Western Force

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Western Force
Logo du Western Force
Généralités
Nom complet Emirates Western Force
Surnoms The Force
Fondation 2005
Statut professionnel 2005
Couleurs bleu indigo et or
Stade Members Equity Stadium
(20 500 places)
Siège Perth, Australie-Occidentale
Championnat actuel Global Rapid Rugby
Président Andrew Forrest
Entraîneur Drapeau : Australie Tim Sampson
Site web www.westernforce.com.au

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Dernière mise à jour : 7 mars 2019.

La Western Force — également nommée The Force — est une franchise professionnelle de rugby à XV australienne basée à Perth en Australie-Occidentale.

La Force évolue dans le championnat international du Super Rugby entre 2006 et 2017. Lors de ses grands débuts en 2006, elle termine la compétition avec la cuillère de bois. Avec plus de 20 000 abonnés avant le début de la saison 2006, le club possède la base de supporters la plus importante en Australie. Elle est la quatrième franchise australienne à avoir été acceptée pour participer à cette compétition, et dépend de la fédération de rugby à XV d'Australie-Occidentale, appelée RugbyWA. En 2017, la SANZAAR exclut la Western Force du Super Rugby en raison de son manque de résultats, et dans le cadre d'une réduction du championnat de 18 à 15 équipes.

La Western Force rejoint en 2019 le nouveau championnat indo-pacifique du Global Rapid Rugby.

Le nom "Western Force" a été choisi afin de refléter la localisation de l'équipe ainsi que ses valeurs communautaires de force et d'énergie. Le logo représente le traditionnel cygne noir de l'état dans une courbe circulaire censée représenter l'unité et l'inclusivité. Le bleu indigo doit représenter les côtes d'Australie Occidentale alors que la couleur or évoque les plages de sables et le très présent soleil.

La Force dispute initialement ses matchs au Subiaco Oval, stade de football australien très peu adapté à la pratique du rugby à XV. L'équipe dispute désormais ses rencontres à domicile au Members Equity Stadium basé à Perth.

Histoire[modifier | modifier le code]

La candidature[modifier | modifier le code]

La candidature pour intégrer le Super 12 en expansion a débuté au début des années 2000, quand en 2002 un groupe fut formé afin de superviser le développement d'une nouvelle franchise Australienne. L'objectif du groupe était de s'assurer que si la SANZAR donnait son accord pour la création d'une quatrième franchise australienne, la RugbyWA (fédération d'Australie occidentale de rugby) serait prête. Après avoir été invitée à déposer leur candidature par la fédération australienne de rugby, un consortium fut chargé de mettre sur pied un projet, quatre semaines leur étant laissées pour déposer le dossier. Le groupement reçut le soutien du gouvernement d'état qui prêta plus d'un million de dollars et s'engagea à rénover à hauteur de AU$ 25 millions le Members Equity Stadium. En décembre 2004, la quatrième super licence australienne fut accordée au RugbyWA face à la fédération de rugby du Victoria et son projet de franchise à Melbourne.

Choix des joueurs et de l'entraîneur[modifier | modifier le code]

Un autre groupe fut formé afin d'identifier les attentes et les objectifs au sujet du futur entraîneur de la franchise. Dirigé par Geoff Stooke le président du club, il était également composé de Ron Alexander, le directeur de la RugbyWA, et de Phil Kearns, ancien international. Un grand nombre de coachs australiens et étrangers ont déposé leur candidature mais c'est finalement le Néo-Zélandais John Mitchell qui a obtenu le rôle[1], devançant entre autres Michael Cheika, Pat Howard et Steve Meehan. Ce choix a été appuyé par l'excellent bilan du technicien à la tête des All Blacks, titulaire d'un ratio de victoire de 86 % sur 30 matchs. Il a également été pendant trois ans l'assistant de Sir Clive Woodward auprès de la sélection nationale anglaise.

