Yaéré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le yaéré – terme d'origine peule (yaayre) – est une large plaine d'inondation servant de pâturage après le retrait des eaux, dans l'extrême-nord du Cameroun[1]. Sur une superficie de 8 000 km2, elle s'étend des pieds des monts Mandara au sud-ouest jusqu'au lac Tchad dans le nord. Les eaux proviennent principalement des débordements du fleuve Logone et de cours d'eau torrentiels des monts Mandara.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christian Seignobos et Henry Tourneux, Le Nord-Cameroun à travers ses mots : dictionnaire de termes anciens et modernes : province de l'extrême-nord, IRD éd., Karthala, Paris, 2002, p. 280-281 (ISBN 2-84586-245-8) (Karthala)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • G. Lienou, D. Sighomnou, L. Sigha-Nkamdjou, « Système hydrologique du Yaéré (Extrême-Nord Cameroun), changements climatiques et actions anthropiques: conséquences sur le bilan des transferts superficiels », in Hydrology of the Mediterranean and Semiarid Regions (Proceedings of an international symposium held at Montpellier. April 2003), . IAHS Publ. no 278, 2003, p. 403-409.
  • Benjamin Ngounou Ngatcha, Hydrogéologie d'aquifères complexes en zone semi-aride : les aquifères quaternaires du Grand Yaéré (Nord Cameroun), Université Grenoble 1, 1993 (thèse)
  • Ted Schrader, Les yaérés au Nord du Cameroun : pâturages de saison sèche : aspects socio-écologiques du développement pastoral dans la plaine inondable du Logone, Rijksuniversiteit Leiden, 1986, 99 p.
  • Daniel Sighomnou, Luc Sigha Nkamdjou et Gaston Liénou, « La plaine du Yaéré dans le Nord-Cameroun. Une expérience de restauration des inondations », in Didier Orange, Robert Arfi, Marcel Kuper (et al.), Gestion intégrée des ressources naturelles en zones inondables tropicales : séminaire international Bamako, 20-23 juin 2000, palais des Congrès, IRD, Paris, 2002,p. 375-383 (ISBN 2-7099-1480-8)
  • Els van der Zee, Les pêcheurs Kotoko dans les Yaérés au Nord du Cameroun, Centre des études de l'environnement, Leyde, 1988, 40 p.
  • C.H.J. van Oijen, Kemdo, Les yaérés dégradés : une description systématique et écologique de la végétation de la plaine d'inondation du Logone; Nord-Cameroun, Centre de l'étude de l'environnement, Leyde, École pour la formation de spécialistes de la faune à Garoua, 1986, 42 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]