X-Ray Spex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
X-Ray Spex
Description de cette image, également commentée ci-après
Poly Styrene, chanteuse du groupe, en concert.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Punk rock, new wave
Années actives 19761979, 1991, 19951996, 2008
Labels Virgin Records, EMI International, Receiver, Universal, Future Noise Music
Site officiel www.x-rayspex.com
Composition du groupe
Anciens membres Poly Styrene
Lora Logic
Jak Airport
Paul Dean
Rudi Thomson
BP Hurding

X-Ray Spex est un groupe de punk rock britannique, originaire de Londres, en Angleterre. Le groupe a une existence courte mais influente. Bien que les X-Ray Spex n'existèrent qu'entre le milieu de l’année 1976 et 1979, ils comptent cinq singles et un album[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

À ses débuts, le groupe est composé de la chanteuse Poly Styrene (née Marion[2] Elliot, aussi appelée Marian[3] ou Marianne[4]), du guitariste Jak Airport (Jack Stafford), du bassiste Paul Dean, de B. P Hurding à la batterie et de Lora Logic (né Susan Whitby) au saxophone. La présence de ce dernier instrument est assez atypique dans la tradition musicale du mouvement punk[5] (sauf chez les français Lucrate Milk ou Suicide Romeo), et c'est cet instrument qui fera l’un des éléments distinctifs du groupe et son identité[6].

Un autre élément distinctif et typique de X-Ray Spex était la voix stridente et discordante de la chanteuse Poly Styrene[7]. En tant que Mari Elliot, Poly Styrene a réalisé un premier single reggae pour GTO Records en 1976, Silly Billy, qui ne fut pas classé dans les charts britanniques. Née en 1957 à Brixton, Londres, de parents anglais et somaliens, Poly Styrene devint la figure emblématique du groupe et une chanteuse incontournable de la mouvance punk de cette époque[8]. À l’opposé des conventions et des codes de séduction, Poly Styrene portait des couronnes sur les dents et déclara un jour : « Si quelqu’un essaye de faire de moi un sex-symbol, je me rase la tête demain[9]. »

L’album et le titre du single seront respectivement classés 30e et 19e dans les charts londoniens, et Oh Bondage, Up Yours! sera considéré comme une chanson culte du groupe. Elle ne figurait pas à l'origine sur l'album, mais y sera ajoutée ensuite. Le groupe n'eut jamais de promotion en dehors du Royaume-Uni, et l'album Germ Free Adolescents ne fut distribué aux États-Unis qu’à partir de 1992. Épuisée par les tournées, Poly Styrene quittera le groupe en 1979 pour réaliser un album solo, Translucence, avant de joindre le mouvement Hare Krishna (ce que fit aussi Lora Logic, de la même manière, après avoir formé un groupe du nom de Essential Logic).

Poly Styrene, née Marianne Joan Elliott-Said le 3 juillet 1957, est morte le 25 avril 2011, emportée par un cancer[10],[11], à peine un mois après avoir sorti un nouvel album[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1977 : Oh Bondage, Up Yours
  • 1977 : The Day the World Turned Day-Glo
  • 1978 : Identity
  • 1978 : Germ Free Adolescents, 1978 (album classé parmi les 50 plus grands albums de tous les temps catégorie Women who rock par Rolling Stone)[13]
  • 1979 : Highly Inflammable

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) M.C. Strong, The Great Indie Discography, Édimbourg, Canongate, (ISBN 1-84195-335-0), p. 184.
  2. (en) « X-Ray Spex singer Poly Styrene dies at 53 - USATODAY.com ».
  3. (en) « My secret life: Poly Styrene, Singer, 51 », .
  4. (en) « Punk icon Poly Styrene dies at 53 », .
  5. (en) « Mixtape Madness: great indie rock sax solos », Death and Taxes Magazine, (consulté le 20 octobre 2015).
  6. (en) « x-ray spex official site/x-ray spex history », X-rayspex.com (consulté le 29 juin 2014)
  7. (en) Dave Thompson, « The Anthology - X-Ray Spex | Songs, Reviews, Credits, Awards », AllMusic, (consulté le 29 juin 2014)
  8. (en) « Archived copy », .
  9. (en) Charles Shaar Murray, « No Pop, No Style Poly Styrene is Still Strictly Roots », (consulté le 19 janvier 2008).
  10. (en) Punk icon Poly Styrene dies at 53, BBC News, 26/04/2011.
  11. L'icône britannique du punk Poly Styrene est morte. L'Express, 26/04/2011
  12. Generation Indigo, CD/LP, sorti le 28/03/2011 chez Year Zero Records.
  13. Classé parmi les 50 plus grands albums de tous les temps (Women who rock The 50 greatest albums of all time)

Liens externes[modifier | modifier le code]