Pour son recrutement, l'objectif de la Force était de trouver l'équilibre entre quelques joueurs internationaux confirmés et de jeunes espoirs nationaux à fort potentiel. Le 5 avril 2005, le talonneur des Waratahs Brendan Cannon devient le premier joueur à rejoindre la nouvelle franchise. Le jour suivant, et malgré une tentative désespérée du président des Queensland Reds, le deuxième ligne international Nathan Sharpe annonce également son déplacement vers l'Ouest du pays. Début juillet 2005, la Western Force était en mesure de présenter une équipe de plus de 33 joueurs professionnels, dont les grands espoirs Cameron Shepherd et Digby Ioane.

Le club en Super 14[modifier | modifier le code]

Le tournoi 2006 ne restera pas dans les annales de la franchise de Perth, le club finissant bon dernier avec la cuillère de bois, et une seule petite victoire face à l'autre nouvelle franchise des Central Cheetahs au compteur. Malgré cette saison désastreuse et loin des espérances de ses dirigeants, la Western Force conserve un pouvoir d'attraction important auprès des meilleurs joueurs du pays. La franchise réussit ainsi le coup magistral de signer Matt Giteau pour la saison 2007, moyennant un salaire annuel de AU$ 1,5 million par année. Le joueur, en fin de contrat aux Brumbies, devient ainsi le sportif le mieux payé d'Australie. Début mai 2006 est également annoncée la signature de la révélation des Queensland Reds Drew Mitchell. Le club reçoit cependant une amende de AU$ 110 000 après s'être rendu coupable d'avoir entamé des négociations secrètes afin de débaucher Al Kanaar des Waratahs.

Du fait de l'absence de championnat des clubs compétitif en Australie Occidentale, et afin de préparer au mieux ses joueurs non internationaux, la RugbyWA a mis en place une équipe nommée Western Force Gold, active lors de chaque pré-saison. Jouant avec un maillot or de la Western Force, l'équipe a déjà effectué des tournées en Afrique du Sud, au Japon, à Singapour et dans les Iles Samoa. Cette préparation originale est certainement à l'origine des deux très bons débuts de saison 2007 et 2008 de la franchise de Perth qu'elle finira cependant en 7e et 8e position. Après un exercice 2009 miné par les rumeurs de licenciement de John Mitchell ainsi que les annonces de départ de certains cadres, la Force réussit tout de même à conserver sa 8e position. Avec désormais 9 internationaux Australiens en activité dans son effectif, la Western Force est, au début de cette saison 2010, prête à s'imposer définitivement dans cette compétition.

Faits divers[modifier | modifier le code]

L'ouvreur néo-zélandais du club pour la saison 2012, Willie Ripia, ne fait plus partie de l'équipe, en raison de problèmes internes. Le joueur a été sanctionné par son club pour manquements aux règles de vie du groupe (vol auprès de ses coéquipiers pour remédier à ses problèmes de jeux)[2].

Exclusion du Super Rugby et lancement du Global Rapid Rugby[modifier | modifier le code]

En 2017, la SANZAAR décide de réduire le nombre d'équipes au sein du Super Rugby, et la Western Force fait partie des équipes retirées de la compétition en raison de son manque de résultats[3],[4]. Dans la foulée, le propriétaire de la Force, Andrew Forrest (en), déclare alors vouloir créer une nouvelle compétition pour son son équipe, qui regrouperait des équipes venues de la région indo-pacifique[5].

En 2018, la compétition démarre sous la forme d'une tournée d’exhibition appelée « World Series Rugby »[6],[7]. Cela consiste alors en une série de matchs pour la Western Force, qui affronte des équipes nationales « A » (Fidji A, Samoa A, Tonga A et Hong Kong Dragons), le club japonais des Panasonic Wild Knights et les franchises de Super Rugby des Crusaders et des Rebels[7].

Toujours en 2018, la Force remplace l'équipe de Perth Spirit au sein du National Rugby Championship.

