Vingt Regards sur l'Enfant-Jésus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la musique classique
Cet article est une ébauche concernant la musique classique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Epifanía (Roland de Mois), Musée de Saragosse, 1589

Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus est une œuvre pour piano composée par le compositeur français Olivier Messiaen en 1944. Il s'agit certainement de l'une des pièces pour piano seul les plus célèbres du répertoire contemporain.

Création[modifier | modifier le code]

La pièce fut créée Salle Gaveau à Paris le par Yvonne Loriod, pianiste à laquelle l'œuvre est dédiée. Elle dure près de deux heures et se compose de vingt pièces.

L'œuvre[modifier | modifier le code]

Note de l'auteur : "Contemplation de l'Enfant-Dieu de la crèche et regards qui se posent sur Lui : depuis le Regard indicible de Dieu le Père jusqu'au Regard multiple de l'Église d'amour, en passant par le Regard inouï de l'Esprit de joie, par le Regard si tendre de la Vierge, puis des Anges, des Mages et des créatures immatérielles ou symboliques (le Temps, les Hauteurs, le Silence, l'Etoile, la Croix).

L'Etoile et la Croix ont le même thème parce que l'une ouvre et l'autre ferme la période terrestre de Jésus. Le thème de Dieu se retrouve évidemment dans les "Regards du Père", "du Fils" et de "l'Esprit de joie", dans "par Lui tout a été fait", dans "le baiser de l'Enfant-Jésus"; il est présent dans la "première communion de la Vierge" (elle portait Jésus en elle), il est magnifié dans "l'Eglise d'amour" qui est le corps du Christ. Sans parler des chants d'oiseaux, carillons, spirales, stalactites, galaxies, photons, et des textes de Dom Columba Marmion, Saint Thomas [Lequel ?], Saint Jean de la Croix, Sainte Thérèse de Lisieux, des Evangiles et du Missel qui m'ont influencé. Un thème d'accords circule d'une pièce à l'autre, fractionné ou concentré en arc-en ciel; voir aussi canons rythmiques, polytonalités, rythmes non-rétrogradables amplifiés dans les deux sens, valeurs progressivement accélérées ou ralenties, agrandissements asymétriques, changement de registre, etc. - L'écriture du piano est très recherchée : arpèges inverses, résonances, traits divers. - Dom Columba Marmion ("le Christ dans ses mystères") et après lui Maurice Toesca ("les Douze Regards") ont parlé des regards des bergers, des anges, de la Vierge, du Père céleste; j'ai repris la même idée en la traitant de façon un peu différente et en ajoutant seize nouveaux regards. Plus que dans toutes mes précédentes œuvres, j'ai cherché ici un langage d'amour mystique, à la fois varié, puissant, et tendre, parfois brutal, aux ordonnances multicolores".

Titres des regards[modifier | modifier le code]

  1. Regard du Père
  2. Regard de l'étoile
  3. L'échange
  4. Regard de la Vierge
  5. Regard du Fils sur le Fils
  6. Par Lui tout a été fait
  7. Regard de la Croix
  8. Regard des hauteurs
  9. Regard du temps
  10. Regard de l'Esprit de joie
  11. Première communion de la Vierge
  12. La parole toute puissante
  13. Noël
  14. Regard des Anges
  15. Le baiser de l'Enfant-Jésus
  16. Regard des prophètes, des bergers et des Mages
  17. Regard du silence
  18. Regard de l'Onction terrible
  19. Je dors, mais mon cœur veille
  20. Regard de l'Église d'amour

Thèmes[modifier | modifier le code]

Thème de Dieu
Thème de l'étoile et de la croix
Thème d'accords

Messiaen fait un usage important de thèmes récurrents, parmi lesquels :

  • Thème de Dieu, qui se trouve dans les trois pièces dédiées aux trois Personnes de la Sainte Trinité (N°1 Regard du Père; N°5 Regard du Fils sur le Fils; N°10, Regard de l'Esprit de joie). Il se trouve encore dans Par Lui tout a été fait (N°6), Première communion de la Vierge (N°11) et dans Le Baiser de l'Enfant Jésus (N°15); il est magnifié dans Regard de l'Église d'amour (N°20)
  • Thème de l'étoile et de la croix""
  • Thème de l'amour mystique, qui revient dans Par lui tout a été fait (N°6); Je dors, mais mon cœur veille (N°19) et Regard de l'église d'amour (N°20)
  • Thème d'accords, qui se trouve tout au long de l'œuvre, fractionné, concentré, auréolé de résonances, combiné avec lui-même, changé de rythme et de registre, transformé, transmuté de toutes sortes de façons : c'est un complexe de sons destiné à de perpétuelles variations, préexistant dans l'abstrait comme une série, mais bien concret et très aisément reconnaissable par ses couleurs : « un gris bleu d'acier traversé de rouge et d'orangé vif, un violet mauve taché de brun cuir et cerclé de pourpre violacé » selon Messiaen.
  • Thème de danse orientale et plain chantesque (dans Regard de l'Esprit de joie)
  • Thème de joie

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]