Yarisley Silva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yarisley Silva
Image illustrative de l’article Yarisley Silva
Yarisley Silva lors des Jeux olympiques de Londres en 2012 où elle célèbre sa médaille d'argent.
Informations
Disciplines Saut à la perche
Période d'activité 2006 -
Nationalité Drapeau : Cuba Cubaine
Naissance (31 ans)
Lieu Pinar del Río
Taille 1,61 m (5 3)
Poids 63 kg (139 lb)
Entraîneur Alexander Navas
Records
• Saut à la perche : 4,91 m (2015)
Palmarès
Jeux olympiques - 1 -
Championnats du monde 1 - 2
Champ. du monde en salle 1 - -
Jeux et championnats d'ACC 4 1 1
Ligue de diamant - 1 2

Yarisley Silva Rodríguez (née le à Pinar del Río) est une athlète cubaine spécialiste du saut à la perche, vice-championne olympique en 2012, championne du monde en salle en 2014 à Sopot et championne du monde en 2015 à Pékin.

Carrière[modifier | modifier le code]

Yarisley Silva en mars 2014 lors des mondiaux en salle de Sopot où elle décroche le titre mondial.

Deuxième des Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes de 2006 derrière sa compatriote Maryoris Sánchez, elle se classe troisième des Jeux panaméricains de 2007 en effaçant une barre à 4,30 m. Elle améliore son record personnel en 2008 en franchissant à plusieurs reprises 4,50 m, et remporte en 2009 les Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes de La Havane avec la marque de 4,40 m[1]. En juillet 2011, à Barcelone, la Cubaine porte son record personnel à 4,66 m et établit à cette occasion un nouveau record de Cuba[2]. Elle termine ensuite 5e de la finale des championnats du monde de Daegu avec 4,70 m, nouveau record puis remporte le les Jeux panaméricains devant Fabiana Murer avec 4,75 m améliorant donc une nouvelle fois son propre record de Cuba[3].

Vice-championne olympique (2012)[modifier | modifier le code]

Elle égale le record national en finale des Jeux olympiques de 2012, à Londres, en terminant deuxième du concours derrière l'Américaine Jennifer Suhr qui ne la devance qu'aux nombre d'essais franchis (4,75 m), et devant la Russe Yelena Isinbayeva (4,70 m)[4].

En 2013, Yarisley Silva porte son record personnel et national à 4,90 m à Hengelo. Plus tard, elle remporte la médaille de bronze des Championnats du monde de Moscou avec 4,82 m, derrière Yelena Isinbayeva (4,89 m) et Jennifer Suhr (4,82 m).

Titre mondial en salle (2014) et en plein air (2015)[modifier | modifier le code]

En mars 2014, Silva remporte son premier titre international en décrochant l'or des Championnats du monde en salle de Sopot. Avec 4,70 m, elle devance aux essais les médaillées d'argent, la Russe Anzhelika Sidorova et la Tchèque Jiřina Svobodová. En plein air, elle ne passera pas non plus les 4,70 m. Elle remporte tout de même les Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes de Veracruz avec 4,60 m.

Yarisley Silva en août 2015 lors des Championnats du monde de Pékin où elle célèbre son titre mondial.

En 2015, elle retrouve les hauteurs. Lors Jeux panaméricains de Toronto, elle remporte le titre en améliorant de deux centimètres la meilleure performance mondiale de l'année de la grecque Nikoléta Kiriakopoúlou. Avec ses 4,85 m, elle devance la Brésilienne Fabiana Murer de cinq centimètres et signe sa deuxième meilleure performance personnelle de sa carrière. Quelques jours plus tard à Stockholm, Silva franchit 4,81 m sous des conditions météorologiques compliquées.

Le 2 août 2015 à Beckum, elle franchit une barre à 4,91 m sur son 3e essai. Elle améliore à nouveau la meilleure performance mondiale de l'année, son record national et devient désormais la 3e performeuse mondiale de tous les temps derrière Yelena Isinbayeva (5,06 m) et Jennifer Suhr (4,92 m).

Le 26 août dans le Stade national et olympique de Pékin, Yarisley Silva remporte son premier titre mondial en plein air. Avec 4,90 m, elle devance la Brésilienne Fabiana Murer (4,85 m) et la Grecque Nikoléta Kiriakopoúlou (4,80 m). Elle succède à Yelena Isinbayeva (absente pour maternité) et devient la première championnats du monde cubaine du saut à la perche. Elle échoue ensuite par trois fois à 5,01 m dans sa tentative de record des championnats. En fin de saison, elle se classe 3e du classement général de la Ligue de diamant derrière Nikoléta Kiriakopoúlou et Fabiana Murer.

