Vol 294 West Air Sweden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vol 294 West Air Sweden
L'avion impliqué dans l'accident alors qu'il était exploité par Lufthansa CityLine avant d'être vendu à West Air Sweden.
L'avion impliqué dans l'accident alors qu'il était exploité par Lufthansa CityLine avant d'être vendu à West Air Sweden.
Caractéristiques de l'accident
Date8 janvier 2016
TypeCollision avec le sol
CausesDysfonctionnement d'instruments de bord, désorientation spatiale et erreurs de pilotage
SitePrès de Akkajaure, Suède
Coordonnées 67° 43′ nord, 16° 54′ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilBombardier CRJ-200 (F)
CompagnieWest Air Sweden
No  d'identificationSE-DUX
Lieu d'origineAéroport d'Oslo-Gardermoen, Oslo, Norvège
Lieu de destinationAéroport de Tromsø, Tromsø, Norvège
PhaseCroisière
Passagers0
Équipage2
Morts2
Survivants0

Géolocalisation sur la carte : Norvège

(Voir situation sur carte : Norvège)
localisation

Le vol West Air Sweden 294 était un vol cargo d'un Bombardier CRJ200 reliant Oslo à Tromsø en Norvège, et qui s'est écrasé le 8 janvier 2016. Un dysfonctionnement de l'une des unités de référence à inertie a produit des indications d'attitude erronées sur l'un des écrans d'affichage des instruments. L'équipage a ensuite subi une désorientation spatiale, laissant la situation les échapper et amenant à la perte de contrôle de l'avion [1].

Avion et équipage[modifier | modifier le code]

L'avion a été construit en 1993 et a été exploité par Lufthansa CityLine sous l'immatriculation de D‑ACLE jusqu'à la fin de l'année 2006. Il porte le numéro de série du fabricant (MSN) 7010 et deux moteurs General Electric CF34-3B1. L’appareil a ensuite subi une conversion en version fret, nommée CRJ200-PF («Package Freighter»). L’avion était exploité par West Air Sweden depuis 2007 avec l'immatriculation SE-DUX. Au moment de l’accident, il totalisait plus de 38 600 heures de vol.

Le commandant de bord espagnol, âgé de 42 ans, totalisait environ 3 200 heures de vol, dont 2 016 sur ce type d'appareil. L'officier pilote de ligne français âgé de 34 ans comptait 3 050 heures de vol, dont 900 sur ce type d'appareil [2].

Le vol[modifier | modifier le code]

L’avion a décollé de l’aéroport d’Oslo-Gardermoen à 23 h 11 heure locale en direction de l’aéroport de Tromsø, dans le nord du pays. L'avion transportait 4,5 tonnes de courrier. En croisière au niveau de vol FL330 et à environ 23 h 31, l’avion a émis un appel Mayday avant que les communications et le suivi radar ne soient perdus par le contrôle de la circulation aérienne [3],[4].

Le service de suivi des aéronefs Flightradar24 a indiqué que l'avion avait perdu 6 485 mètres (21 275 pieds) d'altitude sur une période de 60 secondes à 00 h 18, sur la base des données transmises par le transpondeur de l'aéronef [5].

Recherches[modifier | modifier le code]

Les autorités norvégiennes et suédoises ont recherché l'avion et ont découvert l'épave à h 10 du matin [6]. Le lieu de l'accident était situé à une altitude de 1 000 mètres (3 300 pieds) dans une région isolée près du lac Akkajaure, à environ 10 kilomètres de la frontière norvégienne. Les restes de l'avion étaient répartis en un cercle d'environ 50 mètres, soit un diamètre très peu étendu, ce qui indique que l'avion a subi un impact violent avec le sol [7].

Enquête[modifier | modifier le code]

L'autorité suédoise chargée des enquêtes sur les accidents (SHK) a immédiatement ouvert une enquête sur l'accident [8]. Le 9 janvier 2016, l'enregistreur de données de vol (FDR) a été trouvé gravement endommagé, ainsi que des pièces de l'enregistreur vocal du poste de pilotage (CVR). L'unité n'était toutefois pas intacte et la partie contenant les fonctions de mémoire était manquante. Le lendemain, les parties manquantes du CVR ont été retrouvées, aux côtés de restes humains.

Le 12 janvier, le SHK déclare que l'appel de détresse des pilotes contenait le mot "Mayday" répété, sans autres informations. Le 26 janvier, les enquêteurs déclarent avoir réussi à analyser et à lire les enregistrements des enregistreurs de vols.

Le site du crash du vol West Air Sweden 294
L'enregistreur de paramètres (FDR) du vol 294

Le 9 mars, dans son rapport préliminaire, le SHK déclare : [9]

17 secondes après le début de la panne, la vitesse maximale de vol (VMO) de 315 nœuds est dépassée. L'avertissement de survitesse s'active alors.

16 secondes plus tard, le copilote transmet un message "MAYDAY", confirmé par le contrôleur. La vitesse indiquée a ensuite dépassé 400 nœuds et la compensation du stabilisateur (Trim) a été réactivée et réduite à 0,3 degré en piqué. Le commandant de bord a alors appelé "Mach trim", après quoi la puissance du moteur a été réduite au ralenti.

Par la suite, la dernière valeur valide du FDR indique que la vitesse a continué d'augmenter jusqu'à 508 nœuds, tandis que les valeurs d'accélération verticale étaient positives, avec des valeurs maximales d'environ + 3 G.

Le rapport final a été publié par SHK le 12 décembre 2016. L'enquête a abouti à la conclusion suivante :

L'accident est dû à des conditions de gestion d'une défaillance d'un système insuffisantes de la part de l'équipage.

Les facteurs contributifs ont été :

  • L'absence d'un système efficace de communication entre les pilotes dans les situations anormales et d'urgence
  • Le système de bord n’a pas fourni d’indications suffisantes aux pilotes sur les défaillances survenues
  • La manoeuvre initiale qui a entraîné une charge de G négative a probablement affecté la capacité des pilotes à gérer la situation de manière rationnelle [10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Simon Hradecky, « Crash: West Atlantic Sweden CRJ2 near Akkajaure on Jan 8th 2016, lost height after emergency call », sur avherald.com, (consulté le 24 septembre 2019)
  2. Joël Ricci, « Crash d’un avion cargo en Suède : un Français et un Espagnol décédés », sur Air Journal, (consulté le 24 septembre 2019)
  3. « Accident d'un Canadair CRJ-200PF de la compagnie West Air Sweden - Akkajaure, Suède », sur 1001crash.com, (consulté le 24 septembre 2019)
  4. « SUEDE. Crash d'un avion cargo, un Français tué », sur www.ledauphine.com (consulté le 24 septembre 2019)
  5. Francis Zablocki, « Un CRJ200 de West Air Sweden s’écrase en Scandinavie », sur Air Info, (consulté le 24 septembre 2019)
  6. Ouest-France, « Crash d'un avion cargo en Suède : les pilotes français et espagnol tués », sur Ouest-France.fr, (consulté le 24 septembre 2019)
  7. (en) « Nordic plane rescue team stop survivor search », sur www.thelocal.no, (consulté le 24 septembre 2019)
  8. (en) « Investigations - Accident in the arctic north of Sweden to a Canadair CRJ 200 aircraft (SE-DUX) », sur www.havkom.se (consulté le 24 septembre 2019)
  9. (en) SHK, « Interim statement - West Air Sweden Flight 294 », sur www.havkom.se, (consulté le 18 novembre 2019)
  10. (en) SHK, « Final Report - West Air Sweden Flight 294 », sur www.havkom.se, (consulté le 18 novembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]