultraviolette) est capable de révéler.

Expositions[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

  • 1995 : MURAL - 105 rue de Charonne, Paris
  • 1994 : ESPOIRS 94 - M.J.C. Les hauts de Belleville, Paris
  • 1999 : WARNING MAY PROVOQUE DAMAGE - Projection du film, Maison européenne de la photographie, Paris

Années 2000[modifier | modifier le code]

  • 2000 :
    • Ideal Room - A.P.A. (Artus Patricia & Associés) Galerie Patricia Dorfmann[21], Paris
    • Attack of Montpellier – Borealis, Montpellier
    • Libres ébats - Lyon
    • Web Art- Galerie des filles du Calvaire, Paris
  • 2002 :
    • Paris-Berlin - Rebell Minds gallery, Berlin
    • Aux portes de l'enfer – NIM, Paris
    • Street Art - Mjelby Art Center, Suède
    • Implosion/Explosion - Art et toit, Vincennes
    • Nuit blanche, Paris
  • 2003 :
    • Visual rapes - Comité de Salut artistique, Paris
    • Le Printemps des rues, Paris
    • Broken Sunshine - Fire House, New York, USA
    • Artresting - Comité de Salut Artistique, Paris
    • L’Art Emmele - Mairie de Paris et Ambassade d’Australie
    • Art Forum - Berlin
    • FIAC - Galerie Patricia Dorfmann[21], Paris
    • Art Crime Scene - Le triptyque, Paris
  • 2004 :
    • Show Room Imposture légitime - Galerie Patricia Dorfmann[21], Paris
    • Biennale Art Grandeur Nature - Synesthésie, Paris
    • Scope Art Fair - Rebellminds Gallery, New York
    • Die Nacht ist meine Welt - Rebellminds Gallery, Berlin
    • Miart Fair - Rebellminds Gallery, Milan
    • Grand Master Graff - Point Éphémère, Paris
    • Outsieden - Röda Sten, Suède
    • La rue aux artistes - VIACOM-OUTDOOR
    • 9 points of the law - NGBK, Berlin
    • Art Forum - NGBK
    • FIAC - Galerie Patricia Dorfmann[21], Paris
    • Production 2004 – Rebellminds Gallery, Saint-Tropez
    • Biennale Internationale d’Art Contemporain, Musée de Sharjah, Sharjah, United Arab Emirate
  • 2005 :
    • Night City - Paris 8 University, Saint-Denis
    • Street Magic -  Inside Outside gallery, Cleveland
    • Diva PAris -  galerie Patricia Dorfmann[21], Paris
    • Heimspiel - galerie Rebellminds, Berlin
    • The Live Issue II -  Kunstraum Kreuzberg/Bethanien, Berlin
    • FIAC - galerie Patricia Dorfmann[21], Paris
    • La galerie fête ses 15 ans - galerie Patricia Dorfmann[21], Paris (livret)
    • Tag the system - Galerie Beaurepaire, Paris
    • Santa Ghetto- P.O.W., Londres
    • ARCO - Rebellminds Gallery
    • Cérémonie de clôture du Visual Kidnapping - Palais de Tokyo, Paris (avec la complicité de la galerie Patricia Dorfmann[21], Paris)
    • Street Magic, Inside Outside Gallery, Cleveland
    • Heimspiel,Galerie Rebellminds, Berlin
    • The Live Issue II,Kunstraum Kreuzberg/Bethanien, Berlin
    • La Galerie Fête ses Quinze Ans,Galerie Patricia Dorfmann[21], Paris
    • Santa Ghetto,Lazarides Gallery[22], London
  • 2006 :
    • Group Show - Lazarides gallery[22], Londres
    • Intersection des arts - Chapelle de la Salpetrière, Paris