À partir de 2019, le Global Rapid Rugby doit démarrer sous la forme d'un vrai championnat à huit équipes, composé de la Western Force toujours, ainsi que de nouvelles équipes toujours originaires de d'Asie du Sud-Est et d'Océanie[8]. Les sept autres équipes prévues sont viennent du Japon, de Hong Kong, de Malaisie, des Samoa, des Fidji et de Singapour[8]. Le championnat adopte des règles différente, en accord avec World Rugby, afin de privilégier le jeu d'attaque et le spectacle[8]. Par exemple, la durée d'un match est réduite à 70 minutes (deux mi-temps de 35 minutes) et un essai marqué depuis ses 22 mètres vaut désormais 9 points[8]. Finalement, en raison d'un manque d'organisation et de problème d'emploi du temps en cette année de coupe du monde, le véritable lancement de la compétition dans sa forme initialement planifiée est reporté à 2020[9]. Cependant une saison 2019 a bien lieu, avec des ambitions revues à la baisse, qui se traduit par un calendrier plus court et un nombre d'équipe réduit à 5[10]. Les équipes présentes sont alors la Western Force (Australie), Asia Pacific Dragons (Singapour), Fijian Latui (Fidji), Kagifa Samoa (Samoa) et South China Tigers (Hong Kong)[10].

Parcours dans le Super Rugby[modifier | modifier le code]

Parcours de la Western Force en Super Rugby
Saison Place MJ V N D PM PE Diff PB Pts Commentaires
2006 14e 13 1 2 10 223 373 -150 4 12
2007 7e 13 6 1 6 276 282 -6 6 32
2008 8e 13 7 0 6 247 278 -31 5 33
2009 8e 13 6 1 6 328 275 +53 10 36
2010 13e 13 4 0 9 258 364 -106 3 19
2011 12e 16 5 2 9 333 416 -83 5 37 3e de la conférence australienne
2012 14e 16 3 0 13 306 440 -134 7 27
2013 13e 16 4 1 11 267 366 -99 5 31
2014 8e 16 9 0 7 343 393 -50 4 40
2015 15e 16 3 0 13 245 384 -139 7 19
2016 16e 15 2 0 13 260 441 -181 5 13
2017 12e 15 6 0 9 313 404 -91 2 26

Staff[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

Effectif Global Rapid Rugby 2019[modifier | modifier le code]

Piliers

Talonneurs

Deuxièmes lignes

 

Troisièmes lignes

Demis de mêlée

Demis d'ouverture

 

Centres

Ailiers

Arrières

(c) pour le capitaine, Gras pour un joueur international

Personnalités emblématiques[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Joueur de la Western Force.

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Records et Statistiques[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 07/03/2019

Équipe[modifier | modifier le code]

  • Plus grosse victoire - 55-14 v Lions, 2009
  • Plus grosse défaite - 53-0 v Crusaders, 2007

Individuel[modifier | modifier le code]

Joueurs de la Western Force les plus capés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « John Mitchell to coach WA Super 14 side », sur aru.rugby.com.au, ARU, (consulté le 22 octobre 2009)
  2. « Ripia exclu », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 12 janvier 2012)
  3. (en) « Western Force dumped from Super Rugby », sur thewest.com.au, .
  4. « Australie : La Western Force quitte le Super Rugby », sur www.rugbyrama.fr, .
  5. (en) « Andrew ‘Twiggy’ Forrest reveals details of new rugby competition », sur www.theaustralian.com.au, .
  6. (en) « Western Force to return to action in World Series Rugby », sur www.espn.com.au, .
  7. a et b (en) « Western Force to play World Series Rugby », sur www.rugbypass.com, .
  8. a b c et d « Le Global Rapid Rugby est-il l'avenir du rugby ? », sur www.lequipe.fr, .
  9. (en) « Global Rapid Rugby delays inaugural season to 2020 », sur www.theroar.com.au, .
  10. a et b (en) « Force confirm Global Rapid Showcase schedule », sur www.rugby.com.au, .

Liens externes[modifier | modifier le code]