Eliza McCartney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McCartney.

Eliza McCartney
Image illustrative de l’article Eliza McCartney
Eliza McCartney aux mondiaux de 2017
Informations
Disciplines Saut à la perche
Période d'activité 2013 -
Nationalité Drapeau : Nouvelle-Zélande Néo-Zélandaise
Naissance (21 ans)
Taille 1,79 m
Poids 66 kg
Records
Ancienne détentrice du record du monde junior : 4,64 m (2015)
Actuelle détentrice du record d'Océanie en plein air : 4,92 m (2018), et en salle : 4,75 m (2018)
Palmarès
Jeux olympiques - - 1
Universiade - 1 -

Eliza McCartney (née le ) est une athlète néo-zélandaise, spécialiste du saut à la perche.

Elle a détenu le record du monde junior du 19 décembre 2015 au 31 janvier 2016 avec 4,64 m avant qu'il ne soit battu par la Finlandaise Wilma Murto (4,71 m).

Carrière[modifier | modifier le code]

Âgée de 17 ans, McCartney franchit pour la première fois la barre des 4 mètres le 26 mars 2013 à Auckland, améliorant le record national cadet et junior[1]. Elle participe en juillet 2013 aux Championnats du monde cadets à Donetsk en Ukraine où elle échoue au pied du podium avec 4,05 m, loin derrière la vainqueure vénézuélienne Robeilys Peinado (4,25 m)[2].

En 2014, elle remporte la médaille de bronze des Championnats du monde juniors de Eugene aux États-Unis avec 4,45 m, nouveau record national junior.

Record du monde junior (4,64 m)[modifier | modifier le code]

Eliza McCartney en décembre 2014

Le 9 juillet 2015, elle remporte la médaille d'argent des Universiade de Gwangju avec 4,40 m, derrière la Chinoise Li Ling (4,45 m).

Le 19 décembre 2015, quelques jours après son anniversaire et pour son dernière compétition chez les juniors, McCartney bat le record du monde junior avec 4,64 m. Elle améliore de trois centimètres la marque de la Russe Alena Lutkovskaya réalisé le 21 mai de la même année et d'un centimètre celui réalisé en salle par la Suédoise Angelica Bengtsson le 22 février 2011[3]. Le 30 janvier 2016, ce record du monde junior est battu par la Finlandaise Wilma Murto avec 4,71 m.

Elle améliore son record personnel le 17 janvier 2016 avec 4,65 m. Le 23 février, à Auckland, McCartney remporte le concours du AUT Millennium avec un nouveau record national à 4,71 m. Elle bat notamment l'Australienne Alana Boyd, qui avait franchit 4,77 m fin janvier (record d'Océanie). McCartney échoue de peu à 4,82 m, ce qui aurait été ce nouveau record d'Océanie[4].

Médaille olympique à 19 ans (2016)[modifier | modifier le code]

Eliza McCartney aux championnats du monde en salle de Birmingham en 2018.

Le 5 mars, elle remporte les Championnats nationaux et améliore par ailleurs le record d'Océanie en franchissant une barre à 4,80 m. À 19 ans, McCartney se classe déjà 11e dans le classement mondial des meilleures performeuses de tout le temps[5]. Le 17 mars, la Néo-zélandaise participe aux Championnats du monde en salle de Portland : entamant son concours à 4,50 m, elle bat d'entrée son record national en salle qui était de 4,27 m. Elle parvient à maitriser ensuite 4,70 m à son second essai mais échoue par trois fois à 4,80 m. Elle se classe cinquième du concours[6].

Le 19 août 2016, Eliza McCartney décroche la médaille de bronze des Jeux olympiques de Rio avec un saut à 4,80 m, record national égalé. Elle est devancée par la Grecque Ekateríni Stefanídi et l'Américaine Sandi Morris[7]. Suite à cette performance suivie de près dans son pays, McCartney a suscité un grand intérêt pour le saut à la perche dans son pays, où désormais beaucoup de jeunes voudraient s'y initier[8].

Le , lors du Auckland Track Challenge, elle réalise un saut à 4,82 m, s'emparant ainsi du record d'Océanie de la discipline, améliorant d'un centimètre la marque précédente, réalisée par l'Australienne Alana Boyd. Elle échoue néanmoins ce jour-là ses trois tentatives à 4,90 m[9]. La performance est impressionnante puisque McCartney n'est que sur élan réduit, avec 12 pieds[10].