    • Mon pays, C'est Paris - OFR / galerie Patricia Dorfmann[21], Paris (catalogue)
    • Ugly Winners - Galerie du jour, agnès b., Paris
    • Swish - Lazarides gallery[22], London
    • Perpetual Ending - galerie Patricia Dorfmann[21], Paris
    • Wakin Up Nights - galerie de Pury-Luxembourg, Zurich
    • Ugly Winners, Galerie de Jour Agnès, Paris
    • Intersection des arts,Chapelle de la Pitié Salpetrière, Paris
    • Swish,Lazarides Gallery[22], London
  • 2007 :
    • The real style is invisible, quai de Seine, Paris
    • Still and non the wiser - Von Der Heydt Museum, Wuppertal (catalogue)
    • Libérez-moi - Le M.U.R., Paris
    • Visible Graffiti, galerie Patricia Dorfmann[21], Paris
    • Lazarides Gallery[22], London
    • Maison Européenne de la Photographie, Paris
    • Glow Art Festival, MU, Eindhoven,Graffiti,
    • Galerie Magda Danysz, Paris
    • Still On and None the Wiser,
    • Von der Heydt Museum, Wuppertal, Germany
    • Gezeichnet, Peter Borchardt Gallery, Hamburg
    • Invisible Shadow, Maison Rouge, Fondation Antoine de Galbert, Paris
    • Shcontemporary,de Pury & Luxembourg Gallery, Shanghai
    • Backjumps Libe Issue 3, Kunstraum Kreuzberg[23]/Bethanian, Berlin
    • Wakin Up Nights, de Pury & Luxembourg Gallery, Zurich
  • 2008 :
    • Electroshock, Ny Carlsberg Glypothek, Copenhagen[24]
    • Postcapitalism Kidnapping, Art Statements, Hong Kong, Zevs
    • Tina B,Prague Contemporary Art Festival, Prague
    • Radical Advertising,NRW Forum, Düsseldorf Outsiders,
    • Lazarides Gallery[22], New York
    • Fresh Air Smell Funny,Centre d’art Domenikanerkirche, Osnabrue ck, German
  • 2009 :
    • Lux, Lazarides Gallery[22], New Castle, United Kingdom
    • Art totale, University of Leuphana, Germany
    • Liquidated Logos, Art Statements[25], Hong Kong
    • Outsiders, Lazarides Gallery[22], New York
    • Euro Liquidated, Palais de Tokyo, Paris
    • Visual Attack, De Pury Luxembourg[26] Gallery, Zurich
    • Original Copy,Cazrtoryskich Museum, Krakow
    • La Force de l’Art 02,Grand Palais, Paris
    • Urban Art,Weserburg Museum, Brême
    • From Style Writing to Art,18Gallery, Shanghai
    • The Core Marrow of Art,Art Statements, Hong Kong
  • 2011 :
    • Renaissance, Art Statements, Tokyo
    • Liquidated Version, De Buck Gallery[29], New York
    • Le Musee en Herbe, Paris
    • Summer Selections, De Buck Gallery[29], New York
    • “Mummy, I’m scarred!,”Art Gig, Hatudai Hospital, Tokyo
  • 2012 :
    • Down on Mainstream, Mechelen Cultural Center[30], Belgium
    • W Hotel, Paris
    • Art & Toys, Collection Selim Varol[31], me Collectors Room, Berlin
    • Domination, Hegemony and The Panopticon,Traffic, Dubai
  • 2015
    • CCA Andratx[35], Mallorca, Espagne
    • Aguirre Schwarz au pays de l'or noir[36], Galerie Marcel Strouk[37], Paris
  • 2017
    • What's up doc?, New Galerie[39], Collective: Curated by Pierre-Alexandre Mateos and Charles Teyssou, Paris

