Vincent Serralda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vincent Serralda
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Vicaire
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Vincent Serralda, né en 1905 à Larbaâ (Algérie) et décédé en 1998 à Nanterre (Hauts-de-Seine), fut prêtre près d'Alger puis vicaire à l'église Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris de 1964 à 1968.

Il a participé, avec Louis Coache et François Ducaud-Bourget, à la restauration de la messe traditionnelle de Saint Pie V, dans cette église, le 27 février 1977.

Vincent Serralda consacra beaucoup de temps aux Saints d'Afrique du Nord, « ses Berbères » comme il aimait à les appeler.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1905, d'un père maçon d'origine espagnole, dans une famille modeste implantée en Algérie depuis 1835, Vincent Serralda perd très tôt sa mère atteinte d'une maladie incurable. En 1930, il est ordonné prêtre, puis vicaire à la cathédrale d'Alger. En 1944, il s'engage dans le 3e régiment de spahis marocains et participe à la campagne d'Italie au sein du corps expéditionnaire français du maréchal Juin. En août 1944, il participe au débarquement de Provence et à la campagne de France. Il est cité deux fois à l'ordre du régiment et décoré de la croix de guerre.

Après la guerre, il est curé de Delhi-Ibrahim jusqu'en 1962, date à laquelle il doit quitter l'Algérie.

En France, il est d'abord vicaire à la cathédrale de Versailles, puis à l'église Saint-Charles-de-Monceau avant d'être nommé en 1964, vicaire à l'église Saint-Nicolas-du-Chardonnet. Après 4 années à ce poste, il est muté à l'Église Saint-Joseph-de-Buzenval de Rueil-Malmaison avant de seconder Mgr Ducaud-Bourget au service de la liturgie de Ste Germaine de Wagram. Il participe avec ce dernier, en 1977, à la « prise » de l'église Saint-Nicolas-du-Chardonnet.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Du Rififi dans l'Église des premiers jours, Imbert-Nicolas, 1985
  • Le Berbère-- lumière de l'Occident, Nouvelles Editions, 1984
  • La philosophie de la personne chez Alcuin, 1978
  • Le Christ et les polices, 1978
  • Le combat de Mahomet, 1986

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thibaud Chalmin, Une affaire d'Eglise : les débuts de l'occupation de Saint-Nicolas-du-Chardonnet (27 février - 4 juillet 1977), Mémoire de Maîtrise sous la direction de Jean-Marie Mayeur, Université Paris Sorbonne-Paris IV, 1994, pp.53-55, [lire en ligne]
  • André Figueras, De Laënnec à Saint-Nicolas-du-Chardonnet: le combat de Monseigneur Ducaud-Bourget, Éditions de Chiré, 1977, pp.48-50

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Textes de Vincent Serralda sur les Saints d'Afrique du Nord[modifier | modifier le code]