Le 6 août 2017, elle connaît une grande déception en finale des championnats du monde de Londres où elle ne termine qu'à la 9e place avec 4,55 m[11].

Le 3 mars 2018, Eliza McCartney échoue au pied du podium de la finale des championnats du monde en salle de Birmingham, malgré un nouveau record d'Océanie en salle de la discipline avec 4,75 m[12]. Elle est devancée pour le podium par l'Américaine Sandi Morris (4,95 m), la Russe Anzhelika Sidorova (4,90 m) et la Grecque Ekateríni Stefanídi (4,80 m)[13].

Le 18 mars, dans les rues d'Auckland, Eliza McCartney franchit la hauteur de 4,90 m, record d'Océanie, mais cette performance ne sera pas homologuée, car la piste d'élan ne remplit pas les critères demandés[14]. Début avril, Eliza McCartney décroche la médaille d'argent des Jeux du Commonwealth de Gold Coast avec un saut à 4,70 m, battue par la Canadienne Alysha Newman (4,75 m). Le 23 juin, à Mannheim, la Néo-zélandaise améliore par deux fois son propre record d'Océanie : elle franchit dans un premier temps une barre à 4,86 m, pour améliorer d'un centimètre son ancienne marque, puis efface 4,92 m[15]. Échouant à 5,00 mètres, la jeune athlète de 21 ans devient la 4e meilleure performeuse mondiale de l'histoire, derrière Yelena Isinbayeva (5,06 m), Sandi Morris (5,00 m) et Jennifer Suhr (4,93 m)[15].

Le 17 juillet, à Jockgrim, elle améliore de nouveau ce record en effaçant une barre à 4,94 m[16].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Marque
2013 Championnats du monde cadets Donetsk 4e 4,05 m
2014 Championnats du monde juniors Eugene 3e 4,45 m
2015 Universiade Gwangju 2e 4,40 m
2016 Championnats du monde en salle Portland 5e 4,70 m
Jeux olympiques Rio de Janeiro 3e 4,80 m
2017 Championnats du monde Londres 9e 4,55 m
2018 Championnats du monde en salle Birmingham 4e 4,75 m
Jeux du Commonwealth Gold Coast 2e 4,70 m
Coupe continentale Ostrava

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Marque Lieu Date
Saut à la perche Plein air 4,94 m (AR) Drapeau : Allemagne Jockgrim 17 juillet 2018
En salle 4,75 m (AR) Drapeau : Royaume-Uni Birmingham 3 mars 2018

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Équipe Néo-zélandaise pour les mondiaux cadets.
  2. Résultats de la finale du saut à la perche.
  3. « Record du monde juniors pour Eliza McCartney », sur iaaf.org.
  4. « Teen pole vault sensation hits new career height with national record », sur One News Now (consulté le 23 juin 2016)
  5. « IAAF: Teenage pole vaulter McCartney sets Oceanian record of 4.80m in Dunedin| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 23 juin 2016)
  6. « McCartney finishes out of medals », sur Stuff (consulté le 23 juin 2016)
  7. « Jeux Olympiques : la perchiste grecque Ekaterini Stefanidi médaillée d'or » (consulté le 20 août 2016)
  8. « Pole vault popularity explodes », sur Stuff (consulté le 31 août 2016)
  9. (en) « Eliza McCartney soars over Oceania record 4.82m to light up Auckland Track Challenge », sur stuff.co.nz, (consulté le 26 février 2017)
  10. « IAAF: McCartney tops 4.82m Oceania record in Auckland, Crouser throws 22.15m| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 26 février 2017)
  11. « Eliza McCartney bows out at disappointing 4.55m in world championships final », sur Stuff (consulté le 6 août 2017)
  12. « IAAF: Pole Vault Result | IAAF World Indoor Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  13. « IAAF: Women's pole vault final IAAF World Indoor Championships Birmingham 2018 », sur iaaf.org (consulté le 4 mars 2018)
  14. (en) Niall Anderson niall anderson@nzherald co nz @NiallGunner, « Athletics: Eliza McCartney clears personal best at Vertical Pursuit in Auckland », NZ Herald,‎ (ISSN 1170-0777, lire en ligne)
  15. a et b (de) « Weibliche U20 Samstag: Keshia Kwadwo dominiert, Stabhochspringerinnen begeistern », www.leichtathletik.de | Das Leichtathletik-Portal,‎ (lire en ligne)
  16. (en) « Eliza McCartney clears 4.94m to break her own national record », sur Stuff (consulté le 18 juillet 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]