Elle renonce à participer aux Championnats du monde en salle 2016 de Portland à cause des mauvaises conditions d'entrainements subit à Cuba. Elle ouvre sa saison estivale 2016 le 20 mai lors du Golden Spike Ostrava où elle se classe 2e avec 4,60 m derrière la Tchèque Jiřina Ptáčníková (4,60 m également)[5]. Elle franchit cette barre lors du Golden Gala de Rome où elle se classe 3e du concours derrière les Grecques Ekateríni Stefanídi et Nikoléta Kiriakopoúlou, toutes deux à 4,75 m[6]. Elle retrouve les hauteurs 3 jours plus tard en s'imposant au Birmingham Grand Prix avec 4,84 m, nouvelle meilleure performance mondiale de l'année et record de la ligue de diamant[7].

Décevante, Yarisley Silva ne se classe que 7e de la finale des Jeux olympiques de Rio avec 4,60 m, loin du podium (4,80 m par Eliza McCartney)[8].

Le 8 juin 2017, à Rome, Yarisley Silva franchit 4,75 m[9] avant d'améliorer cette marque une semaine plus tard, à Oslo, avec 4,81 m. Le 6 août, Yarisley Silva ne conserve pas son titre de championne du monde à l'occasion des mondiaux de Londres, décrochant la médaille de bronze avec un saut à 4,65 m, à ex-aecquo avec la Vénézuélienne Robeilys Peinado[10].

Le 3 mars 2018, la Cubaine se classe 7e de la finale des championnats du monde en salle de Birmingham avec un saut à 4,60 m[11]. Lors de la saison estivale, elle saute 4,73 m dans les rues d'Athènes début juin, puis améliore cette marque à 4,80 m lors du Meeting Herculis de Monaco, le 20 juillet. Le 29 juillet, lors des Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes de Barranquilla, Yarisley Silva réitère son titre acquis en 2014 en s'imposant avec 4,70 m, devant la Venezuelienne Robeilys Peinado (4,50 m)[12]. Le 11 août, elle termine 2e des championnats NACAC de Toronto avec 4,70 m, derrière l'Américaine Katie Nageotte (4,75 m)[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Marque
2006 Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes Carthagène 2e 3,95 m
2007 Jeux panaméricains Rio de Janeiro 3e 4,30 m
2009 Champ. d'Am. centrale et des Caraïbes La Havane 1re 4,40 m
2011 Championnats du monde Daegu 5e 4,70 m
Jeux panaméricains Guadalajara 1re 4,75 m
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 7e 4,55 m
Jeux olympiques Londres 2e 4,75 m
Ligue de diamant 3e détails
2013 Championnats du monde Moscou 3e 4,82 m
Ligue de diamant 2e détails
2014 Championnats du monde en salle Sopot 1re 4,70 m
Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes Veracruz 1re 4,60 m
2015 Jeux panaméricains Toronto 1re 4,85 m
Championnats du monde Pékin 1re 4,90 m
Ligue de diamant 3e détails
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 7e 4,60 m
2017 Championnats du monde Londres 3e 4,65 m
2018 Championnats du monde en salle Birmingham 7e 4,60 m
Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes Barranquilla 1re 4,70 m
Championnats NACAC Toronto 2e 4,70 m
Coupe continentale Ostrava 4e 4,55 m

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Marque Lieu Date
Saut à la perche Plein air 4,91 m (NR) Drapeau : Allemagne Beckum 2 août 2015
En salle 4,82 m (NR) Drapeau : États-Unis Des Moines 24 avril 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Javier Clavelo, « Focus on Athletes - Yarisley SILVA », sur iaaf.org, (consulté le 31 décembre 2012)
  2. (en) Emeterio Valiente, « López and Gorbunova impress in Barcelona », sur iaaf.org, (consulté le 24 août 2011)
  3. (en) Javier Clavelo Robinson, « Silva upsets Murer to capture gold, Collins clocks 10.00 Games’ record in semis – Pan American Games, Day 2 », sur iaaf.org, (consulté le 31 décembre 2012)
  4. (en) Chris Turner, « London 2012 - Event Report - Women's Pole Vault Final », sur iaaf.org, (consulté le 14 août 2012)
  5. « ZLATÁ TRETRA OSTRAVA / OSTRAVA GOLDEN SPIKE : Výsledky », sur www.zlatatretra.cz (consulté le 20 mai 2016)
  6. « IAAF: Ibarguen extends her winning streak to 34 in Rome – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 juin 2016)
  7. « MPM pour Yarisley Silva à la perche avec 4,84m », sur L'Equipe.fr (consulté le 5 juin 2016)
  8. « IAAF: Rio 2016 women pole vault final », sur iaaf.org (consulté le 20 août 2016)
  9. « Vicaut 2e à Rome, Lemaitre réussit les minimas pour les Mondiaux - Diamond League Athlétisme », francetvinfo,‎ (lire en ligne)
  10. Rédaction, « La championne olympique Ekaterini Stefanidi décroche le titre mondial à la perche », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  11. « IAAF: Pole Vault Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  12. « IAAF: Barrios makes history as three records fall on opening day of athletics at CAC Games| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 6 août 2018)
  13. « IAAF: USA’s Harrison, Wilson and Prandini shine on second day of NACAC Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 12 août 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]