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Erin Wooters, « Street artist Zevs detained in Hong Kong for defacing Chanel logo – interview », sur Art Radar Asia, (consulté le 12 août 2009)
  2. « Feu sur le gris », Le Nouvel Observateur, 2001
  3. « Entretiens avec Pierre-Evariste Douaire », sur Galerie Patricia Dorfmann (consulté le 11 août 2008).
  4. Ardenne 2009, p. 84.
  5. « ZEVS », sur Galerie Strouk (consulté le 16 novembre 2017).
  6. Site de l'exposition
  7. « http://www.daudin-distribution.fr/A-142939-zevs-noir-eclair.aspx »
  8. « https://www.galerie-doda.fr/zevs/255-1482-zevs-electric-shadow.html#/29-taille-petit_format_encadre »
  9. « Urban Shadows - poubelle, avenue Philippe Auguste, Paris 2000 », sur Galerie Patricia Dorfmann (consulté le 11 août 2008)
  10. « Visual Attack », sur Galerie Patricia Dorfmann (consulté le 11 août 2008)
  11. « VISUAL KIDNAPPING / BERLIN / ALEXANDER-PLATZ / 02-04-2002 / 05:37 », sur Galerie Patricia Dorfmann (consulté le 11 août 2008)
  12. « Zevs », sur OC-TV.net (consulté le 11 août 2008)
  13. « https://www.google.fr/search?q=zevs-noireclair&client=firefox-b&dcr=0&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjKnarZ5vDWAhXTzRoKHeq5CJQQ_AUICigB&biw=1680&bih=911#imgrc=BSHb9KziJ2pUXM: »
  14. « http://www.blog.stripart.com/art-urbain/street-art-zevs/ »
  15. « Liquidated MC Donald », sur Galerie Patricia Dorfmann (consulté le 11 août 2008)
  16. « Le ciel tombe sur la tête de Zevs », sur Libération.fr (consulté le 12 août 2009)
  17. « http://mobile.lesinrocks.com/2009/08/26/actualite/societe/rencontre-avec-zevs-artiste-francais-arrete-a-hong-kong-1138020/ »
  18. Raphaël Malkin et Camille Polloni, « Rencontre avec Zevs, artiste français arrêté à Hong Kong », Les Inrockuptibles, (consulté le 29 août 2009)
  19. Le choc de la Vénus (za.montpellier.fr consulté le 29 juillet 2011)
  20. « http://www.coolhunting.com/culture/zevs-and-the-w-paris-opera »
  21. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n « http://www.patriciadorfmann.com/ »
  22. a, b, c, d, e, f, g et h « https://www.lazinc.com/ »
  23. « http://www.kunstraumkreuzberg.de/ »
  24. « https://www.glyptoteket.dk/ »
  25. « http://www.lamjc.com/Zevs-Art-Statements-Show-Report »
  26. « https://www.google.fr/search?q=De+Pury+Luxembourg+Gallery&client=firefox-b&dcr=0&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjC2-HB7f_WAhXRJlAKHUdeAYQQ_AUICygC&biw=1680&bih=911#imgrc=K9bW8Lb5R-wNMM: »
  27. « http://wow.sportmax.com/en/?p=2424 »
  28. « http://www.hmkv.de/_en/ueber_uns.php »
  29. a, b et c « https://www.debuckgallery.com/ »
  30. « http://www.cultuurcentrummechelen.be/ »
  31. « http://urbanartassociation.com/thread/118974/selim-varol-collection »
  32. « http://jonathanlevineprojects.com/ »
  33. « https://www.galerie-doda.fr/64-zevs »
  34. « http://www.lavitrine-am.com/portfolioitem/experience-n8-zevs-retrovizevrs/ »
  35. « http://www.ccandratx.com »
  36. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées abe_18736419416
  37. « http://www.galerie-strouk.fr/ »
  38. « http://www.zevs-noireclair.fr/ »
  39. « http://www.newgalerie.com/?page=exhibitions&id=54 »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Baqué, Pour un nouvel art politique, Flammarion (présentation en ligne), p. 107-109 et 112.
  • Christian Hundertmark, The art of rebellion, Berlin, C100 studio, .
  • Markus Mai et Arthur Remke, Writing, beyond art, DGV.
  • Tristan Manco, Street Logo, Thames & Hudson, p. 15.
  • Alain Milon, « Les Villes  », Pretentaine,‎ , p. 249, 253, 267.
  • Agenda the book, éditions O.F.R.
  • Cultural Hacking, Wien New York, Springer (présentation en ligne), p. 204, 205 et couverture.
  • La Rue aux artistes, Guillaume Garouste.
  • Super Xmédia combine, first point production, p. 196, 197.
Catalogues d'exposition
  • L'Art emmêlé, catalogue de l'exposition
  • Biennale de Sharjah, catalogue
  • Outside-in, catalogue
  • (fr+en) Elisabeth Couturier, Judicaël Labrador, Alain Broders et Toke Lykkeberg, Aguirre Schwarz au pays de l'or noir, Paris, Galerie Rive Gauche, (OCLC 950996561, lire en ligne [PDF]).
  • Deparis-Yafil Marie, Zevs - Noir Eclair, Silvana Editoriale S.P.A, (présentation en ligne).