Virus (film, 1999)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir virus (homonymie).
Virus
Description de cette image, également commentée ci-après

Jamie Lee Curtis, actrice principale du film

Titre original Virus
Réalisation John Bruno
Scénario John Carpenter
John Bruno
Chuck Pfarrer
Acteurs principaux
Sociétés de production Mutual Film Company, Universal Pictures, Dark Horse
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction
Horreur
Durée 100 minutes (1 h 40)
Sortie 1998

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Virus est un film américain réalisé par John Bruno en 1999 d'après la série éponyme de comics de Dark Horse Comics, publiée en 1995, écrit par Chuck Pfarrer, John Carpenter et John Bruno, et dessinée par Howard Cobb.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le navire de recherche scientifique russe Akademik Vladislav Volkov vogue dans le sud de l'océan Pacifique. Il est en contact avec Mir. les cosmonautes à bord de Mir aperçoivent un étrange nuage électromagnétique qui s'approche d'eux de plus en plus vite. Les éclairs traversent la station détériorant le matériel et brouillant les liaisons avec le Volkov. Il se propage jusqu'au bateau en passant par la liaison et provoque les mêmes dégâts sur le Volkov.

Sept jours plus tard, le remorqueur Sea Star, commandé par le capitaine Robert Everton (Donald Sutherland), est pris dans le typhon Leiah. Le Sea Star tracte une barge chargée de 500 tonnes de planches et d'acier. La barge prend l'eau et menace de couler et d'entrainer le Sea Star avec elle. L'équipage comprend : Steve Baker (William Baldwin), J. W. Woods Junior (Marshall Bell), Hiko (Cliff Curtis) maori, Squeaky (Julio Oscar Mechoso) cubain, Richie Mason et Kelly « Kit » Foster (Jamie Lee Curtis), officier de navigation qui a été renvoyée de la Marine pour avoir frappé un officier et dont le père était amiral. Everton refuse de sacrifier la barge pour sauver le remorqueur, car il a hypothéqué tout ses biens sur la valeur de la cargaison et il n'a aucune assurance. La tempête rompt le câble qui relie le Sea Star à la barge, qui coule avec toute la cargaison. Le Sea Star a subi des avaries, ils se réfugient dans l'œil du cyclone pour tenter de réparer les dégâts. Le radar détecte le Volkov qui est immobile et semble en panne. Everton s'est isolé dans sa cabine, boit de l'alcool et se prépare à se suicider avec son revolver. Quand Woods l'informe au sujet de l'autre bateau, Everton reprend espoir et donne l'ordre de faire route vers celui-ci. Ils constatent qu'il a subit d'importants dégâts et semble abandonné.

Hiko et Woods restent à bord du Sea Star tandis que les autres grimpent à bord du Volkov. Ils remarquent de nombreux impacts de balle et que le courant est coupé. Everton se réjouit, selon le droit maritime, le Volkov étant dans les eaux internationales, il suffit de le remorquer dans un port. Le gouvernement russe devra leur verser 10 % de la valeur du Volkov en échange de la restitution du bateau. Everton ordonne à Baker et Squeaky de rétablir l'électricité et démarrer le moteur principal, à Woods de manœuvrer le Sea Star pour y amarrer le Volkov. Baker et Squeaky rétablissent l'électricité, les lampes et les ordinateurs s'allument. Foster constate qu'il semble y avoir quelqu'un qui commande le bateau. Une ancre du Volkov se décroche et transperce le Sea Star qui coule. Richie lance une bouée, Woods s'en empare et abandonne Hiko qui est blessé à la cuisse droite par un éclat de bois et ne sait pas nager. Baker plonge et repêche Hiko.

Baker ordonne à Squeaky de s'enfermer dans la salle des machines. Everton envoie Richie et Woods aider Squeaky, pendant qu'il va avec Baker et Foster, qui épaule Hiko, à l'infirmerie pour le soigner. Intrigué par des bruits et mouvements de câbles dans une conduite, Squeaky rampe dans celle-ci et se fait happer à l'intérieur. Richie et Woods arrivent dans l'armurerie. À l'infirmerie, Foster commence à soigner Hiko. Richie et Woods s'emparent de toutes les armes qu'ils peuvent transporter : mitraillette, lance roquette, puis entrent dans une pièce contenant des missiles. Richie découvre un mécanisme d'éjection, pendant que Woods repère de grandes taches de sang. Foster finit de recoudre Hiko, quand Baker ouvre un placard métallique d'où surgit une personne portant un masque à gaz qui leur tire dessus avec un pistolet mitrailleur Skorpion. Baker l'assomme et lui retire son masque, c'est une femme. Richie et Woods constatent que de nombreux câbles électriques ont été sectionnés. Baker, inquiet de ne pas avoir de réponse de la part de Squeaky, décide de le rejoindre dans la salle des machines et rappelle à Richie et Woods de s'y rendre aussi. Richie et Woods, surpris par un petit robot, l'abattent.

La femme reprend conscience, elle est terrifiée et affamée. Foster et Everton l'interrogent. Elle dit qu'il faut couper le générateur de courant et répond que tout l'équipage est mort et que la « chose » qui a besoin du courant est venue de Mir. Everton la croit folle. Elle tente de s'enfuir, mais Foster la rattrape. Elle dit qu'elle s'appelle Nadia Vinogradiya.

Elle leur apprend qu'une entité extra-terrestre intelligente de nature électrique s'est introduite sur le navire et a décimé l'équipage. L'entité ayant détecté leur présence les attaque et les tue un par un. Le but de cette entité est d'éradiquer l'espèce humaine, qu'elle considère comme un virus. Les deux derniers survivants finissent par la vaincre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Donald Sutherland, interprète le capitaine Robert Everton

Box-office[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • C'est le Vandenberg (en) qui a été utilisé pour faire le bateau de recherche scientifique russe Akademik Vladislav Volkov.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Le film a été adapté en jeu vidéo par la société française Cryo Interactive ; le jeu a reçu de mauvaises critiques, dont un 8 sur 20 sur Jeuxvideo.com. Il a été testé par le Joueur du Grenier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]